Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Iphone

Un cerf encore abattu dans une propriété privée ?

Une chasse à courre se termine dans l'enceinte d'un hôpital psychiatrique

A peine plus d'un an après la mise à mort d'un cerf dans le jardin d'un particulier dans l'Aisne, l'équipage de chasse à courre "Rallye Nomade" récidive : cette fois, c'est dans le jardin d'un hôpital psychiatrique qu'il aurait abattu un cervidé, apprend-on du quotidien L'Union (7/01/10) !

A peine plus d'un an après la mise à mort d'un cerf dans le jardin d'un particulier dans l'Aisne, l'équipage de chasse à courre "Rallye Nomade" récidive : cette fois, c'est dans le jardin d'un hôpital psychiatrique qu'il aurait abattu un cervidé, apprend-on du quotidien L'Union (7/01/10) !

De la scène qui s'est déroulée dans l'enceinte de l'hôpital psychiatrique de Prémontré (02) le 5/01/10, c'est à peine s'il reste quelques gouttes de sang séchées par le froid, rapporte quant à lui Le Courrier Picard dans ses colonnes. Sur le chemin menant aux logements thérapeutiques, des empreintes de sabots de chevaux sont incrustées dans la terre gelée. Selon le quotidien, c'est là, dans l'enceinte d'un établissement utilisant la zoothérapie pour soigner certains de ses patients, qu'un cerf a été abattu d'un coup de fusil, par l'équipage Rallye Nomade, sous les yeux d'une demi-douzaine de patients médusés. Le temps balayera les traces de cette mise à mort dans le jardin de l'hôpital, mais n'en effacera pas le souvenir dans les mémoires.

L'hallali d'un cerf lors d'une chasse à courre

"Ca a été dur pour tous ceux qui ont assisté à cette scène d'horreur", raconte au Courrier Picard Jean-Marc Oliviero – éducateur spécialisé au sein de l'établissement. "Je leur avais interdit de tuer ce cerf sur le domaine de l'hôpital" poursuit-il en expliquant que ces scènes de violence ne doivent pas avoir lieu dans cette enceinte où se trouvent des personnes fragiles psychologiquement.

Tandis que Jean-Marc Oliviero propose à ses patients d'aller visiter les bâtiments où l'on soigne les animaux, des aboiements de chiens se font entendre, un cerf surgit sur le haut d'un talus poursuivi par une meute et des cavaliers. Les soigneurs présents sur place se seraient interposés entre la bête traquée et les cavaliers, leur demandant de ne pas abattre le cerf dans l'enceinte de l'hôpital. Mais un cavalier met pied à terre et tire sur l'animal dont la dépouille roule jusqu'au bas du talus pour s'immobiliser contre la laiterie du domaine hospitalier.

La Fondation 30 Millions d'Amis rappelle que l'équipage Rallye Nomade est déjà poursuivi en justice pour une affaire similaire qui s'est produite en 2008 dans le jardin d'un particulier (lire notre article...). Le procès est prévu pour la mi-avril 2010 ; la Fondation s'est constituée partie civile auprès du Tribunal Correctionnel de Laon. Le 5 janvier dernier, le droit à la propriété privée aurait été à nouveau violé par les chasseurs.

De son côté, le directeur adjoint de l'hôpital psychiatrique de Prémontré, Jean-Luc Cousinat, a menacé de porter plainte, ajoutant qu'il n'allait pas "se laisser intimider. [Ces] patients [étant] des gens fragilisés, qui sont beaucoup dans l'affectif."

Jeudi 7 janvier 2010, le veneur responsable de l'hallali est venu présenter ses excuses au directeur adjoint de l'établissement qui a finalement préféré clore l'affaire. Plus que des excuses, il attend de Rallye Nomade que ce genre de scène ne se reproduise plus.

Commenter

  1. stompic 23/01/2010 à 18:03:13

    les chasseurs disent que c'est la loi de la nature, regardez les lions qu'ils disent !

    Mais NON !là ce n'est pas pareil : l'homme ne chasse pas pour se nourir, mais pour son plaisir.

    oubliez tout ça 5 secondes et dîtes ceci à haute voix :

    "tuer pour le plaisir".

    Ca fait froid dans le dos, pas vrai ?

    et pourtant, il y a un nombre assez important ( que je ne connais pas) de gens qui le font assez souvent. mais voilà, ils tuent des animaux, donc, ce n'est pas "important".........Frown

    il faut changer les mentalités et faire comprendre aux gens que les animaux sont aussi vivants, et que ce ne sont pas des jouets avec lesquels on peut s'amuser à tirer dessus......

    CEUX qui liront ça se diront peut-être que c'est évident, mais pour beaucoup de gens, tout ce que j'ai écrit là est totalement faux.

    quand on conidèrera les animaux pour ce qu'ils sont et non pas pour ce que nous croyons qu'il sont, là, nous pourrons nous considérer comme justes. 

  2. stompic 23/01/2010 à 17:52:55

    il est interdit d'INSULTER un humain, mais un animal on a le droit de le tuer dans des conditions des plus désagréables (pour ne pas dire horribles !).
    cela vous paraît-il juste ?

  3. Anim06 22/01/2010 à 15:59:18

    Lamentable...

  4. momochipp 19/01/2010 à 20:26:14

    j'en ai marre que personne ne réagissent lorsqu'il voyent une scène pareil moi si sa se passé chez moi le chasseur ne toucherais pas a une bête sans défense

    c'est inacceptable que de tel pratique ne soit pas denoncé et lourdement punis [message modéré]

  5. babeth 21410 19/01/2010 à 19:17:39

    je suis ecoeuree horrifiee rien que de voir la photo

     

    quand est ce qu ils vont arreter de FAIRE MUMUSE AVEC LEURS FUSILS ces abrutis ,barbare , je n aime pas les chasseurs et encore moins des pratiques aussi scandaleuses

    c est une honte

     

    pauvre cerf ah c est trop facile de traquer

     

    il faudrait interdire

  6. palomaline 16/01/2010 à 12:57:05

    Encore une histoire abérante! Je regrette vraiment que les directeurs de cet hospital n'aient pas porté plainte car tant que ces gens ne seront pas lourdement comdamnés ils continueront. Les excuses c'est une choses qui n'effacera pas le traumatisme causé aux pensionnaires de cet hospital et puis il me semble que c'était la moindre des choses après un tel acte!

    Faut-il attendre un vrai drâme pour que les gens aient enfin le courage d'aller au tribunal?! Pour moi ce n'est pas de la chasse c'est tout bonnement un assassinat car il n'y a aucun respect envers l'animal et ça c'est grave il serait temps que les lois se durcissent et que ces sauvages soient condamnés.

     

  7. maline72 13/01/2010 à 15:37:13

    Je comprends pas qu'on puisse encore autoriser la chasse à cour ! Tout les ans c'est pareil...ras le bol de voir que ce sont des pauvres bêtes sans défenses qui vont y passer pour une soit disant "tradition".