Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Communiqué

Un chien errant devient martyr

Un petit chien abandonné est devenu la cible de jeunes désoeuvrés. Pour "rire", ils ont aspergé l'animal d'essence et y ont mis le feu. La moitié du corps brûlé à vif, entre la vie et la mort, l'animal a finalement été placé dans un refuge. La Fondation 30 Millions d'Amis s'est portée partie civile contre deux adolescents pour "actes de cruauté et barbarie sur un animal".

Un petit chien abandonné est devenu la cible de jeunes désoeuvrés. Pour "rire", ils ont aspergé l'animal d'essence et y ont mis le feu. La moitié du corps brûlé à vif, entre la vie et la mort, l'animal a finalement été placé dans un refuge. La Fondation 30 Millions d'Amis s'est portée partie civile contre deux adolescents pour "actes de cruauté et barbarie sur un animal".

Soir de désoeuvrement comme tant d'autres sur la place du petit village d'Espira-de-l'Agly près de Perpignan dans les Pyrénées-Orientales. Un petit chien à la robe chocolat d'à peine deux ans et demi, de la taille d'un pinscher, erre dans les ruelles du bourg. C'est l'un de ces innombrables abandonnés des vacances. Un de ces laissés-pour-compte de l'été que les refuges recueillent par centaines. Il est minuit passé lorsque l'animal s'approche d'un groupe de jeunes.

L'un d'entre eux, âgé de 17 ans est connu pour de menus larcins décide d'asperger l'animal d'essence. Tandis qu'une jeune fille de 22 ans maintient le chien, l'adolescent tente d'y mettre le feu, mais l'animal apeuré réussit à s'échapper. Pas bien loin, car il est rapidement rattrapé par ses bourreaux qui l'arrosent à nouveau avant d'y mettre le feu. C'est ainsi que les enquêteurs de la brigade de Rivesaltes dans les Pyrénées-Orientales ont reconstitué ce que Gérard Bile, le maire de la commune qui a déposé plainte, qualifie "d'acte monstrueux".


Mambo, petit chien martyr, brûlé vif par des jeunes désoeuvrés

Mercredi matin, le tortionnaire et sa complice présumés ont été interpellés. L'enquête n'a pas été facile dans une ambiance de secret villageois. Mais les langues de certains jeunes témoins se sont rapidement déliées. "Dès le lendemain, on savait qui avait pu faire le coup. Depuis, beaucoup de gens du village sont très remontés et veulent lui casser la figure. On ne peut pas s'en prendre de cette façon-là à un animal", raconte écoeuré, un adolescent d'Espira. "Ce sont des esprits criminels qui ont fait ça, s'indigne une habitante. Ce n'était pas du tout un chien agressif. Il allait vers les gens, recherchait de l'affection. Je regrette de ne pas l'avoir ramassé avant." Lundi dernier, elle a participé dans les rues d'Espira à une manifestation contre les tortures faites aux animaux. Une soixantaine de personnes en colère ont brandi des images insoutenables du chien, brûlé au troisième degré sur 50% de son corps, les chairs à vif.

Depuis, une réelle mobilisation a vu le jour autour de l'animal baptisé "Mambo". "Voilà le triste résultat des abandons estivaux" s'emporte la présidente de la SPA, qui a aussi a déposé plainte. Au refuge de Perpignan les dons affluent. Les habitants, les commerçants, tout le monde est touché. Le supermarché local a même offert un climatiseur pour permettre de stabiliser la température autour de lui.

Le garçon interpellé dans le cadre de cette affaire et sa complice présumée devaient être présentés au parquet de Perpignan après 24 heures de garde-à-vue. La jeune femme, majeure, sera convoquée en décembre 2009 devant le tribunal correctionnel. Le mineur a fini par reconnaître les faits sans expliquer son geste pour autant. Le maire, qui a avancé les frais médicaux, devrait présenter la facture à sa famille. Quant à Mambo, dont le sort était encore entre les mains des vétérinaires, son pronostic est réservé. Dans le meilleur des cas, s'il survit, 4 à 5 mois de soins intensifs l'attendent.

"Les vétérinaires se suivent aucun n'a vraiment été en mesure de nous donner un avis soit favorable soit défavorable", raconte Dany Goizé, la future adoptante de Mambo. Chargée des enquêtes auprès de la SPA, cette dame dénonce "le comportement aberrant de ces jeunes qui sont montés d'un cran dans la violence. Après avoir démoli le mobilier urbain, il fallait qu'ils s'en prennent à un être vivant. Aujourd'hui c'est un chien, et demain ?..." Loin de condamner le "désoeuvrement" général d'une génération, Dany souligne toutefois que "tous ne sont pas comme ça, la preuve : c'est un jeune témoin de la scène qui a permis l'identification des auteurs de cette horreur".

Alertée, la Fondation 30 Millions d'Amis s'est constituée partie civile contre les deux bourreaux du petit chien pour acte de cruauté sur un animal. Les deux jeunes quant à eux ont été remis en liberté dans l'attente du procès devrait avoir lieu en décembre au tribunal correctionnel de Perpignan.

Commenter

  1. altina64 23/02/2011 à 21:22:17

    manbo comment garder les yeux secs quand je lis ton affreuse histoire d'abord abandonné par des maitres sans scrupule tu te retrouves dans les mains de monstre

    longue et heureuse vie à toi manbo près de ta nouvelle maitresse près d'elle tu verras que tout les humains ne sont pas des monstres 

  2. Holly 23/02/2011 à 13:30:32

    Je suis profondément touchée par cette histoire et toutes les autres maltraitances faites aux animaux.

    Non seulement parce que c'est absolument abominable de torturer ces êtres merveilleux, si pleins et de bonne volonté, qui donnent tant, qui ne demandent qu'à nous aimer et viennent vers nous, confiants et pleins de tendresse.

    Mais parce que je ressens aussi une amère pitié (seul mots trouvé à défaut de pouvoir nommer l'insondable incompréhension!!!) pour les bourreaux. Comment peut on être à ce point coupé de sa sensibilité, de ses émotions, de son humanité ? Qu'ont elles encore d'humain ces personnes ?

    Je pense qu'ils devraient avoir de lourdes peines, non pas par vengeance, mais en espérant que cela produira chez eux un électrochoc qui les aidera à retrouver leur part d'humanité.

    Les animaux ne cherchent qu'à nous faire plaisir, à nous rendre service, chien guide d'aveugle ou d'avalanche, chevaux de trait ou de clubs, animaux thérapeutes qui redonnent confiance aux personnes agées ou handicapées. Ils nous donnent tout, la moindre des chose, même pour ceux qui ne peuvent voir cet amour inconditionnel et désinterressé est de les respecter. 

  3. Kiouna 24/11/2010 à 17:45:57

    Je ne comprends vraiment pas pourquoi les gens sont comme ça... C'est vraiment pitoyable... C'est un acte horrible et vraiment stupide.. Heureusement MAMBO a survécu. Avec de terribles séquelles mais il a survécu. 




    A ce sujet, j'écris un blog qui me tient à coeur à propos de ces chiens et j'aimerais qu'une grande communauté d'amoureux de chiens viennent m'aider à sensibiliser les gens sur nos amis les wouah wouah qui sont d'adorables animaux.

     

    mayaby.skyrock.com


    Merci, d'avance. Kiouna.

  4. leananie62 19/02/2010 à 02:43:09

    bonjour!!

    petit manbo !!! quand jai lu votre annoce cela ma boulverser !!! jes suis encore retourner. Comment des personne peuvent faire subir un acte aussi monstrueux ... cest vraiment d.........!!!!! jespere que justice va les punir et le mettre en prison cest honteux!!!!!

  5. Janodid 23/12/2009 à 13:41:11

    Je salue votre attitude en ce qui concerne le procès des bourreaux de Mambo.

    J'aimerai que cette attitude se généralise à chaque fois que l'on porte atteinte à la vie animale y compris contre l'élevage "industriel" qui est tout simplement abjecte.

    Merci d'avoir été à la hauteur. 

  6. protection 10/11/2009 à 12:57:15

    Bonjour à tous,

    Comment va Mambo avec sa nouvelle famille. A t'il encore des soins. En tout cas, suivant son histoire depuis le début, il est enfin heureux malgré que blessé intérieurement par les conséquences des brûlures de ces deux bourreaux. Bientôt arrivera le procès du jeune homme et  j'espère que la peine sera exemplaire. Longs mois de prison, travaux d'intérêts généraux dans un refuge pour animaux, lourdes amendes. Merci de me donner dès que possible des nouvelles de Mambo. Mon chien et mes chats lui font de gros câlins et moi-même de loin des caresses. Mambo, enfin tu revis et tu es heureux. Enfin des maîtres aimants et humains, cela existe encore. Longue vie à toi petit chien martyrisé. Merci pour ceux qui l'ont soigné avec tant de dévouement et merci aux nouveaux maîtres.

    Josiane Cariat (Pantin Seine Saint Denis). jcariat@armeedusalut.fr

  7. biebie 04/11/2009 à 20:11:46

    ceux qui s en prennent a plus faible qu eux porte un nom pour sa se sont des laches

  8. gypsy59 22/09/2009 à 13:56:33

    je pense chaque jour a mambo,j imagine la douleur qu il a du subir et qu il doit encore ressentir comment peut on faire des choses pareilles il faut que la justice les penissent severement et leur interdire a vie la detention d un animal .bisous plein d amour mon petit mambo bats toi,on est avec toi

  9. bOoba77 17/09/2009 à 16:57:31

    Fo [message intégralement modéré]

  10. alainbru 16/09/2009 à 13:28:01

    [message modéré]