Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Communiqué

Trafic de chiens : victoire pour la Fondation 30 Millions d’Amis

Image de trafic

Le 26 novembre 2007, le Tribunal de Melun (77) a rendu son verdict dans une affaire concernant deux gérantes d’une animalerie.

Le 26 novembre 2007, le Tribunal de Melun (77) a rendu son verdict dans une affaire concernant  deux gérantes d’une animalerie. Les deux complices – poursuivies entre autres pour tromperie sur la marchandise, importation d’animaux non conformes aux conditions sanitaires et mauvais traitements - ont été condamnées à huit mois et quatre mois de prison avec sursis avec interdiction définitive de pratiquer une activité en lien avec les animaux. Une victoire pour la Fondation 30 Millions d’Amis qui s’est portée partie civile au procès et un pas de plus vers la moralisation du marché des animaux de compagnie.

Trafic de chiens : Victoire pour la Fondation 30 Millions d’AmisLe 8 juillet 2003, en plein été caniculaire, la Police est intervenue dans une animalerie de Pontault-Combault (77). Les policiers y ont trouvé des chiots issus de trafics dans un état lamentable, affamés et déshydratés. Ces animaux, élevés en batterie dans les pays de l’est, avaient transité par la Belgique et souffraient presque tous de problèmes de santé. Les deux femmes qui tenaient l’animalerie avaient déjà été poursuivies pour des faits similaires dans le Val-d’Oise (95).

Chaque jour, la Fondation 30 Millions d’Amis traite de nombreuses plaintes de particuliers ayant acheté des chiots malades en animaleries dont certains meurent quelques jours après leur achat pour ne pas avoir été vaccinés. « Le préjudice moral subi par ces personnes est terrible en plus de la souffrance infligé à l’animal » souligne Reha Hutin, Présidente de la Fondation. Pour faire venir ces pauvres bêtes par milliers en France, une véritable chaîne de l’horreur s’est mise en place : les chiots sont élevés dans des conditions déplorables, enlevés à leurs mères dès la mise bas et expédiés dans des conditions atroces vers des animaleries complices.

Tous les ans dans notre pays, ce sont des centaines de milliers d’animaux qui font l’objet de trafics en tous genres pour un chiffre d’affaires total de plusieurs millions d’euros. Pour cette raison, la Fondation 30 Millions d’Amis demande l’ouverture d’une mission d’information parlementaire sur la moralisation du commerce des animaux de compagnie et l’organisation de la filière canine.

Commenter

  1. Carili 28/11/2008 à 15:19:47

    Bonjour, bravo pour cette victoire.
    Je suis belge et je suis en train de vivre un cauchemar du même genre. J'ai acheté mon berger allemand dans une animalerie et il a été malade dès le début.
    Aujourd'hui, je vais devoir lui dire au revoir alors qu'il n' a que trois ans parce qu'il est gravement malade et n'a pas été suivi correctement par la vétérinaire dès le début. Cette vétérinaire travaillait pour cette animalerie. Je viens de changer de vétérinaire mais il est probablement trop tard.
    Il faut lutter contre ces monstres qui s'enrichissent sans aucun scrupules.
    On ne cesse de pleurer parce qu'on voit que notre chien ne reprend pas et qu'il faut se résoudre à poser ce dernier geste d'amour : l'endormir pour abréger ses souffrances.
    C'est horrible la torture morale que cela représente, aucun mot ne peut traduire notre souffrance à l'idée de se séparer de notre meilleur ami aussi tôt.
    Je suis soulagée de voir que certains de ces monstres sont punis, il faut continuer à lutter contre ce genre de pratique inqualifiable.

  2. Meggy 23/04/2008 à 12:11:59

    Heuresement que les chiens sont sauvées bravo a vous !!!

  3. Voix Céleste 23/03/2008 à 16:51:31

    Le trafic de chats et de chiens est le 1er trafic en France....

    Cry

    Et c'est très dur de dénoncer tout ceci car on remonte vite aux sources... 

    Sealed

  4. lynxtoy 15/03/2008 à 18:13:22

    bonjour, tout dabord bravo a la fondatiion.

    je trouve que le trafic de chiens ou d'autres animaux d'ailleurs est une horreure cela ne devrait plus existait normalemen, nous sommes en 2008 plus au moyen âge!!!!!!!!!!!!!

    il fautfaire fermer toutes les animaleries car si au moins il n'y aurai plus de lieux où l'on puisse vendre des animaux, je pense que se serai un début pour faire ralentir les trafics, bien évidemment pas les arrêter parce qu'il y aura toujours des personnes, si on peut appeler çades personnes qui feront du trafics d'animaux!

    tout ceci me révolte, il faut faire quelque chose et vite. émilie

  5. laurie.bourdet@hotmail.fr 20/12/2007 à 08:31:57

    Les personnes qui on fait ça mérite beaucoup plus que 8 moi

    si ça tenait qu'a moi il seraient enfermer pendant 3 ans au moins

     
  6. cec95 19/12/2007 à 22:47:17

    Est-ce qu'un jour la France va interdire purement et simplement la vente des chiens et des chats dans les animaleries ? La Fondation 30 millions d'amis ne peut-elle pas réclamer haut et fort une telle loi ? Tant que la loi considérera les animaux comme "meubles ayant une sensibilité", leurs trafics et la maltraitance continueront de plus belle. Les gains sont trop allèchants et les sanctions encore trop légères pour décourager ce genre de personne.

  7. anonyme 17/12/2007 à 10:38:54

    Bonjour,

     

    nous vous renvoyons à notre dossier sur l'achat d'un animal de compagnie.

    Merci.  

  8. Lauraa 16/12/2007 à 12:00:36

    Bonjour,

     

    j'ai adopté un chihuahua il y a deux semaines dans un élevage. Or, je me rends compte au moment de régler l'achat que le chien vient des pays de l'Est. L'appellation élevage est-elle contrôlée ou bien une animalerie peut se déclarer élevage?

    Le soir même de l'adoption, le chien s'est mis à tousser, à cracher un liquide visceux. Je l'ai emmené chez un autre véto que celui de l'élevage. Un bilan complet a été fait et une attestation a été établie:

    - d'après les radiographies des poumons, le chien était malade lorsque nous l'avons adopté (toux du chenil)

    - il n'a pas 6 mois mais 4 voire moins car il possède toutes ses dents de laits; son passeport est donc falsifié

    - il a un défaut aux parties génitales... Il n'a qu'un testicule.

    Lorsque nous l'avons emporté, il lui restait une derniere visite de controle avec le véto de l'élevage pour vérifier si justement les testicules étaient en place, et s'il n'avait pas de souci de santé. Je suis donc retourné le voir à l'élevage avant hier avec l'attestion. J'ai demandé le remboursement d'une partie du montant du chien car il a un défaut et qu'il était malade lors de l'achat. Ceci ayant entrainé des frais supplémentaires. J'ai montré l'attestion et les factures.

    Le véto nie tout en bloc mais avoue quand même qu'après vérifications, le chien a bien un défaut aux testicules. La gestionnaire me dit que non le chien n'était pas malade lors de la vente, qu'elle ne me remboursera rien du tout. Elle me met à la porte et ferme le magasin.

    Pour info: La gestionnaire a eu un magasin qui a été fermé par les services vétérinaires. Ce n'est pas que je veuille récuperer des sous... J'étais prête à mettre le prix. C'est simplement qu'après avoir découvert le pot aux roses j'ai envie de stopper les agissements de cette dame qui n'a rien d'agréable et qui a déjà eu des soucis avec la justice pour ces même faits.

    Que puis je engager comme démarches? La fondation 30 millions d'amis peut-elle me soutenir?

  9. odin 12/12/2007 à 17:40:48

    adopter dans les refuges et assciation la vous etes sures de ne pas faire partir d'un trafic et au moins vous rendez un animal heureux ou alors chez un bon éleveur

  10. maudus 06/12/2007 à 11:22:58

    BRAVO, c'est vrai que la punition est petite par rapport au faits, il faut vraiment être bas pour pouvoir faire ça, mais moi, ce qui me fait le plus peur, c'est tout ce qu'on ne voit pas (le traffic, et la torture) ! Quand je me met à penser à tout ça...... je me demande dans quel drôle de monde on vit, on n'est pas sorti de l'embarras !