Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Actualités

Russie : saisie de 4.000 tortues d'une espèce protégée camouflées en choux

Les tortues victimes du trafic ont été soignées et relâchées dans leur milieu naturel. ©Pamala Wilson /Flickr

Moscou, 28 août 2019 (AFP) - Les douanes russes ont saisi plus de 4.000 "tortues des steppes", une espèce protégée, que des contrebandiers cherchaient à faire entrer du Kazakhstan en Russie en les faisant passer pour des choux, a annoncé le ministère russe de l'Intérieur.

Les 4.100 tortues, transportées dans un semi-remorque, ont été découvertes dans la région russe d'Orenbourg, frontalière du Kazakhstan, a précisé le ministère dans un communiqué. La valeur sur le marché de l'ensemble des animaux saisis, qui appartiennent à une espèce considérée comme "vulnérable", est estimée à 7,8 millions de roubles (environ 105.000 euros), selon la même source.

Les tortues ont d'abord été installées dans une université d'Orenbourg où elles ont été nourries par les étudiants et les professeurs, a ajouté le ministère de l'Intérieur. "On les a placées dans une ancienne salle de sport et nous les avons nourries pendant un mois", le temps qu'on prépare les formulaires administratifs nécessaires à leur renvoi au Kazakhstan, a déclaré mercredi à l'AFP Sergueï Riabtsov, qui a coordonné l'opération à l'Université pédagogique d'Orenbourg. "Elles mangeaient des choux, des potirons, des fruits, tout ce qui contient beaucoup d'eau", a-t-il expliqué.

Une vidéo diffusée par le ministère de l'Intérieur a montré une salle de sport vétuste, remplie de ces reptiles bruns en train de bruyamment se nourrir de morceaux de légumes. En 2016, les étudiants de cette université avaient déjà pris soin de plus de 8.000 tortues qui s'étaient retrouvées dans une situation similaire.

Une fois les documents administratifs prêts, les tortues des steppes ont passé un examen médical puis ont été transportées dans des boîtes de carton jusque dans le sud du Kazakhstan pour y être relâchées.