Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Actualités

Inde : un tigre débarrassé à distance de son collier émetteur

Selon les évaluations, l'Inde abrite environ 70 % de la population mondiale de tigres sauvages, considérés comme une espèce en danger d'extinction. ©Satya Deep /unsplash

New Delhi, 4 avr 2020 (AFP) - Une délicate opération en vue de débarrasser un tigre de son collier émetteur devenu trop étroit pour lui après un périple de treize mois en Inde a pu être effectuée à distance, ont annoncé les autorités chargées de la protection des animaux.

Par les forêts, les villages et les champs, ou même les autoroutes, des spécialistes indiens de la vie animale ont suivi patte à patte ce tigre mâle, surnommé Walker ("le marcheur") en raison de la distance parcourue -quelque 3.000 kilomètres au total.

La pile avait cessé de fonctionner

Il avait été équipé à l'âge de trois ans d'un collier émetteur et était suivi par GPS depuis février 2019. Son chemin pour chasser et s'accoupler s'est avéré sinueux, du sanctuaire animal de Tipeshwar dans le Maharashtra (ouest) jusqu'à celui de Dnyanganga situé dans le même Etat, a expliqué le Wildlife Institute of India (WII), responsable de la protection animale à l'échelle de tout le pays.

Mais la pile de son collier a cessé de fonctionner et le tigre a commencé à devenir trop grand pour l'appareil qui menaçait de l'étouffer. Les spécialistes qui le suivaient ont alors décidé d'utiliser une option "à distance" pour le dégrafer.

Un périple de 13 mois

"L'animal avait acquis tous les savoir-faire nécessaires pour survivre et éviter les êtres humains", ajoute un rapport du WII qui va tenter de le suivre par caméra. Une vidéo de l'opération réalisée pour le débarrasser de son collier, très partagée sur les réseaux sociaux, montre Walker allongé sur le sol sursauter, saisi de surprise, quand son collier se défait soudainement.

Pendant son périple de treize mois, le tigre, qui faisait partie d'une portée de trois née en 2016 dans le sanctuaire animal de Tipeshwar, est parvenu à n'être aperçu de quasiment personne. Pour les experts, cela montre comment ces animaux arrivent à "traverser sans aucun conflit des zones dominées par l'être humain".

Selon les évaluations, l'Inde abrite environ 70 % de la population mondiale de tigres sauvages, considérés comme une espèce en danger d'extinction. En juillet 2019, le gouvernement indien avait fait savoir que depuis 2015 le nombre des tigres dans le pays s'était accru de 30 %, passant à près de 3.000.