Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Interview

F. Lenoir : "Considérons les animaux comme des êtres sensibles"

Chaque mois, 30millionsdamis.fr donne la parole à une personnalité impliquée dans la protection des animaux et de la nature. Frédéric Lenoir, écrivain et nouveau membre du jury du Prix Littéraire 30 Millions d’Amis, revient sur son engagement en faveur de la cause animale qu'il défend dans certains de ses ouvrages, à l'instar de "La guérison du monde" (Ed. Fayard).

Fondation 30 Millions d’Amis : Vous avez écrit de nombreux livres consacrés à la spiritualité. En quoi une meilleure connaissance des animaux peut-elle contribuer à l’épanouissement personnel de chacun ?

Interview de Frédéric LenoirFrédéric Lenoir : Nous avons tous une sensibilité différente. Pour moi, comme pour beaucoup d'autres personnes, le contact quotidien avec des animaux fait partie de mon équilibre : j'ai une chienne et trois chats, tous adoptés. Mais ce n'est pas vrai pour tout le monde. En ce qui me concerne, la présence d'animaux m'apaise, me remet dans les choses simples de la vie. Ma chienne vient me chercher pour faire une balade même si je suis pris par mon travail, un de mes chats vient ronronner sur moi pendant que j'écris. Au départ parfois agacé, je me laisse attraper par leur demande et je vis un moment de communion, d'échange affectif nourrissant. Les animaux me remettent dans la vie quand je suis trop dans la tête ! Je crois que leur présence constitue une sorte d'ancrage dans le réel. J'aime aussi rencontrer des animaux sauvages lors de mes promenades. Cette extraordinaire diversité de la vie me fascine. Je me sens en communion avec la nature : les animaux, les arbres, la mer, le ciel. J’ai parfois le sentiment quasiment mystique de ne plus faire qu'un avec le monde. C'est davantage ainsi que je vis la spiritualité plutôt que dans les temples de pierre !

F30MA : Vous évoquez parfois nos « frères animaux ». Pouvez-vous expliquer cette notion ?

F. L. : L'expression vient de Saint-François d'Assise qui dialoguait avec les animaux, dont le fameux loup de Gubbio ! On a trop insisté, notamment dans les religions monothéistes, mais aussi dans la pensée philosophique moderne, sur la différence « radicale » entre l'être humain et l'animal. J'aime observer mes animaux et plus je le fais, plus je me dis que la différence entre eux et nous est bien mince ! Et comme pour nous, la différence de « personnalité » d'un animal à l'autre est impressionnante. Cette frontière « radicale » qu'on a posée entre l'homme et l'animal a permis à l'homme de se donner bonne conscience pour utiliser les animaux comme bon lui semble, les maltraiter, les élever sans respect, les acheter et les transporter comme des meubles, les abattre sans compassion. C'est contre cela que je lutte. C'est pourquoi il me semble très important d'un point de vue philosophique de critiquer cette conception qui conduit à faire des animaux des « choses » et les traiter comme tel... Certaines personnes respectent d'ailleurs bien mieux leur voiture que leur chien ! On doit les considérer comme des êtres sensibles, proches de nous, qui méritent respect et compassion.

F30MA : Vous avez cofondé l'association « Environnement sans frontières » aux côtés de l’astrophysicien Hubert Reeves. Dans quelle mesure le respect de la planète et des espèces qui la peuplent influence vos réflexions ?

F.L. : J'ai une conception holistique du monde : je pense que tout est interdépendant. Nous sommes des poussières d'étoiles reliés au cosmos entier. Je crois donc qu'il est important de respecter tout élément naturel, tout être vivant, tout équilibre de la biosphère. Or depuis deux cent ans, l'homme occidental est engagé dans un désir fou de vouloir tout maîtriser et dominer, dans un but principalement mercantile. Il détruit les écosystèmes si fragiles de la planète, éradique les espèces, maltraite la terre et le bétail… Je pense qu'en agissant ainsi, il court à sa propre perte car la terre, qui est un organisme vivant, s'arrangera pour faire disparaître cette espèce devenu nuisible. A nous de réagir tant qu'il en est encore temps en changeant notre relation à la nature. Cessons de la tyranniser pour un profit à court terme et redevenons respectueux et responsables.

F30MA : Vous allez participer, en tant que nouveau membre du jury, à la désignation du Prix Littéraire 30 Millions d’Amis. Pouvez-vous nous en dire en peu plus ?

F. L. : C'est un honneur et une joie que Reha Hutin m'ait demandé de faire partie de ce jury. Comme écrivain et ami des animaux, je suis très heureux de lier ces deux amours. Mon critère de sélection sera à la fois littéraire - une qualité d'écriture, de narration - et pédagogique : qu'est-ce que ce livre nous apprend sur les animaux ? En quoi il nous rapproche d'eux ou nous aide à mieux les comprendre ? Si ce prix peut aider un large public à mieux découvrir combien les animaux sont des êtres pourvus d'une grande sensibilité et qui peuvent nous aider à être pleinement humains, c'est à dire des êtres responsables et aimants, c'est une pierre de plus à la construction d'un monde meilleur auquel nous aspirons tous.

>> Le Prix Littéraire 2011

>> Consulter les ouvrages de la revue de livres

Photo : © Andreu Dalmau/EPA/MAXPP

Commenter

  1. helien 18/11/2012 à 15:09:47

    Je suis tout a fait d'accord  avec Mr Lenoir. L'etre humain est devenu  egoiste

    et trop conditionné par l'argent pour tout et n'importe quoi, au détriment du respect des autres et de la nature...

    Je travaille dans le commerce ...plus je cotois les humains,plus j'aime les animaux....!(c'est, mon ressenti et je ne suis pas la seule!...)

    Malgré tout, il y a encore beaucoup de personnes formidables, qui se battent au quotidien pour essayer de faire changer la mentalité  de ce monde et seul ces personnes m' interressent.;;.

    Un animal,quel qu'il soit, est un etre vivant ,comme nous;il a droit au memes hegards...

  2. riot 14/11/2012 à 20:45:52

    bonsoir tout les etres vivant sur notre mere la terre sont tous freres et soeurs.AVANT DE FAIRE LE POSSIBLE IL FAUT DEJA PENSE A L IMPOSSIBLE.

  3. kenzoamour 03/11/2012 à 09:54:47

    Si tous les hommes !! respecteraient et aimeraient la nature et surtout les animaux !! le monde serait plus beau !! 

    tiens! une petite idée de cadeau pour NÖEL ayant un petit budget et ma priorité c' est de nourrir des animaux abandonnées je l' avoue !!

  4. wiwige 28/10/2012 à 21:13:29

    Je suis admirative envers ce grand monsieur! Si seulement tout le monde etait comme lui!!

  5. anonyme 26/10/2012 à 14:44:38

    tous a fais d'accord avec carole  des hommes comme frédéric lenoir il en faudrais plein comme lui avec une très bonne mantalité et la patience, l'amour de vie et des animaux  la effectivement les animaux sur terre pourrait vivre et dormir tranquille  ( sa c'est un vrais homme, des hommes comme  lui il y en a pas beaucoup sur terre ) 

  6. Carol 24/10/2012 à 14:53:17

    J' admire cet homme que je connais déjà! Une fois, je l'avais écouté lors d'une interview à la Télévision et il racontait la peine immense pour la perte de son chien. Depuis, je rêve que le monde entier pense comme lui! Une fois que ce sera fait, les animaux pourront dormir tranquille!