Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Débat

Vente de permis de chasse pour tuer 500 éléphants au Zimbabwe... Scandaleux !

Les permis de chasse permettent à de riches touristes américains et européens de revenir massacrer des éléphants au Zimbabwe. ©damian_aspinall/Instagram

Les autorités du Zimbabwe ont annoncé la vente de permis de chasse pour tuer 500 éléphants, invoquant la perte de revenus depuis l'arrêt du tourisme causé par la crise sanitaire. Une ONG locale craint une flambée des conflits entre les humains et les clans des pachydermes abattus. La Fondation 30 Millions d'Amis alerte sur le sort de l'espèce, qui vient d'être classée « en danger d'extinction » sur la Liste Rouge des espèces menacées.

Un demi-millier d'éléphants... à abattre ?! Au Zimbabwe, pays d'Afrique de l'Est frontalier de l'Afrique du Sud, du Botswana et du Mozambique, les autorités ont annoncé la vente de 500 permis de chasse pour tuer des pachydermes. Une décision motivée par la baisse des recettes touristiques due à la crise sanitaire : « Notre fonctionnement nécessite un budget d'environ 25 millions de dollars, qui est recueilli – en partie – grâce à la chasse sportive, mais (...) le tourisme est au point mort en ce moment », s'est justifié Tinashe Farawo, porte-parole de l'Autorité de gestion des parcs et de la faune, interrogé par CNN (22/04/2021). Les permis de chasse devraient en effet "rapporter" quelque 70.000 dollars (soit environ 60.000 euros) par "tête".

Un massacre programmé !

 

La chasse aux trophées perturbe la faune sauvage et intensifie les conflits entre les humains et les animaux.
Simiso Mlevu, CNRG

Ce véritable « massacre programmé » s'avère d'autant plus choquant que l'éléphant de savane d'Afrique et l'éléphant de forêt d'Afrique viennent d'être classés respectivement « en danger d'extinction » et « en danger critique d'extinction » sur la Liste Rouge de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature [les éléphants d'Afrique étaient auparavant considérés comme une seule espèce classée « vulnérable », NDLR]. « Les éléphants d'Afrique jouent un rôle clé dans les écosystèmes et les économies, mais aussi dans notre imaginaire collectif, partout dans le monde, soulignait le Dr Bruno Oberle, Directeur général de l'UICN, à l'occasion de la sortie de l'évaluation (25/03/2021). Nous devons, de toute urgence, mettre un terme au braconnage et veiller à ce que suffisamment d'habitats convenables soient conservés pour les éléphants de forêt et de savane. »

Le nombre d'éléphants de savane d'Afrique a diminué d'au moins 60 % au cours des 50 dernières années, selon les rapports réunis par l'organisme. Si les effectifs de pachydermes sont certes en augmentation dans certains pays comme le Zimbabwe, la chasse de plusieurs centaines d'individus pourrait toutefois engendrer des effets en cascade : « La chasse aux trophées perturbe la faune sauvage et intensifie les conflits entre les humains et les animaux, avertit Simiso Mlevu, porte-parole du Centre pour la gestion des ressources naturelles (CNRG), une ONG locale de défense de l'environnement, cité par CNN. Il est presque certain que les survivants témoins de l'abattage absurde des membres de leur famille se vengeront plus tard sur de malheureux villageois locaux. »

La chasse aux trophées une nouvelle fois décriée

« Contrairement aux arguments du gouvernement selon qui la chasse aux trophées viserait à contribuer à la conservation [des animaux et de leur habitat], cette pratique est motivée par la cupidité et, souvent, l'argent n'est même pas comptabilisé, dénonce le représentant de l'ONG. Il est nécessaire de prendre des mesures plus novatrices et plus respectueuses de l'environnement pour générer davantage de revenus grâce aux safaris photo et au tourisme en général. » En choisissant de tirer profit de l'abattage de pachydermes en dépit des dommages que cela impliquerait, le Zimbabwe suit le triste exemple du Botswana voisin, où les autorités ont récemment délivré des permis de tuer 287 éléphants d'ici la fin de la saison de chasse (6/04/2021). Cessons cette tuerie organisée !

Mise à jour : Nonobstant la présence forte des éléphants dans la région, certains défenseurs de l'environnement s'interrogent par ailleurs sur la façon dont sont établis les quotas de chasse et s'ils se fondent sur des preuves scientifiques concernant la population d'éléphants et sa pérennité. "Je comprends que la chasse puisse être utile en tant qu'outil de gestion [de la faune], mais cela devrait être fondé sur la science, or malheureusement, au Botswana, nous n'avons pas les ressources financières ou la main d'oeuvre formée pour des recherches sur la population des différentes espèces [animales]", confie Map Ives, fondateur et directeur de l'ONG Rhino Conservation Botswana (RCB), à l'AFP (6/04/2021).

Commenter

  1. Film71 03/05/2021 à 16:57:03

    Les chasseur sont des etre horrible et lache . 

  2. Eole84 02/05/2021 à 13:52:33

    Et quand ils auront tout massacré ils feront quoi ?? Les touristes ne viendront plus du tout. Quelle vision étriquée ! L’appât du gain à court terme reste le plus fort face à la vie animale. C’est affligeant !

  3. AnneV 28/04/2021 à 20:48:06

    Pourquoi tant de tueries ? Pas difficile ! Leur fusil leur sert de zizi (!!!!!) et pour les femmes de "supériorité" face à "la bête" !!!!! Autant vous dire que les pauvres, leur cervelle (s'il y en a une) n'est pas à la hauteur !!!!! Pitoyable !

  4. ANDNATH 28/04/2021 à 14:19:08

    Horrible ça me degoute et eux derriere fier ! non mais dans quel monde on vit purée c'est pas possible ! on les a en photos qu'on les arrete ces f*****s !! ah non je ne vis pas dans ce monde là c'est pas possible ! cette pauvre bete tué pour rien enlevé la vie au plus majestuex animal j'adore les elephants c'est vraiment affreux je pleure a chaque fois les animaux ne meritent pas ça ! pourquoi tant de violence de tuerie ! ils demandent rien juste a vivre !! et c'est un bébé sa maman a du l'attendre ! je suis degouté de ces hommes et en plus ils sont fiers et pourquoi on leur cache leur visage ? toujours pareil ils yaurait de grosses sanctions je pense qu'il yaurait moins d'atrocité ! ya que l'argent qui compte ! l'argent contre la vie ? je suis DEGOUTE TRISTE DE CE MONDE SANS COEUR

  5. gavroche69 27/04/2021 à 09:16:55

    C'est à vomir!

    Les "choses" qui font ça me dégoutent au plus haut point !!

    Si on est optimiste on peut admettre qu'il n'y a strictement rien d'humain chez les "choses" qui posent sur la photo.

    Si on est pessimiste on admettra que ces "choses" sont au contraire tristement humaines.

    Humaines ou pas, le jour de la disparition de ces choses sera un grand jour pour la planète.

    [***]

  6. ChristelleF 27/04/2021 à 08:58:50

    Ne pourrait on pas appeler au boycott de ces destinations pour leur montrer que cette décision impacterait encore plus le tourisme positif / "normal". 
    Ils n'auraient en somme que de vilains chasseurs comme "touristes".

  7. AnneV 26/04/2021 à 17:42:27

    Ces a*****s qui posent fièrement devant leur "trophée" se rendent ils compte que ces massacres signent la fin de l'humanité ? Je ne pense pas ! Leur ego est plus gros que leur cervelle. Je ne leur souhaite que le pire à ces pauvres types !

  8. Chopinou 26/04/2021 à 17:22:26

    Scandaleux ! Ignoble ! Inacceptable ! Je ne cesse de me mettre dans la tête de leur famille (même si ce sont que des "animaux") ce qu'elle doit penser en ne voyant pas revenir parmi eux, leur mère, leur père, leur enfant....  car il (elle) a été abattu(e). J'en ai les larmes aux yeux. 

    Quand ces massacres vont-ils cesser ?