Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Maltraitance

Indignation : massacre d’animaux dans une ferme pédagogique

Les employés d’une ferme pédagogique de l’Aube ont découvert les cadavres d’une quinzaine d’animaux mutilés. ©DR

Une quinzaine d’animaux massacrés, six survivants traumatisés. Dans la nuit de dimanche à lundi, la ferme pédagogique de Méry-sur-Seine (10) a subi un acte de barbarie meurtrier. Alors qu’une enquête est en cours pour retrouver les tortionnaires, la Fondation 30 Millions d’Amis se porte partie civile.

Mise à jour 01/08/19 : quatre mineurs, interpellés après le massacre des animaux à Méry-sur-Seine, ont reconnu les faits. Ils risquent deux ans de prison et 30 000 € d'amende.

Sous le choc. Ce lundi matin, les employés d’une ferme pédagogique de l’Aube ont découvert les cadavres d’une quinzaine d’animaux mutilés. Un lapin, des canards et plusieurs oiseaux ont succombé à leurs blessures dans la nuit, rapporte L’Est éclair (29/07/19). Une brebis, retrouvée énucléée, a dû être euthanasiée en milieu de matinée. Selon les premières constatations de la gendarmerie de Rosières-Près-Troyes (10), les victimes ont été frappées à mort à l’aide de bouts de bois, de pierres et de canettes de bière.

« Une vision d’horreur »

L’équipe de la ferme pédagogique fait face à la perte de 90 % de ses animaux, ainsi qu’au traumatisme des survivants. « C’est de la barbarie. Les poules ont été retrouvées mortes dans les coins de l’enclos, elles sont mortes lacérées à coups de pierre en essayant de s’échapper ! Seule une poule a été épargnée, peut-être parce qu’elle était entourée de ses 6 petits, présume Nathalie Kabbani, la directrice, qui s’est confiée à 30millionsdamis.fr. La brebis euthanasiée ce matin, ils lui avaient massacré le crâne. Les dindons sont morts, y compris notre bébé de 2 mois, une naissance dont on s’était réjoui. Le lapin a été retrouvé mort en plein milieu de l’allée. Une vision d’horreur. »

Une partie des animaux ont heureusement été épargnés, notamment les chevaux du centre équestre attenant, ainsi que les poneys – retrouvés hors de leur enclos, qui restent toutefois sous surveillance. « Il me reste deux poules, une brebis, et les chèvres n’ont pas été touchées, car elles ont dû charger pour se défendre, liste la responsable. On essaye de sauver l’oie. Malice, notre cochon cul noir, a été battue aux pattes. Hier, je lui avais donné 40 arrosoirs pour ne pas qu’elle ait soif, et aujourd’hui je la retrouve traumatisée. Malice nous suivait partout, et maintenant on ne peut même plus l’approcher. »

« Le paradis est parti en une nuit, là, c’est l’enfer »

Ouvert au printemps dernier, l’établissement venait d’être inauguré le 22 juin. « L’entrée était gratuite, on avait de nombreux projets avec des personnes en situation de handicap, et les patients de l’Unité Alzheimer du village venaient nourrir les animaux, regrette Nathalie Kabbani. Nous avions investi 70 000 euros dans cette ferme, développant des modules pédagogiques pour les personnes handicapées. L’objectif était de préserver des races menacées d’extinction, comme la poule Araucana, le coq gaulois, le dindon de Ronquières… tout en accompagnant les personnes au parcours de vie difficile et en enseignant la bientraitance animale aux enfants. Le paradis est parti en une nuit, là, c’est l’enfer. »

Une cagnotte en ligne a été ouverte afin d’aider la ferme pédagogique à surmonter cette tragédie. « C’est très touchant de voir autant de gens qui se mobilisent, s’émeut la responsable. Nous appelons les gens à nous confier des animaux de races à sauver de l’extinction, et nous allons utiliser l’argent pour installer un système de vidéosurveillance. J’avais une arche de Noé, je vais avoir une prison Alcatraz ! » Une enquête est en cours pour retrouver les auteurs de cet acte odieux. La Fondation 30 Millions d’Amis se porte partie civile afin que les tortionnaires soient condamnés.

Commenter

  1. Marie-Thé/75 06/08/2019 à 18:08:17

    Enfermer en hopital psychatrique ces dégénérés, il ne devait pas y avoir que de l'alcool............Pauvres animaux en plus une ferme pédagogique "chercher l'erreur" HONTEUX

  2. chatmama 06/08/2019 à 14:12:27

    Que dire... Quatre jeunes sous alccol âgés de 16 à 18 ans masssacrent des animaux sans défense ! A cet âge un adolescent sait faire la différence entre bien et le mal, l'alccol n'est pas une excuse! Prison ferme ! De la nécéssité d'enseigner l'empathie dès la maternelle et ce jusqu'au lycée !

  3. puce62 06/08/2019 à 11:24:15

    Pauvres animaux!! c'est un acte méprisable ! seul des débiles ont pu faire cela.

    Cette pauvre  brebis retrouvée énucléée, elle à du tellement souffrir, j'ai mal au coeur de lire de telles horreurs.

    Tous ces animaux morts  pour rien.....Triste :-(((((

  4. ritonriripas 05/08/2019 à 20:42:06

    4 mineurs interpellés, ils risquent 2 ans de prison et 30000 euro d'amende. Mais biensûr....

    De toutes façon à ce stade, vu le profil trés trés trés inquiétant de ces pseudo-humains, c'est l'enfermement en unité psychiatrique. De véritable psychopathes. Des études aux Etats-unis sur des tueurs psychopathes, ont demontrés pour la majorités des cas que durant leurs enfances ils exercés leurs sadismes sur les animaux.

    Ils étaient alcoolisées. Cela devraient aggraver leurs cas, c'est là qu'on ressort sa vrai personnalité.

    Une enorme pensée pour les employers et la directrice de la ferme pedagogique et des larmes de douleur pour tout ses animaux.

  5. keria 03/08/2019 à 15:38:59

    Un exemple parmi d'autres : le paradis n'a jamais existé sur Terre, seulement parfois des îlots qui sont fragiles. Longs à construire, facile à détruire et peu de chance pour être reconstruits. L'Enfer, lui, sur Terre est éternel : il traverse les époques et il domine l'espace avec ses degrés variables  sauf qu'auj, le pus bas niveau est atteint qui devrait donner lieu à une  extinction finale dans une agonie progressive ! Les hommes n'ont jamais rien compris : il fallait se donner de vraies armes pour lutter contre les démons, un combat qui implique l'usage de la force avec élimination des esprits les plus durs. Pas de quartier : la lutte est féroce et l'objet est de préserver la vie qui, en plus, ne doit pas être n'importe laquelle en privilégiant d'abord celle qui va dans le sens du progrès. C'était et c'est la solution éternelle que le monde ne sait pas ou ne veut pas appliquer. Les arches comme cette ferme pédagogique auraient dû se doter d'un système défensif plus soutenu avec aide de l'Etat qui aurait dû accorder des moyens.

  6. guilaine 80 02/08/2019 à 21:55:37

    Guilaine 80\nC\'est la faute du gouvernement et des juges avec leurs sanctions de *** tout c\'est ordures save qu\'ils ne seront pas trop puni alors voilà. tout cette maltraitance c est honteux pauvre bêtes ils étaient la tranquille j\'espère qu\'on va se bouger pour retrouver c est ordures

  7. COSSAVELLA ANNIE 02/08/2019 à 15:11:35

    Que de la haine pour ces petites or*****...... J'espère qu'ils paieront un max

  8. aavallot@gmail.com 02/08/2019 à 14:06:55

    comment peut on être aussi cruels qui sont ces personnes des assassins en puissance des meurtriers 

    ils faut les retrouver et les punir sévèrement 

    beaucoup de souffrance et de traumatisme pour ces animaux et pour cette ferme pedagogique qui avait un beau projet 

    je leur souhaite bon chance dans leur reconstruction 

  9. titus64600 02/08/2019 à 10:16:35

    Qu'elle horreur !

    pauvres animaux

    A quand des verdicts exemplaires pour des humains qui n'en sont pas.

    Entièrement d'accord avec tous les messages

  10. invariant 01/08/2019 à 22:41:36

    Les 4 jeunes s****ds viennent d'être appréhendés mais que ce soit l'alcool ou les stupéfiants ( d'après l'enquête) ne sont en aucune façon des excuses : AUCUNE PITIÉ pour ces inutiles