Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Consommation

L'abattage sans étourdissement fait polémique

L'abattage sans étourdissement au coeur d'une polémique

Relancé par la diffusion d'un reportage sur France 2, le thème du mode d'abattage des animaux réservés à notre consommation fait irruption dans le débat politique et déchaîne les passions. La Fondation 30 Millions d'Amis, qui dénonce sans relâche l'abattage sans étourdissement préalable des animaux, fait le point.

Un reportage de l’émission Envoyé Spécial, diffusé sur France 2 (16/2/12), qui affirmait que 100 % de l’abattage serait rituel - donc sans étourdissement préalable des animaux - en Île-de-France, suscite la polémique à quelques semaines du premier tour de l’élection présidentielle. Depuis, c’est un véritable combat à coup de chiffres que se mènent politiques et porte-paroles d’associations de protection animale, laissant le consommateur dans une immense confusion, elle-même propice à tous les amalgames.

« Immense dérive »

L’abattage sans étourdissement est autorisé en France par dérogation (article R 214-70 du Code rural) dans le cadre de l’abattage dit rituel, c’est-à-dire ceux réalisés dans le cadre de rites religieux. Cette exception - qui s’explique en partie par le respect de la liberté de culte garanti par la France - a toujours fait débat : le procédé, qui a cours dans les religions juive (« casher ») et musulmane (« halal »), consiste à égorger l’animal en l’immobilisant jusqu’à la fin de la saignée, mais sans l’étourdir lui occasionnant ainsi de grandes souffrances.

Selon Frédéric Freund, directeur de l’OABA (Oeuvre d'Assistance aux Bêtes d'Abattoirs), l’abattage sans étourdissement serait abusivement utilisé principalement pour des raisons économiques. Il confirmait il y a quelques mois cette « immense dérive (…). Certains industriels [voulant] toucher tous les marchés et [généralisant] ainsi cette pratique sans que le consommateur en soit informé ». Une préoccupation qui ne date pas d’hier : en 2005 déjà, un rapport de l’administration publique française indiquait que les quatre cinquièmes des ovins abattus en France transitaient par un circuit d’abattage rituel*.

Absence de volonté politique

La Fondation 30 Millions d’Amis, qui agit pour l’amélioration des conditions de vie - et de fin de vie - des animaux destinés à la consommation, a dénoncé à de très nombreuses reprises l’abattage sans étourdissement, y compris via une lettre ouverte adressée par Reha Hutin, Présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis, au président de la République Nicolas Sarkozy (10/6/10). Mais ses appels sont toujours restés sans réponse, et ce malgré des propositions de lois déposées par des élus appartenant à la majorité présidentielle (Nicolas About, sénateur du Nouveau Centre et Nicolas Duihcq, député UMP) et des actions menées par les eurodéputés.

A minima, la Fondation réclame, au nom du « droit à l'information du consommateur », un étiquetage clair faisant référence à la pratique d'un abattage sans étourdissement préalable lorsqu'un produit issu de la filière « abattage rituel » n'est pas distribué dans le circuit des viandes « halal » ou « casher ». Mais là encore, l’absence de volonté politique est flagrante, à l’image de la position de Bruno Lemaire, ministre de l’Agriculture, qui s’était déclaré « réservé » sur l’étiquetage du mode d’abattage lors des Rencontres Animal et Société en mars 2011.

Pourtant, une très large majorité Français** (72%) est opposée à la dérogation permettant d’abattre les animaux sans étourdissement préalable. Ce thème essentiel fait partie - entre autres - des questions que la Fondation 30 Millions d’Amis a adressées aux principaux candidats à l’élection présidentielle afin de connaître avec précision leurs différentes positions en termes de bien-être animal. Seuls les élus et dirigeants politiques ont désormais le pouvoir de mettre fin à cette pratique, synonyme de souffrance et d’agonie pour des milliers d’animaux en France.

*Babre Simon, Berloz Jean-Marc, Riera Ramiro et al. (2005), « Le champ du halal », Rapport d’activité 2005, mission du COPERCI (Comité permanent de coordination des inspections), ministère de l’Intérieur et de l’Aménagement du territoire, ministère de l’Agriculture et de la Pêche, Inspection générale de l’Agriculture, p. 65-67. Cité par Florence Bergeaud-Blacker, L'encadrement de l'abattage rituel industriel dans l'Union européenne : limites et perspectives, 2008.

**Sondage Ifop réalisé du 8 au 10 décembre 2009 sur un échantillon de 1 015 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. 

© Unclesam - Fotolia.com

Commenter

  1. Le_Breton 24/04/2013 à 22:59:18

    -L’ANIMAL ÉGORGÉ HALAL RESTE CONSCIENT ET AGONISE DANS D’ATROCES SOUFFRANCES qui peuvent durer plusieurs minutes (Jusqu’à 22 minutes pour les bêtes les plus résistantes). Il a des convulsions en se vidant de son sang… jusqu’à la mort… Bien souvent après avoir été égorgés, les animaux sont immédiatement suspendus à des crochés et sans attendre la fin totale de la saignée et la perte de connaissance, beaucoup sont dépecés et démembrés encore conscients.
    Cette filière d’abattage n’a aucune transparence : Aucune traçabilité n’est exigée, aucune information n’est exigée sur cette viande abattue selon le rite islamique.


    -LA VIANDE HALAL NE PEUT ETRE DITE SAINE , en effet entre l’égorgement et la perte de réaction cérébrale, l’animal en période d’angoisse, de peur, de stress et surtout de douleur extrême déverse de nombreuses hormones dans son sang et ses muscles. Cette viande est donc une viande de médiocre qualité, qui ne peut qu’être dite « stressée ».


    -LA VIANDE HALAL ACCENTUE LES RISQUES SANITAIRES GRAVES
    , en effet l’égorgement rituel des bêtes rend matériellement impossible de ligaturer l’œsophage des animaux ce qui entraîne un « épanchement de matières stercoraires en provenance de l’estomac qui s’écoulent à travers la section béante de l’œsophage ». «Le tranchage de la trachée et de l’œsophage qui peut provoquer le déversement du contenu gastrique (voire pulmonaire) sur les viandes de têtes, de gorge et de poitrine… ». Enfin, la longueur de l'agonie entraîne des soubresauts violents accompagnés de défécation et émission d'urine, le tout éclaboussant toute la zone d'abattage !!!  

    Pour plus d'info rechercher : Halal, tout ce qu'il faut absolument savoir 

     

    Autre lien à voir : Viande halal et risques sanitaires : rencontre avec un vétérinaire.

    http://www.youtube.com/watch?v=Dd1D2xX0q58

     

  2. jopatate 21/03/2013 à 01:57:41

    Bonjour,

     

    J'ai visité récemment un abattoir.

    Beaucoup de gens ici parlent sans avoir quitté leur petit écran, c'est bien dommage.

     Voici ce qu'il en resort :

     1) l'opérateur à l'aide d'une sorte de pistolet envoie un pic dans la tête de la bête (comme une clouteuse de chantier).

    2) depuis le problème de la vache folle, les pics métalliques envoyés dans le crâne de l'animal ne doivent pas entrer en contact avec la cervelle : les pics sont donc beaucoup plus petits qu'avant.

    3) il est TRES FREQUENT (80% du temps d'après le responsable) que l'étourdissement râte du fait de ce raccourcissement du pic (le pic ne traversant pas le crâne, la bête est juste est juste "amochée" et encore consciente).

    4) dans ce cas précis, les opérateurs relancent un voire plusieurs pics, jusqu'à ce que la bête tombe (ils parlent alors d'inconscience).

    C'est ce que l'on appelle "l'étourdissement".

    La viande CASHER & HALAL est égorgée à l'envers (on met les bêtes dans des sortes de tonneaux qui se retournent) et sont vidées de leur sang. La saignée à l'endroit précis où elle est pratiquée tue l'animal quasi-instantanément.

    A présent, je pose cette question, sans prendre aucunement parti pour l'une ou l'autre des méthodes :

    Lorsque l'on voit la souffrance engendré par la propulsion de plusieurs pics pour simplement rendre gaga l'animal, n'est-il pas déraisonnable de parler de bien être de l'animal, et de critiquer l'abbatage rituel ?

    Finissons par l'abattage du porc :

    Un courant éléctrique est émis entre ses deux oreilles (souffrance), il est inconscient. Du moins aofficiellement. Car il bouge encore. Mais le temps étant de l'argent, il est saigné sur le coup. Il est alors accroché à un rail qui le fait passer dans de l'eau bouillante pour retirer les poils qu'il a, puis le reste est classique, éviscération, préparation des morceaux si la carcasse est travaillée tout de suite.

  3. Romain62 19/09/2012 à 02:32:14

    Quelle Hypocrisie !!!! 

    Quand on cherche quelqu'un sur qui taper il est facile de stygmatiser une partie de la société... 

    L'abattage rituel, l'abattage rituel... Parce que l'abattage non rituel est peut être moins terrible? Vous me faîtes rire... 

    La grande majorité de la viande que vous achetez en supermarché est issue d'un long et douloureux périple mais ça ce n'est pas grave la bête a été étourdie c'est le principal... 

    Vous vous en foutez que l'animal a vécu dans des conditions atroces, a été nourri avec de la m***e, certains vivent ou plutôt survivent dans quelques mètres carrés sans voir une seule fois le jour de leur vie ( S'il est possible d'appeler ça une vie). Ils sont ensuite transportés comme de la marchandise entassés dans des camions, certains meurent même durant la durée du voyage. A l'abattoir ils sont maltraités, frappés, jusqu'au couloir de la mort, ils reçoivent des électrochocs dans le crâne et par moment il faut s'y prendre à plusieurs reprises et la bête par moment se fait saigner alors qu'elle est encore consciente malgré les électrochocs... 

    C'est ça pour vous le bien être animal?

    La question de l'abattage rituel était une manipulation politique pour les élections et tout le monde est tombé dedans...

    Est ce que vous pensez au bien être animal quand vous manger vos yaourts, vos bonbons, votre chocolat à tartiner fait à base de gélatine de porc? 

    Vous pensez au bien être animal quand vous vous lavez avec vos produits testés sur des milliers d'animaux...

    Vous pensez au bien être animal quand vous vous maquillez?

    Vous pensez au bien être animal quand vous mangez votre fromage à base de présure animale???

    Vous pensez au bien être animal quand vous regardez vos corridas... 

    Enfin, moi qui suis végétarien et fervent défenseur de la cause animale, je suis dégouté de ce monde et dégoûté de l'hypocrisie de certaines personnes qui critiquent alors qu'elles devraient aussi se remettre en question. 

    "La grandeur d’une nation et ses progrès moraux peuvent être jugés par la manière dont elle traite les animaux".

    Gandhi

  4. quiquine 23/03/2012 à 09:59:24

    je trouve cela honteux tous çapour gagne plus et on s'en fou des rituels ,on devrat leurs interdire,restons français,s'il veulent faire des rituel qu'ils le font dans leur pays,etre en 2012 et encore voir cela,les abbatoirs les personnes qui y travaille n'ont aucun coeur,c'est une pirre a la place

  5. o_daniela 16/03/2012 à 21:12:33

    Je suis écoeurée d'assister à cette régression dans notre pays, de nouveau les animaux souffrent avant de mourir pour nous et quelle agonie !!!

    Les politiques se moquent bien de tout ça, c'est la langue de bois qui prime, on s'excuse de tout et devant tout le monde, et à force de vouloir être bien avec tout le monde on finit par faire n'importe quoi.

    Si les lois existent il faut les appliquer sans tenir compte des rites des uns et des autres, c'est pour cela que les Français avaient fait la séparation de l'église et de l'état il y a plus d'un siècle. Nous retombons en plein Moyen-Age, où sont les sorcières et les inquisiteurs ?

    En France, nos gouvernants sont incapables de trancher, ils font des lois tout en écrivant les exceptions à la loi. 

    Ce qui est surprenant, c'est de voir les rayons "hallal" dans les supermarchés : les clients potentiels regardent la marchandise puis vont se servir dans les rayons ordinaires, sans étiquetage spécial. Alors, dans ce cas, pourquoi continuer la torture animale si les personnes concernées n'ont pas confiance ou tout simplement se moquent de manger hallal ou autre chose ?

    Le plus choquant, après la souffrance infligée aux animaux, c'est de se dire qu'on est dans un pays laïque et qu'on impose à 90% de la population ce qui plaît à moins de 10% et qui est issu d'un rite religieux. Que fait-on des orthodoxes, des catholiques, des protestants, etc... et surtout des athées, dont je suis ? Je ne peux pas accepter ça, je préfère arrêter de manger de la viande.

     Pourquoi ne pas essayer de boycotter la viande pendant une semaine ? Les américains l'ont fait il y a quelques années pour protester contre le prix trop élevé, les français pourraient protester contre la viande hallal et mettre les professionnels de la viande à genoux, les politiques seraient obligés de prendre une décision. Facebook est un formidable outil pour ce genre de révolution, c'est à méditer!

  6. babor 13/03/2012 à 09:48:51

    blogs.rue89.com/comment/2745566

     

    lisez cette article avant de remettre en cause tel ou tel pratique...... 

  7. bijoubijou 26/02/2012 à 21:18:46

    Je suis indignée par le sort atroce réservé à nos amis les animaux. Il y a longtemps que je suis végétarienne par philosophie et là, au moins, je ne cautionne pas toutes ces souffrances inutiles.

  8. rossignolo 26/02/2012 à 18:52:02

    la religion a bon dos !!arretons ces pratiques qui dattent d'un autre temps .et surtout n'oublions pas notre propre culture .et cessons de nous faire manipuler .moi j'aime le cochon mais tué dans la dignite et le respect .si les politiques ne sont pas plus dignes et tranparents,je ne mangerai plus de viande .ces pratiques sont  INTOLERABLES  .

  9. nadlou 26/02/2012 à 17:40:19

    hélas depuis des années les gouvernements n' ont rien fait pour améliorer l'abattage de ces pauvres animaux .   maintenant par mesure d'économie beaucoup sont tués dans les abattoirs sans étourdissement

    je suis végétarienne....

     

  10. Mibrounette 26/02/2012 à 08:52:38

    Le 23/02/2012 à 15:29:39, MESSENGA a dit:


    Je souhaiterais que soient organisées des actions "offensives" contre ces abattoirs, halal ou casher, et leurs distributeurs. Car quelles que soient leurs justifications pseudo religieuses et totalement abhérrentes et archaïques, la cruauté envers les animaux est interdite et punie par la loi, en France. Si le gouvernement français autorise qu'on bafoue sa loi sur son propre territoire, moi pas.

    Type d'actions offensives :

    • éditer des affiches et les distribuer devant les distributeurs / éditer des stickers et les coller sur leurs vitrines, tout ceci à titre informatif auprès de leur clientèle ;
    • s'imposer en groupes aux abords des abattoirs et en interdire l'accès

    Qu'en pensez-vous ? Quoi qu'il en soit, il serait monstrueux de ne rien faire. Personnellement, je n'en peux plus de cette souffrance inutile infligée à des créatures sans défense, c'est pitoyable !

    J'ai la même idée que toi sauf qu'étant seule ce n'est pas évident ...je serai à prête à taguer les boucheries etc !! Y en a marre de toute cette souffrance .