Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Maltraitance

Royaume-Uni : le calvaire des lévriers greyhounds (Vidéo)

Les lévriers, sacrifiés pour les courses. © Fotolia.com

Au Royaume-Uni, les courses de lévriers sont un véritable sport national. Malheureusement, les greyhounds sont victimes de cette industrie impitoyable. A l’occasion d’un grand gala donné le 29/01/17, 30millionsdamis.fr revient sur l'enfer subi par ces chiens.

Leurs souffrances importent peu face à la rentabilité. Plus de 35 000 lévriers sont utilisés puis massacrés chaque année pour l’industrie des courses Outre-Manche. Ces courses sont devenues un véritable sport national qui rapporte, beaucoup ! C’est en grande pompe que la société anglaise des courses de lévriers, la « Greyhound Board of Great Britain », a organisé un grand gala pour promouvoir ses activités (29/01/2016).

Et pour cause, ce commerce génère 2,5 milliards de livres (environ 2,9 milliards d’euros) grâce aux paris et attire plus de 2 millions de spectateurs par an (selon la GBGB). En 2015 par exemple, le chien qui a remporté le premier prix de la course finale a fait gagner 250 000 livres (environ 289 000 euros) à son propriétaire !

Des "machines à courir"

Réputés pour leur vitesse, les lévriers Greyhound sont devenus des « machines à courir ». Élevés en République d’Irlande puis revendus à l’industrie des courses au Royaume-Uni, les lévriers Greyhound sont utilisés jusqu’au bout de leurs forces. Surentraînés, surexploités, souvent drogués, ils finissent leur "carrière" tués dans des conditions horribles, revendus pour la vivisection ou pour leur viande en Asie.

Une lueur d'espoir ?

Grâce au travail des associations de protection animale, plusieurs avancées ont vu le jour : une minorité des lévriers de cynodromes, selon le bon vouloir des actionnaires, peut avoir la chance d’intégrer un programme de réhabilitation et ainsi d’être recueilli par un refuge. Par ailleurs, la commission parlementaire en charge des courses de lévriers au Royaume-Uni a approuvé les demandes des associations sur la transparence des rapports d’accidents et de mortalité, sur les taux d’adoption officiels, et sur une amélioration des normes sur le bien-être des chiens dans les chenils de course avec des inspections non-planifiées.

Par ailleurs, en juin 2016, le seul cynodrome londonien a fermé ses portes.

Le lévrier, chien le plus massacré au monde ? © Pixabay

Une préoccupation mondiale

« Le lévrier est le chien le plus massacré au monde ! » alerte Catherine Madry, présidente de l’association Lévriers en détresse, une association soutenue par la Fondation 30 Millions d’Amis. « On estime que 100 000 greyhounds seraient tués chaque année dans le monde pour cette industrie tentaculaire » poursuit-elle.

En Australie par exemple, un rapport du gouvernement a montré qu’entre 50 000 et 70 000 chiens ont été abattus ces 12 dernières années car jugés trop peu compétitifs. Parallèlement, de nombreux lévriers ont été grièvement blessés pendant les courses. Sans compter le massacre des leurres vivants : cochonnets, lapins et opossums censés leur « donner l'envie du sang », dont l'utilisation est pourtant interdite. Toutefois, un espoir est né avec l’interdiction des courses prévue en juillet 2017 dans l’état des Nouvelle-Galles.

Partagez cette actu sur Facebook, Twitter ou Google +

Greyhounds, galgos, podencos... même combat

En Argentine, la loi interdisant les courses de lévriers a été votée en novembre 2016 et devrait prochainement être mise en application.

Aux États-Unis, 39 états américains ont banni les courses de lévriers contre 7 à les autoriser.

Malheureusement, le calvaire des lévriers Galgos continue en Espagne. Les Galgos et Podencos sont utilisés pour la chasse aux lièvres. À la fin de la saison de la chasse, ces pauvres chiens sont environ 5000 à être éliminés au nom de la tradition : pendus, brûlés vifs, mutilés, abandonnés avec les pattes brisées…

Et en France ?

En France, les courses de lévriers restent au niveau amateur. Bien qu’il y ait des enjeux financiers, ils restent mineurs.

La Fondation 30 Millions d’Amis soutient donc activement et depuis plusieurs années l’association Lévriers en détresse qui se bat pour recueillir les greyhounds rescapés des cynodromes et les galgos de différents pays. En 2016, une nouvelle aide de 2000 euros lui a été accordée.

Extrait de l'émission 30 Millions d'Amis (25/05/2016).

Commenter

  1. anonyme 03/02/2017 à 17:54:47

    La video commence par "nous sommes en Angleterre, où les courses de levriers sont encore autorisées"

    ce qui sous entend bien que les courses devraient toutes être banies dans tous les pays du monde. 

    c'est là aussi l'amalgame. si le texte est explicite, la video commence mal. Comme ci toutes les courses de lévriers etaient a l'image de celles de greys en Angleterre !

    ne croyez surtout pas cela. 

  2. lem59 02/02/2017 à 19:29:21

    l'amalgame c'est surtout dans l'esprit des gens qui lisent ces articles. plusieurs réponses ici en témoignent. il ne faut pas confondre ce qu'il se passe la bas et les courses en france qui sont des réunions plutot amicales et ou les chiens sont heureux de courir et choyés avant et aprés la course. 

    la plupart sont d'ailleurs des chiens de canapés. 

    des greys, il n'y en a quasi plus qui courent en France d'ailleurs

    il serait dommage qu'un jour ces courses disparaissent car  honnetement les chiens aiment et il n'y a que sur un cynodrome qu'il peut se donner a fond et sur un terrain de pvl pour s'eclater a courir aprés le "pinpin" ou ils nous montrent toute leurs techniques de chasse. c'est vraiment trés beau a voir. de toute façon, personne ne peut forcer un chien a courir; 

  3. pouguy 02/02/2017 à 19:04:03

    il faut une loi européenne et qui soit respectée pour les animaux sans attendre. mais comme la GB a quitté l'europe elle est libre de tout meme de ses cruautés

  4. Mariska 02/02/2017 à 18:03:26

    C'était en 2001. Nous avions adopté en Angleterre un Greyhound  de deux ans qui avait été blessé en course et, devenu inutile, son propriétaire l'avait amené chez le véto pour le piquer. Heureusement, celui-ci a refusé et l'a conduit dans un refuge. Il était adorable, comme tous les lévriers, au point que je me demande si ce n'est pas la raison pour laquelle ils sont si maltraités.

    A l'époque, je n'avais jamais entendu parler du martyr des Galgos. ( Et ce n'est pas 5000 qui sont massacrés chaque année mais près de 50000!). Un soir de 2003 au JT, il y a eu un reportage sur ces massacres... que je n'ai pas voulu regarder mais l'adresse de l'association m'était restée en mémoire. Il s'agissait de celle de Catherine, qui fait un travail formidable.

    Je ne croyais pas que je m'adresserais hélas à elle si rapidement: Hogan venait de mourir d'une crise cardiaque. Il avait tout juste trois ans et le véto nous a confirmé qu'il avait dû être drogué, peut-être même avec de l'héroïne ou toute autre substance du même genre. 

    J'ai depuis recueilli des Galgos. Beaucoup restent traumatisés à vie mais n'en veulent pas à l'homme pourtant responsable de tant de tortures. Et je garderai toujours en mémoire le regard implorant d'une Greyhound que nous voulions adopter en Irlande. Elle était enfermée dans une cage dans le noir, était trop "vieille" pour courir (3 ans!) et était devenue inutile. Son propriétaire voulait encore faire de l'argent sur elle: il l'a vendait 500£ que nous aurions payé pour la sauver. Hélas nous étions venus en avion et ne pouvions la ramener. Jamais je ne l'oublierai et je me sens coupable de n'avoir pas empêché un sale type de l'avoir très certainement  sacrifiée après l'avoir sauvagement exploitée ainsi que tous les autres malheureux lévriers.

    Ils étaient les chiens des rois et vivaient en leur compagnie. L'homme est tombé bien bas depuis...

     

  5. johann5977 02/02/2017 à 02:25:21

    J'ai vu un reportage sur ces courses de chiens, la façon dont ils sont traités, c'est une horreur. ET ON SE PRETEND L'ESPECE LA PLUS INTELLIGENTE, CA ME DONNE ENVIE DE VOMIR !!!!

  6. malotruf 01/02/2017 à 11:42:20

    Soit on interdit purement et simplement ces courses cruelles, soit on crée une taxe sur les gains (voir même sur le montant total des paris) afin de financer une "retraite" pour ces chiens. Le tout assorti d'un règlement quant aux conditions de "travail" et d'élevage de ces chiens en mettant en place un agrément obligatoire des propriétaires. Ceux qui ne respecteraient pas leurs engagement seraient poursuivis pénalement avec amende, peine de prison et interdiction de posséder un animal.

  7. phoenix35 31/01/2017 à 22:47:03

    Toutes ces courses devraient être interdites !

    La vie de ces pauvres chiens est misérable.

    Et comme précisait dans l'article (et également rapporté par d'autres associations de protection animale), beaucoup de lévriers sont ensuite revendus à des labos, ou en Asie pour leur viande. C'est tout simplement épouvantable !

  8. respectanimal78 31/01/2017 à 20:03:57

    Lem59, il n'y a aucun amalgamme dans cet article. Lisez le vraiment ! Les courses de lévriers grey sont aussi cruelles que la chasse avec des galgos ou podencos. (voir témoignage de Krisbch13)

    De plus, les f***** de proprio ont trouvé un moyen d'écouler les mauvais coureurs : ils les exportent à Macao ou en chine où ils sont tout simplement bouffés. Si ce n'est pas de la barbarie, c'est quoi ?

     

  9. iwanjoy 31/01/2017 à 17:39:38

    Réponse à LEM59 

    30 millions d'amis ne fait pas d'amalgame, mais parle des autres pays qui considèrent les lévriers comme de la m***** en espérant que cela bouge beaucoup plus et les horreurs dans les disciplines sportives humaines c'est qu'ils le veulent bien car un être humain peut parler et pas les animaux.

  10. lem59 31/01/2017 à 14:45:15

    ATTENTION, il y a un gros amalgamme. on mélange ce qu'il se passe avec les greys en Angleterre et les chiens de chasse (galgos pdenco ) en espagne ou ils sont victimes de barbaries sans nom !

    en France, les courses se passent sans gains d'argent, meme si ils existent des courses a PM les gains sont mineur et les chiens qui y participent sont essentiellement des whippets .

    On ne voit quasi plus de greys en course. 

    sur les autres courses on peux croiser toutes les races de levriers, mais en petit nombre. les accident sont trés rare (je n'en ai encore jamais vu) et les chiens dorloté et aimé. 

    les chiens aiment courir, il n'y a qu'a les voir lorsqu'ils arrivent au cyno, ils sont tous hyper exités a l'idée d'aller courir aprés le leurre en plastique( pas d'animal vivant ou mort ) en france.

    donc pitié, ne mélangez pas tout. 

     

    des horreurs on en voit dans toutes les disciplines sportives animales, canine ou humaine. 

    dans ce cas, il faut bannir toute forme de compétition ! 

     

    par contre tout mauvais traitement doit être condamné, on est tous d'accord la dessus