Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Protection

Le Portugal interdit les animaux sauvages dans les cirques

1.100 animaux font partie des cirques portugais et sont donc concernés par cette mesure. © Joël Dallio - Fotolia.com

Lisbonne, 31 oct 2018 (AFP) - Le Portugal a décidé d'interdire les animaux sauvages dans les spectacles de cirque d'ici 2024, selon une loi adoptée par le Parlement mardi soir et saluée mercredi par les associations de défense des animaux.

"Cette loi était très attendue. La place des animaux sauvages n'est pas dans les cirques. Les gens doivent pouvoir se divertir sans souffrance pour les animaux", a déclaré à l'AFP Bianca Santos, vice-présidente de l'association portugaise AZP, qui milite pour le bien-être des animaux.

Lions, tigres, éléphants, chameaux ou zèbres : cette interdiction concernera plus de 1.100 animaux appartenant à une quarantaine d'espèces. Avec la loi approuvée cette semaine grâce aux voix des députés de gauche comme de droite, qui prévoit une période de transition de six ans, le Portugal rejoint ainsi la quarantaine de pays dans le monde, dont la moitié en Europe, qui limitent déjà l'utilisation d'animaux dans les cirques.

"Le Parlement a enfin compris que des cages plus grandes, des règles plus strictes ou davantage de contrôles n'étaient pas une solution au problème de ces animaux, réduits à de simples marionnettes, à qui on a retiré leur dignité", a réagi le député André Silva, du Parti personnes-animaux-nature (PAN), qui a le premier soumis un projet de loi sur ce sujet il y a près d'un an.

D'ici 2024, les propriétaires des cirques devront enregistrer ces animaux sur une plateforme qui sera créée prochainement, tandis que le gouvernement devra organiser le placement de ces animaux dans des centres d'accueil, au Portugal ou à l'étranger. Les professionnels du spectacle qui accepteront de se séparer de leurs animaux avant la fin de la période de transition pourront bénéficier en outre d'une aide pour leur reconversion professionnelle.

L'association représentative de la vingtaine de cirques portugais s'était opposée à cette loi, affirmant dans un communiqué qu'elle "contribue à la disparition" de cette filière.

Commenter

  1. cyriellegiuko 13/11/2018 à 01:30:57

    Une belle victoire ! C’est fou qu’au 21 eme siècle on en soit toujours à des activités archaïques

  2. louisebsn 10/11/2018 à 15:00:55

    merci au portugais qui EUX on les yeux en face des trous et qui font bougés les choses!!!

  3. rm 08/11/2018 à 04:24:58

    pourquoi les lois concernant les animaux ne sont pas les mêmes que pour les humains ou aménager des lois spécifiques le gouvernement français doit bien être au courant des actes de cruautés envers nos amies pourquoi faire la sourde oreille

  4. maloanimaux 07/11/2018 à 21:30:52

    J\'espère le que la France feras la même chose

  5. aniwatata 06/11/2018 à 19:25:07

    Bravo au Portugal, un très grand merci, quelle belle humanité, mais que fait notre cher Président ? qu'attends-t-il pour se prononcer contre les cirques avec animaux en France ?

  6. capucine60330 06/11/2018 à 18:36:27

    tout simplement bravo enfin un pays responsable\nquand la France????

  7. sadibou 05/11/2018 à 23:15:31

    a quand pour la france et le reste du monde?

  8. rdav 05/11/2018 à 20:34:37

    Et notre cher Président !!! Il en pense quoi !!!

  9. scootifle 05/11/2018 à 16:56:46

    Immense merci au PORTUGAL, eux contrairement à laFRANCE ils avancent humainement, quant à la FRANCE un gros 0 Monsieur le President.

  10. Dog-reborn 05/11/2018 à 14:49:05

    Bravo ! Bravo ! Bravo ! Sa Avance doucement mais surement :-)