Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Protection

Dauphins : France, Espagne et Suède rappelées à l'ordre par Bruxelles

Selon la Commission européenne, La France n'a pas pris de mesures suffisantes pour surveiller (et éviter) les captures accidentelles de dauphins par sa flotte de pêche. ©Sea Sheperd /Facebook

(Avec AFP) - La Commission européenne a tancé jeudi la France, l'Espagne et la Suède pour n'avoir pas pris suffisamment de mesures destinées à empêcher les prises accidentelles de dauphins dans les filets de pêche.

Les trois pays "n'ont pas pris de mesures suffisantes pour surveiller les captures accessoires dans leurs eaux et par leurs flottes, ni utilisé pleinement les possibilités offertes par la Politique commune de la pêche pour se conformer à l'obligation qui leur incombe, en vertu de la directive Habitats, de protéger ces espèces", explique l'exécutif européen dans un communiqué (2/07/2020). Bruxelles a donc ouvert une procédure d'infraction dans ce dossier. Paris, Madrid et Stockholm ont trois mois pour remédier aux problèmes identifiés, sous peine d'un deuxième avertissement. In fine, la procédure peut déboucher sur la saisine de la Cour de justice de l'UE.

11.300 dauphins morts dans les filets des pêcheurs du Golfe de Gascogne

La France, en particulier, n'a pas entièrement transposé dans sa législation les obligations relatives à la surveillance du phénomène et à des mesures de conservation de l'espèce, note la Commission. En outre, la France comme l'Espagne "n'ont pas non plus assuré un contrôle et une inspection efficaces en ce qui concerne l'obligation faite aux navires de pêche d'utiliser des "pingers" (dispositifs acoustiques destinés à éloigner les cétacés, ndlr) pour éloigner les marsouins des filets", est-il relevé.

Fin mai, le Conseil international pour l'Exploration de la mer (Ciem) avait recommandé de nouvelles mesures pour limiter les prises accidentelles de dauphins dans les eaux européennes, dont l'utilisation de ces appareils. En février, le commissaire européen à la Pêche Virginijus Sinkevicius avait jugé "inacceptable" le niveau des prises accessoires de ces cétacés protégés. Il rappelait encore aux ministres de la Pêche de l'UE en début de semaine qu'au cours de l'hiver plus de 11.300 dauphins sont morts dans les filets des pêcheurs du Golfe de Gascogne.

"Bien qu'il reste encore de nombreux dauphins dans la mer, le taux actuel de mortalité pourrait entraîner un grave déclin de la population", mettait en garde la Commission dans une note aux représentants des 27. Les prises accidentelles participent également à la chute de la population de marsouins communs en mer Baltique, "autrefois assez abondante et désormais réduite à environ 500 animaux".

Commenter

  1. elfy09 13/08/2020 à 13:43:08

    mais que fait le gouvernement français sérieux ?? sa distribu des aides a droite a gauche mais que font ils pour la cause animal !!! j'ai honte de se pays . c'est dommage de voir a quel point l'état est insensible a ces êtres .

  2. loupilou 09/08/2020 à 17:05:15

    Ça fait mal de voir le nom de son pays dans cet article...s’il vous plaît les pecheurs faites attention quand vous péchez avec un filet!

  3. Emilia CLÉ 11/07/2020 à 11:13:31

    Quand vont-ils arrêter ce massacre?! Ça a duré trop longtemps ce massacre de poisson avec des filler sérieux!!! C’est horrible de faire ça!!! J’espère que tout ça va s’arrêter vite

  4. chatmama 08/07/2020 à 15:08:19

    Rappel à l'orrdre de l'UE c'est tout ?! L'Uee donnera des sancttions financières quand les dauphins seront une espèces disparue ?