Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Protection

Fourrure : la Norvège va interdire les élevages d'ici 2025

L'interdiction de l'élevage d'animaux pour la fourrure en Norvège : une étape importante, car le pays représente 1 % de la production mondiale de peau de vison et 2 à 3 % des peaux de renard. ©Jo-Anne McArthur / The Ghosts in our Machine

Oslo, 10 avr 2019 (avec AFP) - Le gouvernement norvégien a présenté mercredi un texte visant à l'interdiction d'ici à 2025 des élevages d'animaux à fourrure, moyennant des indemnisations financières pour les éleveurs.

Le projet de loi envoyé au Parlement interdit la possession, après février 2025, d'animaux voués à être tués "en vue d'une vente ou d'une quelconque autre utilisation de leur fourrure". Cette interdiction résulte d'un accord politique conclu en janvier 2018 lorsque le gouvernement de droite s'était élargi au petit Parti libéral qui réclamait une telle mesure.

Si le secteur s'était fait à l'idée d'un démantèlement progressif, il a dénoncé le niveau d'indemnisation financière des éleveurs, y voyant une "trahison historique"."On nous propose quelques couronnes qui sont loin de réparer le démantèlement programmé des élevages", a déclaré à l'AFP Guri Wormdahl, porte-parole de l'organisation Norges Pelsdyralslag représentant les professionnels.

Le gouvernement estime à environ 500 millions de couronnes (52 millions d'euros) la somme à verser aux éleveurs au titre du démantèlement ou de la reconversion de leurs activités. Selon Norges Pelsdyralslag, l'élevage d'animaux à fourrure emploie quelque 500 personnes pour un chiffre d'affaires annuel de 300 millions de couronnes en Norvège.

Le pays scandinave représente aujourd'hui environ 1 % de la production mondiale de peau de vison et entre 2 et 3 % de la production de peau de renard.

Selon le sondage 2019 de l'Ifop pour la Fondation 30 Millions d'Amis, 91 % des Français s'opposent au commerce de la fourrure. Alors que les marques de luxe et de prêt-à-porter se détournent une à une de ces produits qui impliquent la souffrance et la mort de dizaines de millions d'animaux chaque année, la Fondation 30 Millions d'Amis se bat pour la fermeture des quelque 6000 fermes à fourrure en Europe, et pour un étiquetage détaillé imposé aux produits importés.

Commenter

  1. Claudia 933 15/08/2019 à 01:41:29

    Ouais ba 2025 c’est encore trop loin

  2. murgod@outlook.com 17/04/2019 à 17:17:06

    2025? Combien d'animaux devront encore mourir?

  3. Clairette2 17/04/2019 à 09:24:12

    Pourquoi attendre encore si longtemps, combien de malheureux vont encore mourir pour se retrouver transformés en monteaux - cela me met en colère, les animaux sont des êtres vivants, avec leurs douleurs et leurs souffrances... comme nous "êtres humains" mais ça beaucoup l'oublient...

  4. mookie 16/04/2019 à 19:11:43

    toujours attendre jusqu'a 2025 et pourquoi pas arreter cette cruauté maintenant

  5. Moon83 16/04/2019 à 18:46:44

    Pourquoi d'ici 2025 et pas tout de suite ??????
    Il faut impérativement que l'Union Européenne prenne des dispositions à l'échelle mondiale pour cesser de détruire la faune et la flore ............ Bref, pour cessions de BOUSILLER NOTRE PLANETE, notre TERRE MERE qui nous nousrrit, nous fait vivre et doit continuer à faire VIVRE LES GENERATIONS FUTURES.

  6. pouguy 16/04/2019 à 17:58:37

    2025 c'est pas encore, il y a très longtemps que cela aurait du etre fait

  7. jean-pierre.lequernec@orange.fr 16/04/2019 à 17:17:32

    Pourquoi attendre 2015 ? C' est urgent  !

  8. Christian.galliano@wanadoo.fr 16/04/2019 à 17:11:25

    Un bon point pour la Norvège,mais 2025 c’est encore loin, 5 ans cela fait encore beaucoup de souffrances animales,mais c’est déjà mieux qu’en France puisque chez nous les élevages d’animaux pour la fourrure ont toujours libres cours et aucune décision à été encore prise pour les interdire,donc je dis bravo au norvégien,ce qui ne veut pas dire que la Norvège est un exemple pour le bien-être animale,car eux ils continuent à chasser la baleine dans leurs eaux territoriales et ils ont même relevés le quota de pêche de 30% en mars 2018 soit 1218 baleines peuvent être harponnées....Dans le monde entier les  animaux n’ont pas encore finis de payer pour la folie des hommes.

  9. camisha 16/04/2019 à 17:03:32

    2025 encore loing!!! pour les Animaux, mais mieux que rien, et la France pays du ridicul?

  10. Urushi 16/04/2019 à 15:35:14

    Pourquoi attendre 2025 ! Les chiens actuels sont à sauver ! Il faut arrêter immediatement;