Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Législation

Proposition de loi pour un « élevage éthique » : aux sénateurs d'agir !

Une proposition de loi du groupe écologiste entend mettre fin au broyage et gazage des poussins mâles. ©Adobe Stock

Les sénateurs examinent, ce 26 mai 2021, une proposition de loi du groupe écologiste pour « un élevage éthique ». La Fondation 30 Millions d'Amis espère que les parlementaires voteront ces avancées concrètes pour le bien-être animal.

Mise à jour (27/05/2021) : Malheureusement, le texte examiné en séance publique le 26 mai 2021 a été rejeté par le Sénat.

« Les pratiques doivent changer, assure la sénatrice Esther Benbassa. L'heure est à la mobilisation ; ne fermons plus les yeux ! » Tel est le but poursuivi par le groupe écologiste du Sénat, à l'initiative d'une proposition de loi pour un élevage éthique, juste socialement et soucieux du bien-être animal. 

Généralisation du plein air, fin du broyage des poussins et limitation du transport d'animaux vivants

La proposition de loi prévoit d'abord la mise en place d'un moratoire pour parvenir progressivement à un élevage offrant un accès au plein air à tous les animaux d'ici 2040. Il vise ensuite à plafonner la durée maximale de transport d'animaux vivants dans l'Hexagone à huit heures pour la majorité des espèces et à quatre pour les volailles. Enfin, il entend interdite toute élimination de poussins mâles par broyage ou gazage à compter du 1er janvier 2022.

Si le gouvernement s'était engagé à mettre fin à cette pratique décriée d'ici à "fin 2021", la filière "oeufs" a annoncé qu'elle ne sera pas prête dans ce délai. Il faudra attendre 2022 pour que les professionnels commencent à déployer des solutions alternatives, comme le "sexage in ovo", une technologie nouvelle qui consiste à détecter le sexe des embryons pour écarter les mâles de la production avant qu'ils n'éclosent.

Des avancées attendues par la majorité des Français

La Fondation 30 Millions d'Amis invite les Sénateurs à voter pour ces avancées soutenues par la majorité des Français puisque 85 % des sondés sont favorables à l’interdiction de l’élevage intensif (Baromètre Ifop / Fondation 30 Millions d'Amis, janvier 2021). Une prise en compte d'autant plus nécessaire que la proposition de loi contre la maltraitance animale, votée en première lecture à l'Assemblée nationale début 2021, exclut cette thématique...