Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Maltraitance

Le président Sarkozy interpellé sur l'abattage rituel

Le président Sarkozy interpellé sur l’abattage rituel

La Fondation 30 Millions d'Amis cosigne avec une dizaine d'associations de protection animale une lettre ouverte au président de la République. En cause, la généralisation de l'abattage rituel sans étourdissement, synonyme de lente agonie pour les animaux de boucherie.

La Fondation 30 Millions d’Amis cosigne avec une dizaine d’associations de protection animale une lettre ouverte au président de la République. En cause, la généralisation de l’abattage rituel sans étourdissement, synonyme de lente agonie pour les animaux de boucherie.

Dans une lettre ouverte adressée à Nicolas Sarkozy, publiée dans Le Monde et Le Figaro (10/06/10), onze associations de protection animale dénoncent la souffrance endurée par les animaux lors des abattages rituels sans étourdissement.
Le président Sarkozy interpellé sur l’abattage rituel
Complète opacité

L’étourdissement préalable à l’abattage a été introduit en 1964 dans le droit français. Une dérogation a cependant été accordée à certains abattages qui respectent les rites casher et halal. L’animal peut alors être égorgé sans être préalablement insensibilisé. Il meurt alors dans une lente agonie, qui peut atteindre près d’un quart d’heure chez les bovins.

Les associations de protection animale dénoncent également le fait que l’abattage rituel se déroule à l’insu du consommateur, sans qu’il soit mentionné sur les étiquetages. La généralisation de cette pratique, qui concerne 50 % des ovins, se produit donc dans une opacité complète et plusieurs dizaines de millions d’animaux, égorgés en étant pleinement conscients, se retrouvent ainsi dans le circuit « classique » de la viande.

Les Français majoritairement opposés

Selon un sondage IFOP*, 72% des Français sont opposés à cette dérogation. Le 28 mai 2010, la Nouvelle-Zélande a interdit l’égorgement rituel des animaux de boucherie sur son territoire, rejoignant ainsi l’Islande, la Norvège, la Suède ou encore la Suisse.

Si l’étourdissement préalable à l’abattage demeure l’exception, les signataires de cette lettre ouverte lanceront une grande campagne de sensibilisation afin d’informer les consommateurs sur la réalité des abattages rituels en France et de la viande qu’ils achètent.

Lire la lettre

* Réalisé du 8 au 10 décembre 2009 sur un échantillon de 1015 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Photo : © Fondation 30 Millions d'Amis

Commenter

  1. marvick 13/11/2012 à 15:30:23

    bonjour à tous il ya peu de temps sur cette problématique d'abbattage non sans étourdissement se cachant derrière des pratiques religieuses , mais surtout économiques ; des organismes de protection animalières la fondation bardot gaia et 30 millions d'amis ont souleve

    cette pratique d'ababtage sans étourdissement , désormais sans que l'on ne le sache 1 millard d'énimaux domestiques sont abbatus chaque semaine et de plus en plus nombreux les abattoires abandonnent progressivement l'étourdissement avant l'abattage ! .

     

    ma vision de fin de vie de nos braves animaux de ferme s'en est trouvée modifiée , connnaissant la pratique dite de la barre frappant et détruisant

    le cerveau de l'animal lors de son abattage s'est envolée ! .

     

    en fait il faut savoir que tout ceci des déplorable car non seulement l'animal au terme d'un voyage au bout de l'enfer et peut être des conditions de vie inqualifaible pour un être vivant de la part d'être dits

    évolués et intelligents et sensibles que nous sommes sencés être

    la viande que nous allons manger va perdre toute sa qualité , le stress

    apporte des toxines et passent dans la viande lors de l'abattage .

     

    le controle sanitaire sur 1 millard d'animaux est donc quelque peu relatif

    lorsque 1 vétérinaire à un surcroit de travail pour vérifier plus de 1000 porc abattus en moins d'un heure ......cela me fait froid dans le dos .

    lors de l'abattage avec cette méthode égorgement direct avec electrochoc

    de l'animal ; lesbovins principalement ceux -ci après égorgement sont laissés à même le sol avant le dernier soupir de l'animal selon vu ser certaines vidéos sur internet de gaia .

    des aménagement de lois doivent être pris , car il va de la santé publique en cette méthode d'abattage nous allons au d evant de sérieux ennuis de contamination de viande . ceci après la vache folle .

     

    Alors une question se pose en matière d'agro alimentaire et en matière morale - mangeons nous trop de viande ? - pour ma part je dirais oui - certes nous sommes plusnombreux sur cet enfer de vie qu'est notre monde !- Aussi - pour ma part en tant qu'être humain , par respecet pour mes proches et pour ces animaux et toute vie sur cette planète- dès à présent je ne mange plus de viande - les protéines

    végétales tofu- seitan etc font très bien l'affaire -

     

    Il est d'ailleurs prouvé que la viande n'est absolument pas bon pour la santé apporant arthrite , avc , problèmes cardiaques etc

     

    De plus la traçabilité n'est absolument pas suivie sur l'étiquetage de la viande ; lieu d'abattage et date , pays de provenance de la viande

    l'organisme qui était en charge de l'abattage . si l'animal abattu était

    " produit" dans une ferme d'élevage intensif - pays de provenance de l'animal - pour la viande chevaline oui on en cosomme encore - les chevaux viennent de pologne du canada ! de tres beaux chevaux souvent de selle pas toujours du pauvre pécheron d'élevage pour viande ! .

     

    En résumé , la politique d'abattage selon le r especet de rythes religieux pratiqués par les abattoires français servent en fait à masquer également une très bonne raison économique par ces temps de crise

    également cela risque de devenir la principale méthode d'abattage sur les prochaines années . par conséquent il est a dénoncer non pas l'esprit mais la pratique d'abattage présentant problème moral sur le respect d'être vivant et la souffrance endurée par ces animaux ; sur le r espect des consommateurs, ces méthode d'abattage pour un abattage massif

    1miliard par semaine! jour et nuit donc tournent les abattoires dimanches et jours fériés les 3/8 quoi ! pour que nous ayons notre steack frittes ; jambon ;raviolis ;boudins cochonous! -

    habitant en milieu rural dimanche dernier 2 semi-remorques sont venus charger dur un " elevage de cochons " les petits nafaf pour leur dernièrs voyages . ............

     

    voici quelques liens permettant de mettre images réelles sur ce que peut être un rendez vous à l'abattoire pour des animaux domestiques

    confiant envers l'homme .........jusqu'au bout ! .

     

    soit vous vous mettrez en colère , je vous rejoins , à 1000% et v ous comprendrez mieux les d émarches et combats des associations pour les animaux ;mais plus jamais vous regarderez un animal et votre steack de la même façon . voici quelques photos et vidéos faites par les collectifs 30milons d'amis - gaia- fondation bardot - en caméra chachée et en prenant pas mal de risques les choses cachées étant souvent dangeureuse à dévoiler . je les rejoins dans ce combat ,

    Déjà en ne mangeant plus de viande - en apportant mon soutient aux pétitions et en donnant ce que je peux pour les aider . merci à toutes ces associations. pour les aminaux et notre protection également .

     

    www.youtube.com/watch

    videos.dhnet.be/video/actu/gaia-2009-abattage-sans-etourdissement/ ( vidéo faite par gaia en caméra chachée- abattoirs belges )

    blog gaia -http://cristos.over-blog.com/article-gaia-denonce-l-atrocite-de-l-abattage-rituel-en-belgique-40272523.html - là sur l'abattage rituel

     

    toujours de gaia - avec la viande chevaline . ! si comme moi vous avez eu un cheval ! - cela sera terrible à voir . comme pour tout pour ma part j'ai mal très mal , et on ne peut rester indifférent à tout ceci .

    www.dailymotion.com/video/xcvh2d_gaia-du-cheval-a-l-assiette-enquete_animals

     

    quoiqu'il en soit merci à 30 millions d'amis et à tous les organismes de protections pour l'éveil des consciences.......et de l'être humain

    nbsp;

  2. terri 22/02/2012 à 20:50:54

    On ne peut pas confier une si grave question aux hommes politiques mais plutôt trouver la solution dans le fond de son assiette. Boycotons la viande jusqu'à ce que cette barbarie atroce soit arrêtée.

    Il est impossible de tenir pour une valeur religieuse le culte du sacrifice. On peut croire et prier tous les dieux du monde sans verser toute cette souffrance et ce sang. Que ceux qui ont besoin de victimes propitiatoires pour booster les dieux ou faire honneur à Abraham commencent par se poser la question de la souffrance. Les bêtes ne sont pas une matière première. Un animal est un être sensible. Il peut avoir faim, peur, froid, et même désespérer. Et puis, c'est une créature aussi.

    Elisabeth de Fontenay, le Silence des bêtes, est un livre qu'il faut lire. Egalement Charles Patterson donne le ton : cette exploitation de la ressource animale a quelque chose qui rappelle ..... Treblinka.

     NE MANGEONS PLUS DE VIANDE

     

  3. doucbet 26/01/2011 à 22:00:55

     

    Bonjour,

    J'aimerais que le gouvernement regarde un peu des vidéos dans des abattoirs halal et prenne conscience que nous ne pouvons plus accepter cela.

    Les animaux abattus halal sont abattus dans d'horribles souffrances. Ils sont égorgés à vif et mettent pour les bovins 15 minutes avant de mourir avec des cris effroyables de douleurs et se tordent dans tous les sens car attroces souffrances c'est inaceptable et non civilisé, barbares et méchants.

    Je ne suis pas du tout contre les religions et je les respecte toutes mais je n'accepte pas que  les animaux soient tués dans de telles barbaries c'est tout.

    IL suffit de regarder des vidéos, moi-même j'ai éclaté en sanglots et vomis aussi c'est inconcevable qu'en 2011 les animaux d'élevage subissent ceci.

     Il faut absolument arriver à ce que les viandes dans toutes grandes surfaces et autres soient étiquetées dans le mode d'abattage.

    Et aussi abroger la dérogation pour les abattages rituels sans étourdissement

    C'est aussi respecter la demande de nombreuses personnes en France.

    Merci

  4. lea73 27/06/2010 à 22:24:37

    On espère tous que Monsieur Sarkozy va lire avec beaucoup d'attention cette lettre!! C'est encore et encore une honte de faire souffrir des animaux ainsi!! Au moins qu'ils meurent dignement !!! Mais pas en agonisant comme on peut le lire jusqu'à' un quart d'heure pour les bovins !!!! Regarder bien tous si c'est écrit sur les paquets de viande comment a été tuer l'animal et surtout ou il a été tuer!!! 

  5. debo_mimi@hotmail.fr 26/06/2010 à 23:32:37

    Je ne pense pas pour ma part que l'abattage rituel soit pire que les abattage "traditionnel " en France. L'abattage rituel ne consiste qu'a trancher la gorge des bovins alors que lorsque j'ai regarder plusieurs fois des videos d'abattage "traditionel", on pend les bovin par les jambe des fois toujours vivante on les étourdit a moitié, on les élétrocute ou on leur tranche aussi la gorge. Et il ne faut pas combattre que les méthodes d'abattage, je ne connais pas de méthode qui soit parfaite. Mais il faut combattre les conditions déplorables de transports des animaux jusqu'à l'abatoir et les mauvais traitement qu'il subissent là bas.

  6. christelleg13 26/06/2010 à 09:19:22

    Bonjour, cela fait plaisir de rencontrer des internautes qui pensent comme moi. Personnellement je ne mange plus de viande, mais en tant que membre de cette société humaine qui se dit civilisée, je souhaiterais que nos pratiques respectent le bien-être des animaux. Et des pratiques religieuses d'un autre temps ne le respectent pas. Je suis enseignante et mes élèves me racontent que leurs parents arrivent à acheter un mouton et à l'égorger directement chez eux, sans aucun contrôle! De plus, à la cantine, on nous sert souvent de la dinde hallal. Le principe de laïcite n'est plus respecté, les consommateurs ne sont pas informés - d'ailleurs, peu se renseignent sur les conditions d'élevage, de transport et d'abattage. Nous avons le devoir d'informer les personnes qui nous entourent, ainsi que les politiques. J'aimerais moi aussi pouvoir signer une pétition et même participer à une manifestation.

  7. alpha05 17/06/2010 à 12:31:15

    Perso, je ne mange pas de viande...

    Mais on peut quand même RESPECTER l'animal destiné à notre alimentation ; et ça commence au moment de l'élevage, puis du transport et finalement à l'abattage ! 

    On est au 21ème siècle, il me semble... !!!

     

  8. sonate 16/06/2010 à 22:08:59

    je ne risque pas de manger de la viande hallal d ailleurs cela devrait etre interdit quelle methode barbare

    en france on regresse de plus en plus et l on met en avant la violence la barbarie!!!!   bravo sarko et les autres!!!tous les memes

  9. flammette 16/06/2010 à 17:01:59

     

    ENFIN !!!

    Merci pour cette démarche (elle aurait pu être accompagnée d'une gigantesque pétition relayée par vos émissions...).

    Il est nécessaire de faire connaître au grand public ces procédés barbares qui sont la honte d'une société dite "avancée" et laïque ! Un grand nombre de personnes ignorent complètement ce qu'est ce rituel et à quoi il correspond... j'ai même entendu une employée de supermarché répondre : "c'est mieux, la viande n'a pas de sang, elle est moins toxique !"

    J'espère que votre courageuse démarche ne se contentera pas de rester lettre morte si elle n'est pas suivie d'effets.

    Nous sommes si nombreux en France révoltés par ce passe-droit qui tend à se généraliser (cantines, collectivités, abattages rituels hors des équipements, chaînes industrielles qui ne produisent plus que du halal pour n'avoir qu'une seule production, etc).

    Ne lâchez pas l'affaire !!!

  10. Libelle 16/06/2010 à 14:07:05

    J'ai réglé le problème : je suis végétarienne ! mais ça n'empêche pas la lutte contre les abattages d'animaux en général , d'autant plus lorsqu'ils sont reliés à des religions ou cultures souvent quasi-tribales et d'un "autre âge".