Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Débat

Un raton laveur abattu, victime de l’obstination des autorités !

Sauvé par les pompiers, le raton laveur piégé près d'une centrale nucléaire a été euthanasié, alors que la Fondation 30 Millions d'Amis proposait des solutions d’accueil. © DR

Un raton laveur piégé sur une clôture de sécurité de la centrale nucléaire de Flamanville (50) a pu être secouru grâce à l’intervention d’une équipe de pompiers. Mais la brigade départementale de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) a ordonné son abattage… alors même que la Fondation 30 Millions d’Amis avait trouvé des solutions d’accueil pour le pauvre animal ! Incompréhension et indignation.

Ce matin de janvier, les employés de la centrale nucléaire de Flamanville dans la Manche ont fait une découverte peu commune : un raton laveur piégé par les fils barbelés surmontant la clôture de sécurité du site (photo ci-dessous). Dépêchés sur les lieux, les pompiers du Centre d’Incendie et de Secours de Les Pieux ont tout mis en œuvre pour libérer l’animal de ses entraves, puis pour soigner ses blessures aux pattes.

L’animal est euthanasié en dépit des solutions trouvées

Une fois le raton laveur sauvé et mis en sécurité, la mobilisation efficace de la Fondation 30 Millions d’Amis a permis de trouver des solutions d’accueil pérennes pour le petit animal. Le refuge de l’Arche (Mayenne) avait proposé dans un premier temps de le récupérer en urgence. Puis le parc animalier de Sainte-Croix (Moselle) ainsi que l’organisation belge Natuurhulpcentrum, partenaire de la Fondation 30 Millions d’Amis, avaient également donné leur accord pour recueillir le mammifère de façon pérenne.

S’agissant d’un animal sauvage, la décision finale revenait toutefois à la brigade départementale de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) et à la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP) de la Manche, également contactées par les pompiers. En dépit des diverses solutions présentées – dont elles avaient parfaitement connaissance – les autorités ont ordonné l’euthanasie de l’animal.

Importé en France, le raton laveur est aujourd’hui rejeté

Le raton laveur, enchevêtré dans les barbelés. © DR

Malheureusement considéré comme une espèce exotique envahissante, le raton laveur est en effet interdit de présence sur tout le territoire métropolitain (arrêté du 14 février 2018). Cependant, Arnauld Lhomme, responsable des enquêtes à la Fondation 30 Millions d’Amis, rappelle que « la Fondation sauve des animaux de toutes les espèces, invasives ou pas. L’ONCFS le sait bien, elle fait très régulièrement appel à nous pour ces sauvetages ».

Il est aussi bon de rappeler que le raton laveur a été importé sur le territoire français par l’Homme, et en est aujourd’hui la victime. Contactée par 30millionsdamis.fr, la brigade départementale de l’ONCFS justifie l’abattage de l’animal, prétendant que si elle avait bien été informée des solutions proposées pour recueillir le raton laveur, elle ignorait l’implication de la Fondation pour sauver le mammifère…

Commenter

  1. Jennael 09/02/2019 à 23:15:58

    Quelle honte!! Aucun respect d'une vie. Ce manque d'humanité vous qualifie d'incompétents.

  2. prunette 09/02/2019 à 13:22:42

    """"""Contactée par 30millionsdamis.fr, la brigade départementale de l’ONCFS justifie l’abattage de l’animal, prétendant que si elle avait bien été informée des solutions proposées pour recueillir le raton laveur, elle ignorait l’implication de la Fondation pour sauver le mammifère…"""""

    C'est leur façon de procéder presque tout le temps. Ils n'avaient aucune raison véritable de faire euthanasier ce pauvre raton-laveur.  Ils ne sanctionnent pas les scandaleuses exactions des chasseurs mais quand on sauve un animal sauvage, ils le font mourir.

  3. alizarine49 08/02/2019 à 23:51:25

    Entre la colère et l'écoeurement, contre la bêtise administrative dans toute sa stupidité!

  4. lucelm28 07/02/2019 à 18:11:21

    esque quelqu’un peut me dire quand ces gent là auront un VRAI cœur ?? Non parse que là j’ai l’impression que leur cœur n’est que pierre et débris de méchanceté. Et c’est dommage

  5. aniwatata 07/02/2019 à 10:37:40

    Pauvre raton laveur importé par l'homme qui plus est, c'est UNE HONTE POUR LA FRANCE, C'EST LAMENTABLE, AUCUN RESPECT POUR LES ANIMAUX,  J'EN AI LA NAUSEE:((

  6. gerard.samoun@wanadoo.fr 06/02/2019 à 13:02:09

    Voilà pourquoi aujourd'hui les CITOYENS sont dans la rue: Les institutions ne les représentent plus !!!! Demandons, à travers les différents débats actuellement en cours  la supression de l'ONCFS , organisme noyauté par les chasseurs notamment !!!

  7. Bandy86 03/02/2019 à 23:29:44

    HONTEUX c'est ça La France !!!!!! et après ils disent qu'ils protègent les animaux..... bande de b****** !!!!!

  8. pouguy 01/02/2019 à 19:10:53

    l'administration ne sait pas ce qu'est un animal puisqu'elle ne le respecte pas, en voilà encore la preuve. c'est lamentable, cet animal méritait de vivre et de retrouver sa liberté

  9. kittie-lilie 01/02/2019 à 13:20:50

    une horreur que l'on me donne celui qui l'a fait piquer je m'en chargerais à ma façon

  10. croquette 67 01/02/2019 à 08:07:05

    ONCFS savait que la fondation avait trouvé des solutions pour ce petit bonhomme . C'est désespérant de voir que les pompiers ont fait leur travail alors que les d***** de l'autre côté ont tout foutu en l'air, c'est pathétique.