Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Refuges

Le nouvel élan du refuge de l'Espérance, après les inondations de 2002 et 2003

Papili, le doyen du refuge d'Orange

Grâce à une aide de la Fondation 30 Millions d’Amis, le refuge de l’Espérance a effectué de nombreux travaux de réfection de ses équipements après les dégâts causés par les dernières inondations, dans le Vaucluse. Une aide qui a permis d’améliorer le confort et le séjour des chiens et des chats accueillis chaque année…

Grâce à une aide de la Fondation 30 Millions d’Amis, le refuge de l’Espérance a effectué de nombreux travaux de réfection de ses équipements après les dégâts causés par  les dernières inondations, dans le Vaucluse. Une aide qui a permis d’améliorer le confort et le séjour des  chiens et des chats accueillis chaque année… 

Installé dans le quartier des Négades sur le territoire de la ville d’Orange et dirigé par Michèle Carles depuis 2001, le refuge de l’Espérance (SOS Animaux Orange) accueille une trentaine de chats et quatre-vingt dix chiens.

Après une période difficile, la structure bénéficie régulièrement du soutien de la Fondation.  En 2006, une aide de 15 000 euros a été allouée par la Fondation 30 Millions d’Amis au Refuge de l’Espérance. De nouveaux travaux de réfection des boxes, des enclos pour les chiens ainsi que la normalisation des eaux usées au tout à l’égout ont été entrepris.

 

Le boxe avant les travaux
Le boxe de Diabolo avant les travaux
Le même boxe mis aux normes avec ses écoulements neufs et sa nouvelle dalle en béton.

Un financement qui permet d’assurer le confort des chiens et chats pensionnaires chiens et chats. Et ce, pour le plus grand bonheur de sa présidente et des visiteurs qui peuvent vérifier la qualité de gestion du site en constante amélioration.

Le refuge a connu deux inondations catastrophiques en 2002 et 2003. Mais grâce à la mobilisation des pompiers d’Orange et au soutien constant de  la Fondation 30 Millions d’Amis, le service de refuge a pu continuer son activité. La présidente, Michèle Carles, se bat sans relâche pour trouver un nouveau terrain d’accueil, en dehors de la zone inondable où elle accueille actuellement tous ses pensionnaires.


Michèle CARLE, présidente du refuge d’Orange, dans le Vaucluse vous offre son témoignage.

"Je me souviendrai toute ma vie du soutien que m’a apporté la Fondation 30 Millions d’Amis, pour redonner vie au refuge"

"Aujourd’hui, nous soufflons un peu, les événements de 2002 et 2003 sont loin derrière nous. J’ai encore en mémoire les images catastrophiques des inondations. Pour accéder au refuge et pour aller nourrir les animaux, on a du utiliser une petite barque. Mais je me souviendrai jusqu’au dernier souffle du soutien que m’a apporté la Fondation 30 Millions d’Amis, pour remonter la pente et redonner vie au refuge. Depuis 2001 mais mon  engagement pour le maintenir à flot a débuté en 1995. Depuis, j’œuvre pour qu’il retrouve l’équilibre, mais ce n’est pas facile ! Les frais vétérinaires rognent une grande part de notre budget, on nous conseille d’augmenter nos tarifs de refuges, de mise en fourrière pour réguler le tout. Ce n’est sans doute pas la bonne solution, selon moi. Heureusement, c’est l’aide financière de la Fondation 30 Millions d’Amis qui nous permet de tenir sans compter le soutien moral qu’elle nous apporte.

Au niveau des collectivités territoriales, c’est toujours très difficile d’espérer une aide conséquente, 2000 euros nous ont été alloués pour 2006. Je salue aussi le travail de la DSV (direction des services vétérinaires), pour leur accompagnement administratif. Les réglementations changent, évoluent tous les ans et il faut constamment s’y intéresser. Au refuge de l’Espérance, pas question de pratiquer l’euthanasie… sauf pour abréger la souffrance d’un animal. Au-delà de tous ces tracas du quotidien, mon dévouement auprès des animaux du refuge me procure constamment de petites joies. Je peux citer l’histoire d’un chat qui m’a été ramené par les pompiers, les oreilles brûlées à la cigarette par des jeunes, avant d’être lâché dans une rivière. Le jour de son adoption par des propriétaires me restera gravé en mémoire pour toujours. Il est parti heureux. C’est le cas de mon regretté Vanné. J’ai la même émotion quand j’évoque Loulou, un de nos chiens pensionnaires, de même que Papili et Look, les doyens de notre refuge. Et lors des Journées d’adoption et des portes ouvertes, c’est toujours un bonheur de voir les chiens et les chats intégrer une nouvelle famille d’accueil, après un séjour dans notre refuge…"

Papili, doyen du refuge à adopter
Papili, le doyen du refuge d'Orange, en attente d'être adopté