Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Protection

Grèce : stop à l'exploitation des ânes à touristes de Santorin

Visuel d'illustration : Pixabay.com

Athènes, 28 juil 2018 (AFP) - Horaires et charges encadrés, pas de coups : les ânes de Santorin, parmi les attractions de cette destination touristique phare des Cyclades, vont être protégés de la surexploitation, a annoncé samedi la municipalité, soucieuse d'éviter une contre-publicité à l'île.

Dans un communiqué samedi, la mairie a annoncé avoir réuni âniers et associations de protection des animaux, pour garantir "le respect des droits et du bien-être des ânes" qui assurent le transport des touristes du port au chef lieu de l'île, Thera, perché à quelques centaines de mètres plus haut.

Cette concertation sociale est organisée après que des militants pro-animaux qui manifestaient vendredi sur le port ont été violemment pris à partie par des âniers. La manifestation avait été organisée par trois associations grecques de défense des équidés et le groupe d'"activistes vegans Dreamdancers" en réaction à la circulation sur les réseaux sociaux d'une vidéo montrant un ânier frapper violemment son animal.

La municipalité a indiqué avoir obtenu des parties prenantes un accord sur une série de mesures, pour que les ânes soient "gardés à l'ombre" pendant leurs pauses, et "mieux abreuvés". Les âniers se sont aussi engagés à "limiter l'horaire de travail et la charge" des animaux et à exclure de leurs rangs les propriétaires maltraitants.

Selon la mairie, les militants pro-animaux "se sont affirmés satisfaits de ces mesures, à la condition qu'elles soient respectées".

Prisée des touristes pour la vue époustouflante sur la mer qu'offrent ses villages blancs accrochés aux falaises volcaniques, Santorin est depuis quelques années menacée d'être débordée par l'afflux des visiteurs, sur fond de boom touristique en Grèce. La mairie a déjà imposé des mesures pour limiter et réguler l'afflux des bateaux de croisière.

Commenter

  1. Bandy86 23/08/2018 à 00:19:01

    Quand on est en vacances, on marche à pied ..... Il va falloir les tenir leurs bonnes résolutions, j'espère que cela sera controlé et surveillé,  Mais ......

  2. Loona77 09/08/2018 à 11:47:39

    Enfin ! La pression des associations, les pétitions ont réussi à faire bouger les choses !

    Cette règlementation est déjà un pas en avant. Le contrôle reste néanmoins impératif pour prévenir de nouvelles dérives. Si seulement les gros plein de soupe de touristes renonçaient à chevaucher ces pauvres ânes 5x moins gros qu'eux, cela mettrait un terme à cette exploitation et favoriserait leur ligne !

  3. 100 04/08/2018 à 18:51:19

    j'espère que les demandes des associations seront respectées et que ces pauvres animaux soient enfin respectés et non considérés comme des bêtes de somme, corvéables à merci pour ces s**** individus qui les exploitent pour des raisons financières. C'est honteux!!! Ils peuvent pas trouver d'autres alternatives pour éviter d'utiliser ses animaux à outrance!!!!Une loi devrait réglementer ce commerce afin de réguler les abus!!!

  4. Jaïa 01/08/2018 à 17:06:50

    je suis contente pour eux ; en espérant que cela va se poursuivre !!!

  5. pouguy 31/07/2018 à 17:41:15

    il faudrait que ce soit dans tout le pays, pas uniquement à Santorin, aussi est-ce que ce sera vraiment respecté ? reste à voir

  6. venus91 31/07/2018 à 17:30:36

    Il ne devrait pas avoir besoin d'une loi pour que ces exploiteurs traitent bien leur animal, cela me paraît logique, c'est impensable