Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Enquête

Plus de 300 spécimens d'espèces protégées saisies près d'Arras

Plus de 300 spécimens saisis par la Douane Française près d'Arras. © Douane française

Lille, 12 nov 2018 (AFP) - Quelque 311 spécimens d'animaux issus d'espèces protégées ont été saisis par les douanes près d'Arras (Pas-de-Calais) lors d'une opération de police de l'environnement, selon un communiqué ministériel lundi.

Le 4 novembre, à l'occasion du salon "Reptile Day", une opération "de grande ampleur" a été menée par les agents douaniers de Saint-Omer et d'Arras, des policiers et des membres de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), ont annoncé les ministres de la Transition écologique et solidaire François de Rugy et des Comptes publics, Gérald Darmanin, dans un communiqué commun.

L'opération "a permis de constater de nombreuses infractions et la saisine d'espèces protégées détenues de manière illégale". Parmi ces animaux - issus de 40 espèces différentes - figuraient 54 caméléons ainsi que des serpents, des tortues aquatiques, des lézards, des geckos, des amphibiens et des araignées.

Six exposants inscrits au salon, de nationalités hongroise, néerlandaise et belge, seront renvoyés devant le tribunal correctionnel, a indiqué à l'AFP le parquet d'Arras. Ils encourent des peines d'emprisonnement et des amendes, outre la confiscation des animaux. Par ailleurs, deux personnes de nationalités britannique et belge ont été sanctionnées par "de lourdes amendes" pour la détention sans justificatif de caméléons, en marge de l'exposition, selon le service des douanes.

Ratifiée en France en 1978 et en vigueur dans plus de 180 pays, la convention de Washington interdit ou impose des restrictions au commerce international des espèces animales ou végétales menacées d'extinction.

Commenter

  1. guilaine 80 03/12/2018 à 18:30:31

    rien à faire les humains sont juste bons à tout détruire f***** la paix à tous ses bêtes laisser les tranquille dans leurs milieux naturels

  2. totoml 14/11/2018 à 00:10:24

    La bêtise humaine n’a pas de limite. Comment se fait-il que ces espèces aient pu être en France ? Il faut comprendre que beaucoup d’espèces sont menacées d’extinction alors qu’est ce qui est le plus important : détenir ces espèces pour un plaisir ou les laisser dans leur milieu afin qu’elles se reproduisent en toute tranquillité ? La réponse est évidente !