Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Accueil

Les animaux du refuge Saint-Roch orphelins du Père Pestre

Le père pestre et un chat abandonné

La Fondation 30 Millions d'Amis a été très triste d'apprendre le décès du Père Pestre, le fondateur du refuge Saint-Roch de Marseille (13).

La Fondation 30 Millions d'Amis a été très triste d'apprendre le décès du Père Pestre, le fondateur du refuge Saint-Roch de Marseille (13).

Les animaux du refuge Saint-Roch orphelins du Père PestreUne figure de la protection animale s'est éteinte le 20 août dernier. Le Père Pestre était le protecteur des animaux du refuge Saint-Roch de Marseille depuis 1984. C'est cette année là qu'il inaugure son combat pour nos compagnons à 4 pattes en fondant le Comité de Défense des Bêtes Libres Saint Roch, une association de protection animale toujours active et luttant aujourd'hui sur le front des abandons.

La Fondation 30 Millions d'Amis a épaulé le Père Pestre dans son oeuvre dès l'origine et a su soutenir son initiative dans les moments difficiles. C'est donc tout naturellement qu'elle finança une partie des travaux du nouveau refuge qui a ouvert ses portes en 2003. Comme le montre un reportage réalisé en 2000 et disponible dans notre WebTV, ce nouveau lieu d'accueil libéra l'association de la pression d'une expulsion et de la mort certaine d'une centaine d'animaux abandonnés.

La Fondation 30 Millions d'Amis est sûre que Mme Claude Rocchia, responsable du refuge Saint-Roch, saura poursuivre avec courage et détermination l'oeuvre du Père Pestre en faveur des animaux abandonnés et maltraités.

Commenter

  1. maud94 03/10/2007 à 16:10:50

    Mince, je viens de lire que cet homme généreux est décédé.

    Je ne suis pas croyante, mais pour moi il était un saint homme, quelqu'un de bon, de juste et de sensible.

    J'espère qu'il continue de veiller sur les animaux de là-haut.

    Je pense fort à lui, à son refuge et ses protégés et à ceux qui ont désormais la responsabilité de son oeuvre.

     

    Maud

    Gentilly (94).