Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Hommage

Hoock, le labrador héroïque sauve un enfant perdu en montagne dans le froid

36 heures après s'être perdu, le petit Nils a retrouvé son sauveur Hoock / DR

Un labrador a permis de retrouver la trace d’un enfant de 10 ans perdu en pleine nuit en montagne dans les Hautes-Pyrénées (27/02/18). Sans son intervention salvatrice, le petit garçon n’aurait pas survécu. 30millionsdamis.fr a retrouvé son maître.

Un véritable héros ! Hoock, un labrador noir de 5 ans travaillant pour la Compagnie républicaine de sécurité de Gavarnie, fait la fierté des siens après avoir sauvé un petit garçon de 10 ans du froid glacial. Nils accompagnait son père et sa sœur lors d’une balade au Mont de Gez, tout proche d’Argelès-Gazost dans les Hautes-Pyrénées. Après l’ascension à 1 000 mètres d’altitude, le garçon s’amuse à « le premier arrivé à la voiture gagne ». Sauf qu’il se trompe malencontreusement de chemin… 

Partagez cette actu sur Twitter, Facebook et Google +

Arrivé au véhicule, le père ne voit pas son fils et se met à le chercher partout. Il alerte les secours deux heures plus tard, vers 17h30. « C’est un enfant qui aime s’amuser, raconte Philippe. L’endroit n’était pas si dangereux mais j’ai vu un chemin qui descendait sur la gauche que je n’avais pas vu avant. J’ai eu beau chercher, il n’était pas là. » 

Un chien sûr de lui

En début de soirée, les recherches des gendarmes ne donnent rien malgré le renfort de 25 secouristes et d’un hélicoptère. Ils ont beau arpenter le sentier et revenir sur leurs pas : rien !  Les membres de la CRS de Gavarnie sont appelés en renfort. Parmi eux, Hervé Sarthe et son chien Hoock. « J’ai demandé au père de me ramener des vêtements de son fils afin de les faire renifler par Hoock, explique le maître. Je remonte la zone en amont, j’établis une stratégie afin de tenter de réaliser le parcours de l’enfant. Je sens que Hoock est au travail, le harnais se tend. Il part vers le sommet. Je le fais revenir pour qu’il ressente l’odeur afin d’être certain. Il insiste vers le sommet, le nez au sol. Il était sûr de lui. »

 

Je savais que le chien retrouverait mon fils – Le père de Nils

« A un moment, le trait se ramollit, se souvient Hervé Sarthe. J’éclaire le museau du chien et, là, je vois du noir et du vert kaki. L’enfant était en hypothermie légère et dormait au pied d’un arbre. Il devait faire -8°C. » 

« C’était angoissant », admet Philippe, le père de l’enfant. Il assure pourtant à 30millionsdamis.fr ne jamais avoir douté d’une issue positive à cette mésaventure : « Je savais que le chien allait retrouver [Nils]. Quand j’avais 4-5 ans, je m’étais perdu dans la forêt. Et c’est le chien du voisin qui m’avait retrouvé. » 

Un entraînement quotidien

Pour réussir ce type de sauvetage, Hoock et son maître s’entraînent quotidiennement en situation d’avalanche et de pistage. « Nous les mettons en situation en nous cachant sur des distances plus ou moins longues, explique le policier. On leur fait renifler une poche de vêtements et ils doivent rechercher la victime. » S’il s’occupe de Hoock depuis qu’il est chiot, Hervé Sarthe rappelle que tout un processus de formation est nécessaire avant que le chien puisse être opérationnel dans de telles situations. 

Deux jours après son sauvetage, le petit Nils est venu remercier Hoock / DR

Les 5 chiens de la brigade de Gavarnie ont été formés au pistage lorsqu’ils avaient 10-12 mois au cours d’un stage d’un mois en milieu urbain, forêt et montagneux. Ils effectuent ensuite 3 semaines de stage à Chamonix pour s’habituer aux conditions montagneuses. Un deuxième module d’un mois est venu clôturer leur formation. « Le labrador est un chien très intelligent, rapporte H. Sarthe. Il sait faire la part des choses : quand on est en famille, il est adorable et il sait quand il doit travailler. »

Remis de ses émotions, le jeune Nils a tenu à remercier lui-même ses sauveteurs. Quant à Hoock, il continuera de jouer son rôle de « Saint-Bernard » jusqu’à ses 8 ans avant de profiter d’une retraite bien méritée.  

Commenter

  1. théo 09/04/2019 à 15:34:36

    Ce sont des héros ces chiens, bravo hoock 

    quand on lit cela, comment ne pas aimer ces bêtes qui nous sauvent la vie !!!

  2. Jaïa 15/03/2019 à 16:10:24

    Bravo Hoock!!!

  3. pouguy 29/03/2018 à 14:24:10

    bravo hoock ! comme quoi les animaux sont utiles pour les humains et pas des objets qu'on jette quand on les veut plus

  4. titanne 29/03/2018 à 13:38:32

    quelle belle histoire , tout ce que font les animaux pour nous  sans rien demander en retour peut etre quelques caresses et bien c est pas cher payé, mais que j aime les animaux ils sont etonnants , ils ont de l empathie, du courage, de la reconnaissance et de l amour à revendre bref tout ce que l humain est en train de perdre !

  5. Alaska2013 28/03/2018 à 17:25:07

    Bravo Hoock ! 

  6. GRAS 28/03/2018 à 11:31:32

    Très belle histoire entre l'homme et le chien, une amitié et reconnaissant sans faille.

  7. grison71 27/03/2018 à 19:06:03

    Moi je dis bravo à ce chien et à ses sauveurs ! Et je pense encore à tourner ces imbéciles qui considères les chiens comme dangereux ou même l’est tues alors qu’un jour il pourrais bien leur sauver la vie comme à cet enfant !

  8. grison71 27/03/2018 à 19:05:51

    Moi je dis bravo à ce chien et à ses sauveurs ! Et je pense encore à tourner ces imbéciles qui considères les chiens comme dangereux ou même l’est tues alors qu’un jour il pourrais bien leur sauver la vie comme à cet enfant !

  9. Solana 27/03/2018 à 16:57:41

    Bravo. Les labradors sont de braves toutous super gentils et pots de colle.

  10. cc_vlt 27/03/2018 à 12:48:54

    Trop fort !!! 
    Bravo