Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Insolite

La brigade anti-crotte hors-la-loi

Pour le respect de tous, on ramasse !

Depuis toujours, la Fondation 30 Millions d'Amis incite les propriétaires de chiens à être des maîtres responsables et civiques. Ramasser les crottes de son compagnon à quatre pattes en fait partie... Une brigade spéciale, la brigade anti incivilités, a d'ailleurs été créée pour vérifier que la loi est bien appliquée.

Depuis toujours, la Fondation 30 Millions d'Amis incite les propriétaires de chiens à être des maîtres responsables et civiques. Ramasser les crottes de son compagnon à quatre pattes en fait partie... Une brigade spéciale, la brigade anti incivilités, a d'ailleurs été créée pour vérifier que la loi est bien appliquée.

Ils sont 90 inspecteurs de salubrité de la Direction de la propreté et de l'Eau (DPE) à arpenter les rues de la ville de Paris, carnet à souches au point, pour verbaliser les contrevenants aux indélicats qui déposeraient leur poubelle sur la voie publique, laissent les déjections de leur chien trôner sur le trottoir, ou encore urinent au vu et au su de tout le monde. Et gare à ceux qui feraient mine de tout ignorer de leur présence... La crotte négligée sur le bitume coûte cher : entre 183 et 450 euros !

Une scène que l'on aimerait ne plus voir

De fait, la Fondation 30 Millions d'Amis n'a de cesse de rappeler que les maîtres des chiens citadins se doivent d'être parfaits ; la vitrine du monde animal ne devant pas rester à ras de terre – au niveau des crottes – mais au contraire s'élever, au niveau du coeur. Difficile pour le piéton malchanceux qui glisse sur les déjections de notre compagnon de le considérer autrement que comme un producteur de ce que le langage châtié nommera "de nuisance canine". A chacun de nous, donc, de veiller au bon déroulement de la vie en société.

Pourtant, comme le rappelle un article paru dans le quotidien Le Parisien (15/12/09), les agents de la brigade anti-crottes sont... hors la loi. Ils patrouillent en civil quand ils devraient systématiquement porter l'uniforme. Une note de la direction des affaires juridiques de la mairie de Paris, que s'est procuré le journal, stipule que ses agents sont "astreints au port de l'uniforme". Sans quoi, les personnes verbalisées par ces agents en civil pourraient saisir le juge de l'exécution pour faire annuler leurs amendes.

Des amendes illégales ?

Par ailleurs, le montant des amendes, mentionné dans la brochure "Bien vivre avec les animaux à Paris", expliquant que la contravention "pour ne pas avoir ramassé les déjections de son animal peuvent aller de 183 à 450 euros" va à l'encontre d'un décret du 26/09/2007. Ce décret précise que "le fait de déposer ordures, déchets, déjections, matériaux, liquides insalubres ou tout autre objet de quelque nature qu'il soit, y compris en urinant sur la voie publique, est puni de l'amende prévue pour les contraventions de 2ème classe". Soit un montant de... 35 euros (pouvait être majoré à 150 euros) !

1858 Parisiens ont été verbalisés en 2008 pour Le quotidien rappelle que 1858 personnes ont été verbalisées pour les seules "nuisances canines" en 2008. Les riverains, de leur côté, apprécient de pouvoir marcher sur les trottoirs sans avoir à "slalomer" entre les crottes. Les maîtres de chiens se sont pliés de plus ou moins bonne grâce aux exigences de la loi (art. R. 2512-5-9 du Code général des collectivités territoriales) et les efforts des uns et des autres finissent par payer. Reste que les municipalités, dont Paris, oublient quelques uns des aménagements qui rendraient la vie citadine "encore" meilleure, tels que : la présence systématique de sacs dans les distributeurs prévus à cet effet pour ramasser la production odoriférante de nos amis, la présence d'espaces verts qui leur seraient intégralement dédiés... etc.

Ce serait un beau geste. En attendant, nous pouvons (devons !) faire acte d'un peu de bon sens en recyclant les sacs, plastique et papier, que nous ramenons de nos achats chez le primeur et autres commerçants de quartier, ou même au supermarché du coin !

Commenter

  1. injustice 24/06/2013 à 23:30:04

    Bonjour à tous, 

    Je viens aussi pousser un cri d'injustice! Moi aussi je ramasse toutes les fois où mon chien fait sur le trottoir. Il a fallu d'une fois... Une fois où mon chien a fait deux malheureuses crottes de yorshire au pied d'un arbre où personne ne marche. Je tiens à préciser qu'à côte des deux mini-crottes gisaient sacs plastiques, cannette de bière, planche de bois et étendoir à linge,... Je me dis "pourquoi ramasser, cela va disparaître en 1 jour voire 2 jours de temps... Et puis utiliser encore un sac en plastique pour éliminer deux petites choses bio-dégradables....". Et là planqués derrière un arbre surgissent deux monsieurs en civils! "Hép mademoiselle, faut ramasser les crottes là!" Je m'exécute, sortant le sac de ma poche. Et là, la négociation perdue dure une dizaine de minutes. Je n'arrive pas à les convaincre de mon honnêteté, et je m'excuse de ma faute en laissant mes coordonnées. Vais-je recevoir un PV? Etais-ce une intimidation? Une fois suffit mais toutes les personnes qui fument et jettent leurs mégots sont-elles verbaliser? Savez-vous en combien de temps un mégot disparait? 12 ANS! Et le plastique? Et le verre (sur lequel mon chien marche bien souvent)??? Et les chewing-gum?

    Je tiens à ajouter que je trie correctement mes déchets (je vois bien souvent des poubelles mal triées!), j'essaie en vain d'être une bonne citoyenne. 

    Cela fait 7 ans que je ramasse... sans faute. Un avertissement oral aurait suffit. Mais non j'ai dû faire face à deux cow-boys me sortant sous le nez leur fameuse carte de police, ils sont assermentés m'ont-ils dit. Bref, l'Etat essaie de trouver de l'argent où il peut mais ce n'est pas là qu'il le trouvera.

    Je suis décue... 

  2. christophelyon 14/05/2012 à 08:38:50

    Bonjour, je ne comprends pas pourquoi vous ne parlez pas de la brigade anti crottes de Lyon qui au 14 mai 2012 est toujours dans l'illégalité et verbalise encore avec le RSD!  Veuillez le signaler s'il vous plaît. Paris a régularisé la situation mais la mairie de Lyon et L'OMP refusent de tenir compte du codé pénal!

  3. vero13 07/02/2010 à 18:07:22

    bonjour a tous il est vrai que je trouve trés intolerable que les gens qui possede un chien soit toujour pris pour un portefeuil geant  il y a la loie sur les grottes celles des chien dis dangereux. cela devient trés enervant. surtout que dans les villes il n'y a pas enormement d' espace vert et de plus je ne trouve pas normal de verbaliser les gens cacher derriere un platane et de plus habiller en civil ce qui est tout a fait illegal quand a l' amende je la trouve plus que exesive quand je vois que se soit dans nos villes et nos campagne télé, canape et autre deposer en toute impunité sur nos trotoir est contrairement au grottes de chien c' est pas biodegratable.

  4. ptitoutou 29/12/2009 à 10:00:49

    Bonjour

    En France un chien est considéré comme un meuble et non comme un être vivant !! alors que la loi soit modifiée,sans quoi ,comment un meuble peut il faire caca ??????Que l'on soit verbalisé lorsque un chien fait ses besoins sur le trottoir , c'est normal,mais dans les caniveaux c'est inadmissible !! comme je l'ai lu plus haut , les crottes de chien c'est biodégradable , mais ajouter un sac plastique par crotte de chien ,là,on pollue vraiment !! et c'est aussi stupide que anti écologique !!! alors arrêtez de nous pourrir la vie et de décourager les futures adoptants en ajoutant des contraintes supplémentaires.merci 

     

  5. samlys 25/12/2009 à 20:50:48

    Je suis propriétaire d'une chienne TRES propre, qui ne fait que très rarement ses pipis sur le trottoir (à mon grand regret), et je ramasse scrupuleusement ses crottes, très souvent au mépris de mes semelles, et pour cela, je n'ai pas attendu que les amendes pleuvent, puisque cela fait presque 10 ans que je ramasse. Et c'est moi qui paye les sachets, puisque à Marseille, je n'ai pas vu de distributeurs de sachets (qui, de toutes façons, seraient dégradés dans la minute). OK, ce n'est guère agréable de marcher sur une crotte. Ce qui me met en colère, c'est que les chiens sont toujours pris pour cible, pourquoi? J'habite à Marseille, et je n'apprécie pas davantage de marcher sur un crachat, mais là, personne ne viendra verbaliser.

    [message modéré]

    Quant aux urines de chiens, n'exagérons rien, même en ville, il est possible de les laisser faire sans trop de nuisances, à moins qu'un nouveau projet de loi nous oblige à leur faire porter des couches-culottes. Mieux encore, messieurs et mesdames les proprétaires de chiens, sondons-les! Mais je suis en droit d'avoir un animal de compagnie, même en ville! VIVE LES CHIENS!

     

     

  6. gamin51 23/12/2009 à 18:40:34

    Certes,il n'est pas agréable de marcher sur une crotte.Il ne faut pas mettre tous les maîtres dans le même sac.

    Une crotte de chien est bio dégradable en quelques jours.On ne peu en dire autant des détritus qui jonchent les trottoirs:

    Chewing gum,filtres de cigarettes,bouteilles plastique,canettes métallique,bouteilles de verre(quand elles ne sont pas cassées)et bien d'autres.A comparer,combien de temps ces déchets mettent-ils à se dégrader.

    De plus,il faut payer les employés municipaux pour les ramasser.

    S'il existe des amendes pour les déjections canines,il faut aussi faire payer les autrs pollueurs!!!

    Certaines villes ne sont pas adaptées ni équipées au bien être de nos fideles compagnons.Yell

  7. anonyme 23/12/2009 à 00:19:21

    si il fallait appliquer la loi des tonnes de sous tomberais dans l'escarcelle de l'état mais comme tout le monde s'en fiche,il n'y a qu'à voir du côté de chez moi,les maîtres sont d.......... et n'ont aucun savoir vivre.