Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Refuges

« Ce sont eux qui me boostent ! »

madame Ormières et ses chiens

Soutenu par la Fondation 30 Millions d’Amis depuis plus de 20 ans, SOS Animaux est un refuge situé dans le sud de la France, à Perpignan (66). A 81 ans, Monique Ormières en est la vaillante présidente. Entretien.

Soutenu par la Fondation 30 Millions d’Amis depuis plus de 20 ans, SOS Animaux est un refuge situé dans le sud de la France, à Perpignan (66). A 81 ans, Monique Ormières en est la vaillante présidente. Entretien.

« Ce sont eux qui me boostent ! »Cinq tonalités, six, puis sept… A l’instant de raccrocher, le « Allo !? » espéré retentit. La voix est assurée, quoiqu’un peu essoufflée. A l’autre bout du combiné, Monique Ormières vient d’interrompre la distribution des repas à la soixantaine de chiens et presqu’autant de chats de son refuge, pour répondre au téléphone.

La conversation commence, chaleureuse. Monique est enjouée, presqu’heureuse que quelqu’un de l’extérieur pense à elle. Aujourd’hui, dans le sud « c’est grand vent ; une vraie tempête, comme si la terre avait basculé d’un cran ! » assure-t-elle. Mais il en faut plus pour faire vaciller cette dame aux cheveux d’argent. Voilà près de 60 ans qu’elle s’occupe d’animaux.

Un parcours atypique que le sien. Une carrière qui commence dans la police nationale dans une compagnie de CRS à Argelès-sur-Mer avant d’intégrer une étude comme clerc de notaire. Un mariage, deux enfants. Puis la vie qui fait des siennes : une séparation et la maladie qui s’installe, avance, abîme ce corps volontaire.

Un beau jour, elle recueille un magnifique samoyède blanc abandonné par les allemands. La France de l’époque sort de la guerre. La date est un peu confuse, mais le souvenir intact : « il s’appelait Mein Gott, Mon Dieu en allemand. Ce nom là a du le sauver ». Ce chien est le premier qui bénéficiera des bons soins de Monique. Beaucoup d’autres suivront. Ce matin, c’est un croisé berger qu’elle prend sous son aile. « Les hommes sont ainsi : quand ils ne veulent plus, ils jettent. » Le propos est lâché comme une sentence, définitif. Son action, c’est sa vie.

Monique vit au milieu de ses protégés. Sa maison est au refuge, à moins que ce ne soit l’inverse. Avec elle, les anecdotes ne manquent pas. Tout son petit monde à une histoire, à l’instar de ce cochon vietnamien albinos retrouvé abandonné au bord de l’autoroute il y a 3 ans. « On l’a appelé Sidonie avant de se rendre compte que c’est un mâle. Il n’a pas l’air de nous en vouloir » s’amuse-t-elle. A ceux qui s’étonnent de son énergie inépuisable à son âge, Monique répond tout-de-go : « Ce sont eux qui me boostent ! Je n’ai pas le droit de flancher : ils comptent sur moi. Et je vois la reconnaissance dans leur yeux, c’est mon plus beau cadeau. » Il est bientôt midi. Les tourterelles tapent à la vitre, elles ont faim ! Monique prend congé ; du travail l’attend, beaucoup de travail.

> Adopter un chien du refuge de Madame Ormières

> Faire un don à la Fondation 30 Millions d'Amis