Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Biodiversité

Japon : départ de baleiniers pour la chasse commerciale, après 31 ans d'interruption

Le Japon reprend la chasse à la baleine dans le but de proposer de la chair de baleine aux consommateurs japonais. ©Robbie Shade /Flickr

Kushiro (Japon), 1 juil 2019 (AFP) - Des navires baleiniers ont quitté lundi matin le port de Kushiro (nord du Japon), inaugurant la reprise de la chasse commerciale à la baleine après plus de trois décennies d'interruption.

Le départ de ces cinq bateaux de l'île de Hokkaido, sous un ciel nuageux, acte la décision prise six mois auparavant par le gouvernement japonais de quitter la Commission baleinière internationale (CBI) et de s'affranchir ainsi d'un moratoire. D'autres navires devaient appareiller plus tard dans la matinée depuis Shimonoseki (sud-ouest).

"Nous estimons que les baleines sont des ressources marines comme les poissons et qu'elles sont utilisables sur la base de critères scientifiques", a expliqué à l'AFP un responsable du ministère de l'Agriculture, des Forêts et de la Pêche.

Les baleiniers n'iront harponner que dans la zone économique exclusive du Japon et non plus en haute mer, contrairement à ce qu'ils ont fait ces trente dernières années "pour des raisons scientifiques".

Les amateurs de chair de baleine sont pourtant peu nombreux

Le Japon avait débuté ses "missions de recherches" en Antarctique et dans le nord-est du Pacifique il y a respectivement 32 et 25 ans, renonçant alors à une pêche purement commerciale, mais utilisant une "exception scientifique", tolérée par la CBI.

Il fait donc aujourd'hui machine arrière : abandon des recherches scientifiques en haute mer, mais reprise de la pêche dans le but de proposer de la chair de baleine aux consommateurs japonais, bien que les amateurs ne soient pas forcément très nombreux.

"Nous devons prouver au monde sur la base de données scientifiques que cette pêche est légitime", a déclaré au cours d'une cérémonie une députée de la région de Hokkaido, juste avant le départ des bateaux.

Le Japon risque une nouvelle volée de critiques internationales, même si, certains, dont Patrick Ramage, directeur du programme conservation marine du Fonds international pour le bien-être animal (Ifaw), voient dans la reprise de la chasse commerciale et l'arrêt de la pêche scientifique en Antarctique une sorte de baroud d'honneur.

Commenter

  1. vogue 04/07/2019 à 22:03:13

    On ne demande pas la lune, mais seulement de laisser ces braves mammifères marins tranquilles ! Ils n’ont rien demander à personne, et n’aspirent qu’à vivre sereinement dans la nature ! Par pitié et respect pour eux, laissons les vivres et s’épanouir !

  2. guilaine 80 04/07/2019 à 11:13:41

    Encore du n importe quoi ils faut toujours qu'il reviennent sur leur décision on peut pas laisser tout c'est pauvres bêtes tranquille

  3. AmidesAnimaux#1 02/07/2019 à 22:10:42

    @ Lotus2003. Vous vous rendez compte de la violance de vos propos ? Ils sont criminels et incite à la haine. Couler un bateau dans les mers artiques reviens à assassiner un équipage. Vos propos on malheureusement été modéré et donc cautionné par 30M d'amis.

    C'est une honte !!!

    Le Brésil et le Japon on quitté le moratoire sur les baleines pour en faire une ressource. Si cette ressource est bien exploité exploité, elle devrait prolifèrer (c'est leur discours, j'ai un doute). Mais c'est leurs droits, les juger violament ne peu que les braquer. Et dans le cas où ils seraient dans des eaux qui ne sont pas leurs les pays membre de la CBI devraient intervenir. Sinon c'est qu'ils le cautionné tout simplement ...

    Ça ne me choque pas qu'une ressources de la planète soit utiliser, les japonais travail très durement et cumulé beaucoup s'emplois, l'humain est important. Couler des navires est un crime, le demander est une incitation au crime inadmissible. Heureusement ceux qui le propose sont des lâches derrière leurs claviers et n'auront jamais les moyens d'y aller.

    Si cette chasse permet leur sauvegarde, tout n'est peut être pas perdu.

  4. LadyCoco 02/07/2019 à 14:52:43

    Nos deux continents ont des cultures différentes, certes, mais il faut arrêter ce massacre, comment leur faire comprendre ?

  5. Kln.s 01/07/2019 à 23:47:15

    n’importe quoi ...

  6. lotus2003 01/07/2019 à 22:45:50

    il faut couler les baleiniers japonais, c'est vraiment un pays où il y a au gouvernement que des monstres. aucune pitié pour les animaux. honte au Japon. pays cruel pour nos amis

  7. Stephcal 01/07/2019 à 19:30:50

    C est une honte ça me dégoûte aucun gouvernement n a de c****** pour ne pas recommencer ça et d arrêter ce massacre