Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Comportement

Rentrée : attention au coup de blues ! (Vidéo)

Rentrée : attention au blues !

Les animaux peuvent eux aussi déprimer. / ©AdobeStock

Comme nous, les animaux peuvent être perturbés par la reprise. Le Dr Laetitia Barlerin et la Fondation 30 Millions d’Amis vous donnent différentes astuces pour diminuer le stress de votre compagnon lié à la rentrée.

Extrait de l'émission 30 Millions d’Amis

Détérioration, perte d’appétit, malpropreté... Les signes qui peuvent témoigner d’un certain mal-être chez votre animal au retour des vacances sont nombreux. Mais pas de panique : il a juste le blues ! La rentrée implique, comme pour les humains, un certain changement de rythme et d’habitudes. De petits traumatismes faciles à décrypter et à traiter au quotidien.

Accordez-lui du temps

Qu’il vous ait accompagné durant les vacances ou vous que vous l’ayez placé quelque temps durant votre absence, ces deux situations ont un point commun : celui d’avoir bouleversé sa routine. Et le retour au bercail ne déroge pas à la règle, celle de chambouler son petit train-train ! Les conséquences de ce désarroi sont alors nettement visibles : « Le chien ne mange plus, ne joue plus, ne s’intéresse à rien, passe la journée à se lécher ou à dormir, indique le Dr Laetitia Barlerin. On observe également des animaux qui détruisent, mâchouillent, font des trous dans le jardin... En réalité, ils essaient de s’occuper. »

Nos propres changements d’habitudes sont aussi à l’origine de ses perturbations. L’animal ne comprend pas la raison pour laquelle on s’absente pour aller travailler, ou pourquoi les enfants reprennent le chemin de l’école. Habitué pendant 15 jours à être en quasi permanence à nos côtés, il se retrouve soudainement seul. L’incompréhension est grande. Si l’animal est resté en pension, il est tout à la fête de retrouver son maître. Mais là encore, avec la reprise des activités, il souffre à nouveau de notre absence : « Il faut par exemple allonger la durée de la promenade du chien, ou accorder davantage de séances de jeu et de câlins à son chat », conseille le Dr Barlerin. Les signes d’anxiété devraient alors disparaître.

Préparez-lui sa rentrée

« On organise la rentrée des enfants, pourquoi ne préparerait-on pas celle de nos animaux ? » s’interroge Laetitia Barlerin. Les gestes sont très simples : « Une semaine avant la fin des vacances, laissez votre animal seul une heure pour qu’il se réhabitue à votre absence. Au retour chez soi, cachez les croquettes du chat dans l’appartement, achetez-lui un nouveau jouet ! Trouvez un nouveau lieu de promenade pour votre toutou, un parc, une forêt qu’il ne connaît pas. » L’important est d’effacer le sentiment d’abandon qui gagne l’animal au moment de la rentrée.

S’il refuse de s’alimenter, ne pas dramatiser : il ne se laissera pas mourir de faim. En revanche, rien n’empêche d’agrémenter ses habituelles croquettes de mets un peu plus savoureux : fromage, poisson, charcuterie... de façon exceptionnelle bien sûr. L’appétit devrait revenir progressivement. Laissez le temps à votre animal de se réhabituer à son « ancienne » vie.

Si au bout de 15 jours, aucune amélioration n’est constatée, une visite chez le vétérinaire s’impose. Il aura alors recours à un traitement léger : « Les animaux se remettent très vite lorsqu’on les aide », conclut le Dr Laetitia Barlerin.

Vidéo : © 30 Millions d'Amis 
Photo : © Fotolia.com