Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Actualités

La chasse au renard suspendue en Isère durant le confinement

Le renard est une espèce essentielle pour lutter contre la propagation de la maladie de Lyme, et il est également un auxiliaire de l'agriculture en tant que prédateur de rongeurs nuisibles. ©winterseitler /Pixabay

La justice a interdit la chasse au renard durant le confinement en Isère, alors que la chasse au sanglier et aux cervidés reste permise pour éviter des dégâts sur les cultures, a-t-on appris auprès de France Nature Environnement (FNE).

L'arrêté préfectoral du 5 novembre 2020 a été partiellement suspendu par le tribunal administratif de Grenoble, en ce qu'il permettait de tirer des renards à l'occasion de battues de sangliers et de cervidés, une mesure dérogatoire au confinement lié au Covid-19.

Le renard n'est pas à l'origine de risques sanitaires, ni de dégâts agricoles

Dans son jugement en date de mardi 24 novembre 2020, que l'AFP a consulté, le tribunal souligne que l'arrêté est justifié "dans le but de réguler les espèces créant des dégâts aux cultures" mais qu'il ressort du dossier que contrairement au gros gibier, comme les sangliers et les cervidés, le renard n'est pas à l'origine des risques sanitaires liés aux maladies circulant actuellement en Europe ou encore des dégâts causés à l'agriculture.

"A l'inverse, il est soutenu que le renard est une espèce essentielle pour lutter contre la propagation des maladies vectorielles telles que la maladie de Lyme et qu'il est également un auxiliaire de l'agriculture en tant que prédateur de rongeurs nuisibles", souligne le tribunal. Au regard de ces éléments, "il n'est pas justifié, du point de vue de l'intérêt général, que le renard doive faire l'objet, dans les circonstances actuelles, d'une régulation".

Avec AFP