Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Protection

L'âne et le loup, compagnons d'infortune

L'âne protège le loup en Albanie

Un loup et un âne forcés de partager la même "cellule" pendant plusieurs mois en Albanie.

Forcés de partager la même "cellule" pendant plusieurs mois, l'un aurait dû manger l'autre. C'était en tout cas les plans de leur geôlier. Mais contre toute attente, les deux animaux prisonniers se sont alliés pour attendrir les autorités de leur pays. Ils sont aujourd'hui tous les deux libérés, sains et saufs. Une histoire qui a séduit la Fondation 30 Millions d'Amis.

Les desseins humains sont parfois bien cruels. Un fermier albanais du petit village de Patok à quelques dizaines de kilomètres de la capitale Tirana, désireux de se débarrasser de son vieil âne et ne sachant pas comment s'y prendre, fit appel aux services de quelques compères voisins leur demandant de capturer le loup qui décimait leurs troupeaux perchés dans la montagne alentours.

Le loup et l'âne de PatokNi une, ni deux, voilà la joyeuse troupe armée jusque aux dents en vadrouille. Sire loup les croise. Mal lui en prend. Car le voilà prisonnier des lacs de ses poursuivants. La bête gémit, hurle, mais ses ravisseurs restent sourds et le jettent sans sourciller dans le minuscule enclos du vieil âne.
Le plan humain prend forme : le loup apeuré et affamé devrait bientôt ne faire qu'une bouchée de l'âne famélique. Les curieux affluent tout le long de la clôture pour assister au carnage. Les heures passent... Les jours... Les mois... Rien !
Mieux : Sire loup s'endort régulièrement entre les sabots de celui qu'on lui désignait comme proie. L'âne, de son côté, profite de l'air dissuasif de son protégé pour éloigner les audacieux qui auraient l'heur de s'en prendre à lui. Voilà les deux compères unis par les liens de la geôle et partageant la même misère : quelques mètres carrés de terrain embourbé et un pauvre toit de tôle.

L'âne protégeant le loupParmi les badauds assistants à la scène quotidienne, certains s'émerveillent de l'entente inespérée entre ces deux animaux. Nombre d'entre eux souhaiterait voir une grâce accordée à l'âne et au loup. Une bonne âme trouve de bon ton d'alerter les autorités et de lancer une pétition en s'adossant à la très puissante TWA (Transborder Wildlife Association) basée à Korca, une ville du sud-est albanais proche de la frontière grecque. Et voilà une pétition lancée à travers le pays. Internet aidant, ladite pétition fait bientôt le tour du monde. Des lettres affluent dans les bureaux des ministres chargés de l'environnement.

Les deux amis de PatokLe loup et l'âne de Patok deviennent des célébrités internationales. Sous la pression conjointe des amoureux des animaux et des médias locaux et étrangers, les autorités finissent par décider du sort des deux bêtes. L'âne se retrouve ainsi replacé dans un vert pâturage loin de son ancien tortionnaire, quant au loup il retrouve ses forêts originelles. Le fermier est pour sa part condamné à 10 000  euros d'amende pour violation de la loi interdisant la détention d'une espèce protégée chez soi et pour maltraitance envers des animaux.

Une issue heureuse que la Fondation 30 Millions d'Amis tenait à saluer dignement.

Commenter

  1. ludibest 23/02/2010 à 14:04:27

    c une tres belle histoire pas trop  pour les 2

    mais ca montre ke les animaux sint moins bete que les hommes 

  2. france.jacques@laposte.net 01/02/2010 à 16:31:26

    quelle belle histoire ,le monde animale est parfois moins cruelle que certains hommes ,l'homme se sent supérieur ,décide du bon vouloir de la vie de leurs animaux de compagnie,au début on se prend un animal pour se faire plaisir,après cela il devient embarrassant ,on le maltraite ,on l'abandonne.Ceci est  inacceptable,peut-on fermé les yeux devant de telles cruautés.les animaux font parties de la vie .Merci pour les personnes qui soutiennent chaques jours la cause animale.

  3. momochipp 19/01/2010 à 19:59:03

    de quel droit l'humain se sent il supérieur parcequ'il peu penser? c'est ridicul personne n'a prouvé qu'un animal ne peu pas penser en revanche cette histoire prouve bien que l'humain est bien plus stupide que la bête comme quoi les animaux sont capable de s'allier malgrès de grandes diffèrences entre eux chose que l'humain ne sait pas faire

     

  4. lolo25 30/12/2009 à 10:23:10

    je trouve cette histoire magnifique et c'est une bonne leçon pour celui qui les a laisser tou les deux

  5. horse59 06/12/2009 à 12:47:16

    comme quoi les animaux ne sont bas des bêtes dénuées d'intelligence...il faut parfois savoir allier ses différences pour se rendre plus fort!!!! qui aurait pu croire que le loup et l'ane s'aiderait mutuellement...et pourtant l'homme est bien loin de connaître les secrets de la beauté et de l'intelligence de la nature et des ses êtres vivants!!!!

    bien fait pour cet homme sans scrupule ...il ne merite que d'etre punit...

  6. Rey 17/10/2009 à 18:44:03

    Et pourquoi les bergers ne font donc pas comme dans le temps ? A savoir : BOSSER EN SURVEILLANT AU LIEU DE REGARDER LA TELE !!!

    Il existe des races de chiens super efficaces contre toute sorte de menaces envers les troupeaux. On ne cesse d'en parler à la télé, notamment en Afrique où ils élève un certain chien avec le troupeau, pour le protéger des guépards et autres fauves (et pourtant la majorité des félins africains sont plus puissants qu'un canidé).

    On pourrait aussi carrément élever des loups ou des chiens-loups (au pire) comme animal protecteur. Il n'y a pas meilleur qu'un loup pour protéger sa "meute" contre un autre loup.

    Ceci pour rebondir sur la dernière remarque de Zoky.

    L'homo-sapiens, dans sa soi-disante grande sagesse et intelligence, est la pire des chose qui soit arrivée à cette planète.

    Mais de tout ce que j'aurais pu observer par moi-même ou recueillir comme information de partout, il en résulte un triste constat : Le milieu paysan, pourtant le plus proche de la nature, car travaillant avec, est celui qui la respecte le moins (cruauté, pollution - évidemment le milieu industriel n'y manque pas, surexploitation, stupidité profonde et idées préconçues). Combien de chevaux faméliques et esseulés, en plein froid et sous la pluie, ai-je pu voir dans des prés même pas assez grand pour faire un terrain de jeu à un enfant humain, combien de chiens malheureux, enchainés à leur niche ruinée, combien de fouines tabassées à mort (pourtant plus efficace que 10 chats pour la lutte contre les rongeurs de toutes tailles et, accessoirement, animal domestique, dans le temps), de pauvres petites belettes éclatées, soi-disant parce que ça tue les poules (une poule est 5 fois plus grosse qu'une belette), de loutres tuées par des pêcheurs, des renards, soi-disant porteurs de rage (qui ne se retrouve en France que lors des cas de retours de voyage à l'étranger !)...

  7. biebie 16/10/2009 à 17:39:33

    l animal et cruel que si il y a necessité absolut , l homme et cruel par cupidité .

  8. zoky 10/10/2009 à 14:36:28

    dans cette histoire les annimaux ont étais plus humain que les hommes. cette histoire devrais étres lus par les bergers ils changerais peux étres d'avis sur les loups.

  9. libertoranch 21/09/2009 à 09:04:33

    Une  histoire  incroyable  qui  montre  une  fois  de  plus  que  l'homme  a beaucoup  de  leçons  à  apprendre d'un  animal . Un acte  fait  dans  le  but  de  voir  un spectacle  cruel   alors  que  l' être  le  plus  cruel  sur  cette  terre  est  bien  l'homme.

  10. lysia 19/09/2009 à 21:08:46

     Rien ne pourrait assez punir   le propriétaire de cet âne pour avoir  imaginé cette horrible idée de le faire dévorer par un loup...Quant aux badauds qui venaient dans l'espoir d'être témoins d'un affreux carnage, on est sidéré d'une telle bêtise et surtout d'une telle cruauté . Ils ne valent pas mieux , sauf la personne qui a quand même réagi et prévenu les autorités.

    Qu'on puisse faire des choses pareilles en 2009 , celà prouve bien que l'homme est irrécupérable. D'ailleurs , en Chine, les parents  emmènent leurs enfants voir des tigres affamés dévorer des poulets  vivants et même des vaches qu'on leur jette en pâture. Ils trouvent celà très amusant.

    Espérons que ces deux animaux ne retomberont pas dans les pattes d'autres  tortionnaires.

    Et  un grand merci aux associations qui se sont mobilisées.