Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Santé

Allergies : nos animaux aussi concernés

Les allergies touchent aussi nos animaux de compagnie

Les démangeaisons peuvent être des symptômes. © Callalloo canis / Adobe Stock

L'arrivée des beaux jours peut, comme pour les humains, être cause de réactions allergiques chez les chiens et les chats. 30millionsdamis.fr se penche sur ce phénomène mal connu et fait le tour des solutions permettant de lutter contre ces petits tracas.

Extrait de l’émission 30 Millions d’Amis du 10/6/2012.

Nous ne sont pas les seuls à souffrir d’allergies saisonnières ! Les animaux de compagnie sont aussi concernés par ce phénomène, dont les symptômes sont bien souvent identiques aux nôtres : éternuements, conjonctivites et même lésions cutanées. « Ces allergies sont déclenchées après une balade en forêt, ou lorsque l’animal retourne dans la maison de campagne de ses maîtres après de longs mois, précise Yves Lahiani, vétérinaire. Celle-ci est en effet remplie de poussières et d’acariens, parfois de moisissures. » L’allergie peut d’autant plus s’aggraver lorsque que l’animal se gratte ou se lèche excessivement ; il provoque ainsi des dépilations, c’est-à-dire des pertes de poils à des endroits précis.

Plusieurs traitements

Pour contrer ces désagréments, il faut tout d’abord analyser la cause de l’allergie : « Le maître doit observer l’environnement et identifier l’élément allergène afin que l’animal soit correctement traité » poursuit le docteur. Si l’allergie est « accidentelle », un traitement anti-inflammatoire - corticoïde ou antihistaminique - sera prescrit. Il est également conseillé d’appliquer un produit topique - c’est-à-dire qui agit essentiellement sur la peau et les muqueuses - à base d’avoine car celle-ci a des vertus calmantes et apaisantes reconnues, et de donner des bains fréquents à l’eau pour calmer les démangeaisons.

Si l’allergie est persistante et trop contraignante pour l’animal, une solution plus radicale existe : « Le vétérinaire va désensibiliser l’animal en lui injectant progressivement des solutions qui contiennent des petites doses d’allergènes, explique le docteur Lahiani. Celles-ci vont augmenter au fur et à mesure et pousser l’organisme réagir et à fabriquer des anticorps. » Attention tout de même, car cette solution peut prendre de quelques semaines à plusieurs mois... sans garantie de résultat, comme chez les humains.

La prévention avant tout

Mais avant d’en arriver là, de petites astuces au quotidien peuvent prévenir ces allergies éventuelles : « Après chaque balade, on rince les yeux avec du sérum physiologique et on applique un gant mouillé sur le pelage de l’animal pour le débarrasser des poussières » explique Yves Lahiani. Et pour les réactions allergiques aux puces - cela arrive aux chiens comme aux chats - rien de tel que les produits classiques antiparasitaires, à l’instar des colliers ou des sprays. A appliquer naturellement avant la sortie ou le voyage, à titre préventif.

Une étude baptisée Pet Allergy Worldwide Survey (PAWS)* indiquait récemment que la dermatite allergique était l'une des dix principales affections pour lesquelles les propriétaires d'animaux de compagnie consultaient un vétérinaire. Un phénomène qui apparait donc de grande ampleur, mais encore mal connu : l’enquête révèle également que 44% des propriétaires ignorent que leurs compagnons à quatre pattes sont eux aussi susceptibles de souffrir d'allergies.

*Enquête réalisée en ligne du 15 au 22 février 2012 auprès de 1 250 propriétaires de chiens et chats sélectionnés en France, Allemagne, Italie, Espagne, Royaume-Uni et Etats-Unis

Vidéo : © 30 Millions d'Amis