Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Faune

Hérissons menacés à l’approche de l’hiver (Vidéo)

Les bébés hérissons menacés à l’approche de l’hiver !

Le Sanctuaire des hérissons recueille chaque année les « orphelins d'automne », ces hérissons abandonnés par leurs parents entrés en hibernation. Une structure unique en France, soutenue par la Fondation 30 Millions d'Amis depuis près de 10 ans.

Le Sanctuaire des hérissons recueille chaque année les « orphelins d’automne », ces hérissons abandonnés par leurs parents entrés en hibernation. Une structure unique en France, soutenue par la Fondation 30 Millions d’Amis depuis près de 10 ans.

L’hiver est une période critique pour les hérissons en général, ceux en bas âge en particulier. Alors que la nourriture se raréfie, les adultes entrent en hibernation, laissant leur progéniture sans protection ; notamment les portées nées tardivement du fait du réchauffement climatique (qui décale la saison des amours, NDLR).

1 hérisson sur 5 atteint l’âge d’1 an

Les bébés hérissons menacés à l’approche de l’hiver !En France, le Sanctuaire des hérissons basé à Fouencamps, près d’Amiens (80), est l’unique « hôpital » exclusivement consacré à ce petit mammifère omnivore. Nourris et soignés par une équipe de bénévoles passionnés, ils attendent d’être réintroduits dans leur milieu naturel. Et à l’approche de l’hiver, le centre compte déjà plus d’une centaine de « résidents permanents ». « Un hérisson adulte doit peser au moins 600 grammes pour avoir une chance de survivre à l’hibernation, précise Anne Fingar, fondatrice de la structure. Or un bébé hérisson non sevré ne pèse que 100 grammes et sera par conséquent condamné si personne n’est là pour le recueillir ! » La durée de vie moyenne d’un hérisson oscille entre 7 et 10 ans. Mais seulement un hérisson sur cinq atteint l’âge d’un an.

Une disparition inéluctable ?

Grillages, taille-haies, tondeuses, feux de feuilles mortes, insecticides...  provoquent chez le hérisson de très graves blessures et parfois, la mort. Quant au danger principal, il est représenté par la circulation routière qui fait bon nombre de victimes. Une étude, lancée par l’association, est d’ailleurs actuellement en cours pour tenter d’évaluer précisément leur nombre, qui pourrait se révéler vertigineux. Les hérissons seraient donc en situation d’urgence : « D'après certaines études britanniques, il n’y aura plus de hérissons en 2025 outre-Manche », s’inquiète Anne Fingar. Un constat alarmant qui demeure, bien que le hérisson bénéficie du statut d’espèce protégée par la Convention de Berne depuis le début des années 1980.

Le soutien de la Fondation

Alors que faire si l’on récupère un animal blessé ? « Il suffit de prévoir un petit espace à l’abri des regards dans son jardin, avec de l’eau et des croquettes pour chats, conseille Anne Fingar. Les hérissons de petite taille peuvent être placés dans des caisses de foin, à l’abri dans un garage ou une grange. » Et pour les plus fragiles et les plus jeunes, seules des pipettes remplies de lait pour chats peuvent les remettre sur pattes.

Depuis 2001, la Fondation 30 Millions d’Amis soutient financièrement le Sanctuaire des hérissons, ce qui lui a notamment permis de réaliser une nursery. L’aide 2010 sera utilisée pour la réfection de la toiture, prévue en 2011.

Extrait du reportage 30 Millions d'Amis réalisé en 2007 (Vidéo iPhone)


Et aussi

En savoir plus sur le sanctuaire des hérissons


Photo : © Michèle B. Dussillols

Commenter

  1. Mari-ella 22/12/2010 à 10:16:35

    Nous avons recueillis mes parents et moi un petit hérisson Lundi que nous avons trouvé dans notre jardin ; celui-ci était dans un très mauvais état (attaqué par un chien). Nous avons décidé de le garder au chaud durant la nuit même si nous pensions qu’il ne survivrait pas !! au matin nous l’avons amené chez le vétérinaire qui nous a dit que si il survit ce sera un vrai miraculeux !! Tout ça pour dire que nous nous sommes renseignés sur Internet et que nous avons trouvé le site du sanctuaire des hérissons, ma belle mère est rentrée en contact avec une personne du sanctuaire que je voudrais vraiment remercier pour ces conseils et sa gentillesse !!! aujourd’hui 3 jours après, le hérisson est chez nous nous lui prodiguons tout les soins dont il a besoin , il commence à manger un petit peu. Nous faisons tout notre possible pour que son état s’arrange !! Nous croisons les doigts !!

  2. cidre 06/12/2010 à 14:00:56

     

     

      A TOUTES LES PERSONNES QUI AIMENT LES ANIMAUX

     

    LE VINAIGRE DE CIDRE BIO SERT D ANTIBIOTIQUE POUR LES

    MAMMIFERES TELS QUE LES CHATS LES CHIENS LES VACHES

    LES CHEVRES LES OISEAUX LES HERISSONS

    METTRE UNE PETITE GOUTTE DANS UN BOL D EAU

    ILS EN RAFOLENT  

  3. Bianca76 04/12/2010 à 17:33:38

    Pour ceux qui habitent  en seine Maritime, sachez qu'il existe une association "le CHENE" (Allouville Bellefosse) qui s'occupe de la faune sauvage locale.C'est un centre de soins qui accueille notamment les hérissons blessés ou orphelins toute l'année et surtout l'hiver et les relâche une fois "requinqués".Je leur en ai déjà apportés plusieurs.Et puis le CHENE nous donne des nouvelles de l'animal.On peut également parrainer un hérisson.

  4. clodemary 30/11/2010 à 17:55:32

    J'ai un jardin mais il est clos par des murs et les hérissons ne peuvent donc pas venir chez moi, j'aimerai bien pouvoir en adopter ... est ce possible ?

  5. clairetavril 30/11/2010 à 10:51:19

    bonjour; il faudrait ajouter aux causes de disparitions du hérisson les pesticides , balancés à outrance, particulièrement les "tue-limace" qui sont utilisés de façon obsessionnelle par des FOUS qui n'ont même pas de potager pour la plupart; J'ai l'impression que les hérissons qui parfois atterrissent dans mon jardin et meurent malgré mes efforts (tous !) sont empoisonnés plutôt que blessés. Il n'y a pas que les zones pavillonnaires qui soient infestés de gagas du "tue-tout-ce-qui-bouge-dans-Mon-Jardin"; la zone rurale est une CALAMITE: pour la plupart des ruraux, une maison PROPRE, c'est une maison entourée d'une zone de terre brûlée, arrosée jusqu'à 6,7 fois de désherbant; c'est insensé (souvenir du "tout gratuit les tracteurs et les pesticides" de nos gentils amis les américains, et de la pollution des campagne qu'ils ont organisée à grand train après guerre ??).

    A ce propos, connaissant la grandeur de l'âme humaine en ce qui concerne l'occasion de nuire, je ne comprends pas que tous ces produits dangereux, raticides et autres saloperies infectes soient en vente libre en mini, super et hyper-marché : à quand un contrôle ???? C'est dingue, la moitié des dépenses des gens est dans le "tue-tout", et à peine le reste en plantes ou autre chose !!Et en plus "ils ont le droit deu leu faire", ce qui excite cette même part immonde de l'humain que j'évoquais plus haut; certaines personnes aiment faire du mal, alors si en plus on a le droit de balancer du poison comme on veut....

    (il faut voir avec quel air gourmand certaines personnes vous expliquent que "l'animal ne doit pas divaguer à plus de ...je sais plus...32 mêtres et 80 cm de chez lui.... et comme les chasseurs ADOOORENT abattre tout ce qui pourrait nuire au gibier (à par eux, bien sûr...quoique...), même, et surtout le chien de leur voisin....y zont le droit parait-il....avec eux...got mit...hum!!!!

  6. phobie-forever 29/11/2010 à 20:10:00

    J'aime beaucoup les hérissons chaque année j'en recueille un dans mon jardin et chaque fois je leur installe une petite tanière, pour q'il hiberne en paix Laughing

  7. littlesoledad 28/11/2010 à 00:04:32

    Moi aussi je voudrais aider les petits hérissons perdus ou arrivés tardivement, y aurait-il un contact que je peux joindre afin de proposer mon aide bien sûre, ceci bénévolement. Merci !

  8. michemina 27/11/2010 à 13:52:38

    J'adore ces petites bètes!J'en suis fan!!!Je garde toutes les photos que je trouve sur les hérissons.

    En fait,c'est mon père,lorsque je devais avoir vers les 6-7 ans qui m'a appelée pour venir voir quelque chose dans le jardin...C'était un petit hérisson.Mon père l'a pris,me l'a montré de trés près et là,j'ai vu sa petite tète et j'ai complètement craqué!!!

    Maintenant,j'ai 54ans,mais lorsque je vois une petite bète traverser la route,je m'arrète (j'habite en rase campagne),et je l'aide à traverser!J'en ai sauvé beaucoup et surtout jamais écrasé un seul et je sais que de là-haut,mon père est fier de moi...

  9. sandy1970 26/11/2010 à 10:46:34

    Bonjour,j'habite en Suisse et depuis plusieurs années j'ai une dizaine de hérissons qui viennent manger des croquettes pour chats et boirent de l'eau sur ma terrasse. Ils sont tellement habitués que s'est tout naturellement qu'ils venaient avec leurs petits,comme si les parents voulaient montrer où ils peuvent se ravitailler!!!Ils sont tellement mignons.

  10. pderomans 18/11/2010 à 09:50:54

    Bonjour

    Lorsque vous parlez du Sanctuaire des hérissons, il faudrait indiquer que lassociation gère un réseau de soigneurs présents sur tout le territoire et que nous pouvons être joints en contactant le Sanctuaire qui posséde nos coordonnées et avec qui nous sommes en contact permanent.

     

    Merci beaucoup pour votre aide