Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Interview

Anny Duperey : "Les animaux nous offrent leur vie"

Chaque mois, la Fondation 30 Millions d'Amis donne la parole à une personnalité impliquée dans la protection des animaux et de la nature. La comédienne et écrivain Anny Duperey, membre du jury du Prix Littéraire 30 Millions d'Amis*, redonne ses lettres de noblesse aux poules dans un ouvrage intitulé « Le Poil et la plume » (Ed. du Seuil).

Anny Duperey

Fondation 30 Millions d'Amis : On vous savait amoureuse des chats… Pourquoi écrire sur les poules ?
Anny Duperey :
Je suis une fervente défenseuse de la nature, qui me procure au quotidien beaucoup de joie, et qui est absolument essentielle à mon équilibre. J’ai eu l’occasion de mieux connaître les poules lorsque j’ai commencé à en élever dans mon jardin, dans la Creuse, il y a quelques années. Peu à peu, je me suis rendue compte d’une chose : les gens ont un grand mépris pour cet animal, malgré les œufs et la viande qu’il nous offre. Comme je le dis souvent, « l’ignorance est la source de tous les mépris ». D’où l’idée de ce livre.

F30MA : Vous semblez ne pas pouvoir vous passer d’animaux. Pourquoi leur présence vous est-elle aussi essentielle ?
A. D. :
Les animaux permettent aux hommes d’entretenir un rapport au vivant sans mot ni parole, sans raisonnement... Une relation qui est finalement beaucoup moins compliquée que les rapports entre humains ! Si je vivais sans animaux, il me manquerait cette simplicité. Et également l’étonnement que je ressens devant ce que mes compagnons m’apportent chaque jour : une tête lovée dans le creux du bras, un regard...

F30MA : Vous qualifiez les animaux de « personnes animales ». Pouvez-vous expliquer cette notion ?
A. D. :
Les animaux sont tous différents ! Ils ont leur propre caractère, leurs qualités et défauts… comme les hommes. Je les considère comme des individus à part entière. Les tempéraments de mes trois chats ne se ressemblent pas du tout. Et cela vaut aussi pour les poules : certaines sont confiantes, d’autres plus agressives, d’autres encore sont plus sauvages. Pourtant, elles reconnaissent celui ou celle qui vient les voir chaque matin pour prendre leurs œufs, et leur méfiance diminue progressivement.

F30MA : Votre ouvrage pointe également la faible considération que l’Homme peut avoir pour l’animal dit « de rente ».
A. D. :
Oui. Avec les animaux, nous pouvons échanger de tant de façons, au lieu de les entasser dans des usines à viande ! Nous les faisons naître et vivre pour nous alimenter. La moindre des choses est au moins de les respecter… jusqu’au bout ! Je pense que la consommation doit être responsable, et que si les gens choisissent de bien acheter, c’est déjà un pas vers une amélioration du bien-être animal. Ils nous donnent leur vie, il ne faut jamais l’oublier.

F30MA : Vous faites partie du prestigieux jury du Prix Littéraire 30 Millions d’Amis (remis le 23/11/11). Une comédienne entourée d'écrivains ?
A. D. :
C'est vrai que ne suis pas très à l’aise dans ce rôle de « juge » et que j’ai tendance à me retrancher derrière les jurés beaucoup plus littéraires que moi. Toutefois, le fait que ce prix concerne les animaux m’a convaincue d'accepter - avec beaucoup de plaisir - cette mission difficile. Malheureusement cette année, je n'ai pu y siéger du fait de mes obligations professionnelles.

Consulter tous les ouvrages de la revue de livres

Photo : © Hermance Triay

Commenter

  1. claudinette75 10/12/2011 à 12:52:11

    Un petit rajout : je ne comprends pas "30 Millions d'Amis" qui accepte ça !!!

  2. claudinette75 10/12/2011 à 12:51:16

    Si on "aime" les animaux et si on dit surtout les "respecter" on est CONTRE la CORRIDA ce qui n'est pas le cas de Annie.

    Ses propos sont incompatibles !!!!!! Arrêtez de nous mentir !!! La corrida de l'art avez-vous dit Annie ? C'est pour mieux vous faire valoir auprès de la "haute" ???

    Soyez entière, pas faire voir votre faux côté hétique.

  3. modérateur 07/12/2011 à 09:02:44

    Le 05/12/2011 à 15:51:53, v_ro a dit:


    ... quand on sait qu'elle fait l'apologie de la corrida!!! ça ternit quelque peu ce genre de  propos !!!!!

    30 Millions d'amis menant de front ce combat, etrange interview proposée  ...  bref  !!!

    A la suite de la publication de cet article, et de certains commentaires qui en ont découlé, Anny Duperey tient à apporter la précision suivante (6/12/12) : « S’il est exact que j’ai indiqué qu’il me paraissait difficile d’interdire la corrida en France du jour au lendemain, cela ne fait pas de moi pour autant une défenseuse de la corrida, bien au contraire ! Ma position est très claire : je préfèrerais qu’on laisse les taureaux tranquilles plutôt que de les traiter ainsi, avec barbarie ».

  4. fmartin00 05/12/2011 à 23:35:53

    Jolies paroles , justes, sensibles, je comprends d'autant moins le gout de cette personne pour la tauromachie! Car je sais qu'elle aime la corrida , comment est ce possible? je ne comprends pas, et qu'elle ne nous fasse pas le coup de "c'est de l'art...".

  5. roxanne11ans 05/12/2011 à 19:11:27

    oh que oui que nos annimaux nous procurent autant d amour de relexion aussi

    si beaucoup pourait repondre sagement comme annie

    le monde serait moin mechant et moi personnel

    je ne vit que pour eux  

    se sont des etres vivant a part entiere

    qui ne comptent pas pour nous aimees nous tenires compagnie

    et oh que oui merci a la fondation 30milliond  damis

    de tous ce qu il fond et surtout de nous aider a faire viv nos doyens

    et nous avons u telephones ds personnes tres aimable et aimant les annimaux

    nous nous baterons pour vous et cela j usqua la fin de nos vie

    mr grebet 

  6. isa68 05/12/2011 à 18:57:27

    Je viens tout juste de terminer ce livre,et j'ai adoré.Anny Duperey essaie de faire passer un message,en nous racontant des anecdoctes,droles et parfois tristes,sur ces galinacés,qui sont mal considérés,du reste comme un peu tous les animaux que nous consommons.Je possède moi même des poules et je peut dire que beaucoup de choses écrites dans ce livre,sont comparables à ce que j'ai pu costater moi même.Issu d'un milieu agricole,j'ai passé mon enfance et un peu plus,entourée de tous les animaux de la ferme,ou je garde le souvenir du respect que mes parents avaient envers leurs animaux,le temps de leur durée de vie,car ,evidemment,il fallait bien se séparer ce certains animaux à un moment donné.c'était encore l'époque des petits élevages,qui malheureusement on disparus au détriment de stuctures,ou n'est que rendement et irrespect des animaux.

  7. igguy 05/12/2011 à 16:25:52

    RECTIFICATF:  LES ANINAUX NE NOUS OFFRENT PAS LEUR VIE. NOUS LA LEUR PRENONS!

    PERSONNE N'OFFRIRAIT SA VIE POUR SERVIR DE REPAS A UN AUTRE.

    LA NOTION D'OFFRE SOUS ENTEND UN "DON VOLONTAIRE SANS CONTREPARTIE" OR PERSONNE NE LEUR DEMANDE LEUR AVIS  A CES PAUVRES BETES.

  8. v_ro 05/12/2011 à 15:51:53

    ... quand on sait qu'elle fait l'apologie de la corrida!!! ça ternit quelque peu ce genre de  propos !!!!!

    30 Millions d'amis menant de front ce combat, etrange interview proposée  ...  bref  !!!