Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Buzz

Scandaleux ! Du requin menacé d'extinction vendu chez Intermarché

Le requin-renard commun est une espèce classée "En danger" sur la liste rouge de l'UICN en Méditerranée. ©Sea Sheperd

L’Intermarché d’Argelès-sur-Mer (66) propose dans sa poissonnerie du requin-renard, une espèce menacée d’extinction. Une photo du pauvre animal en tranches sur un étal du magasin a été publiée par Sea Sheperd France (25/07/19). La Fondation 30 Millions d’Amis appelle l’enseigne à cesser instamment ce commerce irresponsable.

Une tête de requin coupée, posée à côté du corps en tranches… C'est ce qu'ont pu constater les clients au rayon poisson d'une grande surface du sud de la France ! Selon l’association Sea Sheperd France, qui a diffusé la photo, celle-ci aurait été prise à l’Intermarché d’Argelès-sur-Mer (66) le jeudi 25 juillet. 30millionsdamis.fr a pu confirmer que le supermarché proposait régulièrement du requin-renard sur ses étals.

Classé sur la liste rouge des espèces en danger

Il existe trois espèces de requins-renards dans le monde, toutes classées "Vulnérables" au niveau mondial sur la liste rouge de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature), le requin-renard commun étant même classé "En danger" aux niveaux Européen et Méditerranéen. Pourtant autorisé à la pêche, l’animal se caractérise par un faible taux de natalité et une maturité sexuelle tardive, ce qui limite sa reproduction et le fragilise d’autant plus face à l’activité humaine.

Le requin-renard, prisé par la pêche dite "sportive", fait également partie des "prises accidentelles" ou "accessoires" de la pêche industrielle, au même titre que les tortues de mer, les dauphins et de nombreux autres animaux piégés dans les filets. En Californie, où le squale a subi une terrible surpêche causant la diminution de ses stocks de moitié dans les années 1980, sa capture est aujourd’hui soumise à des quotas.

Du requin… dans les cantines aussi !

Les poissonneries françaises proposent régulièrement du requin, en outre-mer mais aussi en métropole. Les squales se retrouvent même dans les cantines scolaires, intégrés dans les menus des enfants sous des appellations floues telles que "saumonette" (pour de petits requins tels que la roussette ou l’aiguillat) ou encore "loup de mer" : une expression qui désigne à la fois le requin-renard, le bar commun, le poisson-loup… et même plusieurs espèces de phoques !

La Fondation 30 Millions d’Amis s’indigne du comportement irresponsable d’Intermarché, de proposer à la vente des espèces menacées. « A l’heure de la 6e crise d’extinction massive où les espèces disparaissent à un rythme jamais connu sur notre planète, les industriels doivent impérativement s’engager sans attendre à adopter des pratiques exemplaires », réagit Reha Hutin, Présidente de la Fondation 30 Millions d'Amis.

Commenter

  1. Margotte2000 19/08/2019 à 13:15:12

    Quelle horreur je ne comprends pas que des gens fassent ça !!!

  2. Marie-Thé/75 07/08/2019 à 13:28:27

    Intermarché aujourd'hui, magasins U hier (avec ces gérants chasseurs et fier de l'être...) et à qui maintenant HONTEUX tous dans le même sac le profit le profit. Qui aura le courage d'appliquer la loi devant tous ces lobbies?????

  3. keria 03/08/2019 à 15:06:22

    Ah le monde des fous ! On prétend faire du porc bio alors qu'on les garde en bâtiment fermé. Le porc bio = plein air, espace pour circuler (donc grand enclos), pas d'antibiotique, pas de nourriture OGM. On trouve cela contraignant mais en fait, on juge mal : c'est d'autant plus cntraignant, exigeant que l'on n'avait pas fait l'effort de tenir compte des besoins de l'animal avant. A tjrs vouloir les séquestrer, les gaver de nourriture pour les exploiter tjrs plus vite ! Et même chose pour la pêche : quasiment que de la pèche au chalut qui est très destructrice, tout ça pour des objectifs dingues, d'une avidité folle ! Alors que la pêche à la canne ou les filets de taille moyenne existent depuis très lgtps et étaient suffisants. Sauf que cette méthode est bcp plus longue et moins rentable ! Intermarché comme d'autres enseignes doivent revoir leur politique d'approvisionnement et leur mode de production en faisant des choix significatifs : pas de mélange qui ne veulent rien dire car soit ils se convertissent à l'agro et la pêche écologique, soit ils reconnaissent poursuivre dans le capitalisme ! 

  4. aavallot@gmail.com 02/08/2019 à 14:01:05

    honte à intermarché hors la loi

    je boycott le magasin 

  5. petitpoussin 02/08/2019 à 06:40:55

    Une solution, appeler au boyvott des magasins intermarche.

  6. petitpoussin 02/08/2019 à 06:40:53

    Une solution, appeler au boyvott des magasins intermarche.

  7. corie57 01/08/2019 à 07:23:53

    Quelle honte. Inadmissible. Les animaux tout le monde s'en fou. Ce que l'on bouffe tout le monde s'en fou. La vente, la vente voilà ce que ces enseignes voient. Les lois.... ils s'en foutent ils ne sont pas ou pas assez punis alors .....

  8. mookie 31/07/2019 à 16:42:30

    boycotte d'intermaché 

  9. murgod@outlook.com 31/07/2019 à 16:05:18

    Atterrant! Consternant. On peut espérer que les snobs ne se presseront pas pour acheter. Mais j'ai des doutes.

  10. Clairette2 30/07/2019 à 15:05:25

    Après qu'un couple de gérants d'un Hyper U s'affiche pour une "chasse en boite" voilà qu'Intermarché met  sur les étales de sa poissonnerie des requins, allors que l'on sait ces mammifaires sont en extinctions, on fonçent droit dans le mur... une fois que nous aurons pillé nos fonds marins que restera t'il pour nourrir la planète (des poissons élevés dans des cages avec des antibiotiques et OGM.... MIAM MIAM UN VRAI REGAL POUR NOTRE SANTE)