Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Sauvetage

La justice confie définitivement 14 chiens à la Fondation

La Fondation 30 Millions d'Amis recueille 14 chiens

Très amaigris, une petite quinzaine de chiens a été confiée à titre provisoire à la Fondation 30 Millions d'Amis. Le propriétaire de l'élevage devra répondre d'« abandon » devant le TGI de Bourges (18).

Très amaigris, une petite quinzaine de chiens a été confiée à titre provisoire à la Fondation 30 Millions d'Amis. Le propriétaire de l'élevage devra répondre d'« abandon » devant le TGI de Bourges (18).

La Fondation 30 Millions d'Amis recueille 11 chiensMise à jour (21/5/2012) : Dans le cadre d’une composition pénale - procédure juridique simplifiée qui évite tout procès - le délégué du procureur de Bourges (18) a ordonné la confiscation définitive de tous les chiens au profit de la Fondation 30 Millions d’Amis. Les animaux peuvent donc désormais être proposés à l’adoption (liste des refuges en bas de page). Le propriétaire des animaux a quant à lui été condamné à verser 7 300 euros de dommages et intérêts à la Fondation, et 500 euros de dommages et intérêts à la SPA du Cher.

La brigade de gendarmerie de Saint-Amand-de-Montron (18) a assisté Arnauld Lhomme, enquêteur à la Fondation 30 Millions d’Amis, lors d’une saisie judiciaire de 11 chiens (27/3/12). Cette mesure, ordonnée à titre conservatoire par le procureur de Bourges, a permis de mettre fin au calvaire enduré par cinq anglo-français, trois jack russel, deux labradors et un beagle, dressés et « utilisés » pour la chasse au sanglier, une activité prisée dans la région. Trois autres chiens de chasse - introuvables lors de l’opération de sauvetage - ont été saisis à titre conservatoire quelques jours plus tard, à la suite de la convocation du propriétaire par les gendarmes.

Réflexe responsable

Les chiens présentaient lors des premières constatations (notre photo) un état de grande maigreur. En manque de soins et de nourriture, ils vivaient dans un enclos, certains enfermés en permanence dans une remise sombre au sol recouvert de boue, d'urine et d'excréments. Les  animaux vivaient dans ces conditions depuis « peut-être trois ans » précise Marie-Line Laudat, conseillère municipale de la commune de Drevant, dans le Cher, qui décrit « des conditions de vie lamentables » et « une situation qui ne pouvait plus durer ».

Cet « élevage » illégal - car non déclaré - a été découvert par des adolescents qui jouaient au ballon. « Au bout d’un chemin, dans un coin très isolé, on a entendu les chiens aboyer, témoigne Kevin. Ils étaient squelettiques, alors on leur a jeté du pain ». Son frère Quentin confirme : « On a pensé leur ouvrir le grillage, mais on s’est dit que le mieux était d’alerter un adulte... C’est monstrueux de laisser des chiens souffrir comme ça ». Les deux jeunes gens préviennent immédiatement la Mairie. Un réflexe responsable qui a permis aux autorités de retrouver rapidement les propriétaires des animaux, un couple de quadragénaires habitant non loin. Celui-ci n’a pas semblé, selon les premiers témoignages, prendre la mesure de la détresse de ses animaux.

Examens vétérinaires complets

Les chiens ont été acheminés vers quatre structures de la région soutenues par la Fondation 30 Millions d’Amis : la SPA du Cher (18), le refuge de La Ferté Saint-Aubin (45), l’ADPA de Gueugnon et la SPA de Chagny (71). Ils seront confiés à des familles d’accueil après examens vétérinaires complets, jusqu’à leur éventuelle confiscation définitive au profit de la Fondation 30 Millions d’Amis. Ils seraient alors proposés à l’adoption.

La Fondation a porté plainte pour « abandon » et s’est constituée partie civile dans cette affaire.

Pour plus de renseignements sur les chiens, contacter les refuges suivants :

- SPA du Cher (18) : 02 48 24 13 32
- Refuge de La Ferté Saint-Aubin (45) : 02 38 64 68 34
- ADPA de Gueugnon (71) : 03 85 85 31 45
- SPA de Chagny (71) : 03 85 87 20 55

Photo : © Marie-Line Laudat

Commenter

  1. briperennou@gmail.com 07/06/2012 à 17:53:05

    Le 29/03/2012 à 12:41:46, alpha05 a dit:


    Un grand merci à Quentin et Kévin ! Vous avez été géniaux !

     merci les enfants d'avoir sauver ces chiens ils ne demandesnt rien alors du respect pour les animeaux aussi 

     

  2. mamounette67 21/05/2012 à 20:21:12

    bravo à ces jeunes qui ont eu le bon réflexe... 

    ces gens là devraient etre enfermés dans les mêmes  conditions qu'ils ont fait subir à ces pauvres animaux... les quelques euros qu'ils doivent payer ne sont rien à coté de la souffrance de ces pauvres betes....

     

     

  3. Carol 21/05/2012 à 18:48:41

    MERCI KEVIN ET QUENTIN !!!! MERCI A LA MAIRIE !!!

    Tant de gens ou d' ados ne se seraient pas sentis concernés, auraient fermé les yeux devant cet affreux spectacle !! Vous, vous avez donné du pain, réfléchi à une solution durable pour qu'ils soient en sécurité !!! Je suis si fière de vous !!

    Quant à cet éléveur et sa femme, ils n' ont soit-disant "pas pris conscience " de la situation extrème dans laquelle vivaient ces pauvres chiens, c' est à vomir !!! Qu'ils soient, à leur tour enfermés en PRISON, pour longtemps, et surtout, qu'ils ne puissent plus posséder d' animaux durant tout le reste de leur vie !!

    IL FAUT DES PEINES EXEMPLAIRES POUR DISSUADER LES MALTRAITANTS INDIGNES !!!

    Je souhaite à ces toutous beaucoup de bonheur dans leur futur et d' excellents maîtres!!

    Les élevages "sauvages" il y en a malheureusement à la pelle, il serait bon de faire une loi très dure pour sévir ce genre de faits !

  4. gamin51 21/05/2012 à 18:23:31

    On peut ce poser la question: quel que soit le gouvernement, qui aura le courage de mettre fin  à toute cette violence envers les animaux.

    Cela devient un probléme récurant.

  5. yvea 28/04/2012 à 09:42:33

    bravo pour ces enfants d'avoir denoncé cette horreur d'élevage  pourquoi est-il possible de créér des élevages sans controle des mairies alors que les refuges regorgent d'animaux abandonnes de toutes races très beaux très gentilsje parle enconnaissance c'est mon troisieme chien sorti de refuge

  6. mimmimat 28/04/2012 à 00:24:14

    c'est horrible comment peut on faire du mal a des animaux qui ne demande rien a personne a part de lamour de lamitié et sur de vivre une tite vie tranquille mais non ya toujours des cons qui merite eux de souffrir autant que ces animaux souffre a leurs cotés !!!!!!!!!!!!!

  7. nissalabella 27/04/2012 à 19:43:58

    heureusement qu'il y a encore quelques jeunes qui aimen les animaux car plusieurs ont été horribles rappelez-vous Mambo et ceux que l'on ne connaît pas. L'homme est le plus cruel des animaux d'autant plus qu'il fait le mal par plaisir. Bravo les jeunes merci pour ces pauvres bêtes

  8. Toto B 27/04/2012 à 19:30:19

    Heureusement qu il y a des gens qui se sentent concernés comme ces 2 adolescents.J espere qu ils vont reprendre vite des forces et du poids .Je souhaite à ces pauvres chiens un avenir meilleur avec quelqu un qui prenne soin d eux.

  9. roxanne76 27/04/2012 à 18:16:22

    Un procès ? Les tortionnaires et assassins d' animaux  , en général , n' ont qu' une petite amende et de la prison avec sursis

  10. sophiekad 27/04/2012 à 14:53:39

    Bravo à ces deux jeunes grace à eux et à leurs démarches les chiens ont été sauvés.