Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Protection

Le Conseil d’Etat annule l’arrêté sur la reproduction des dauphins en captivité

L’arrêté ministériel pris par Ségolène Royal en mai 2017 qui interdisait la reproduction des dauphins et des orques en captivité a été annulé par le Conseil d’État sur un motif de « procédure ». La Fondation 30 Millions d’Amis demande à Nicolas Hulot de prendre un nouvel arrêté, conforme cette fois-ci.

Déception ! Selon le Conseil d’Etat, l’arrêté ministériel qui interdisait la reproduction des dauphins et des orques en captivité aurait été pris « au terme d'une procédure de consultation irrégulière et l’annule en conséquence ». 

La Fondation 30 Millions d’Amis déplore cette décision, qui va à l’encontre du bien-être des cétacés et demande à Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et Solidaire, la réécriture d’un l’arrêté, conforme cette fois-ci, reprenant cette disposition afin d’en terminer avec la captivité traumatisante des cétacés dans ces delphinariums. Une pétition a d'ailleurs été lancée pour appuyer cette demande.

Des requêtes en annulation des delphinariums

Pour rappel, Ségolène Royal, alors ministre de l’Ecologie, avait soumis cet arrêté le 3 mai 2017. Le texte stipulait que « la reproduction des orques et des dauphins actuellement détenus en France est désormais interdite ». Saisi en référé par Marineland, le Parc Astérix et le parc Planète sauvage de Port-Saint-Père en Loire-Atlantique, le Conseil d'Etat, avait maintenu l'interdiction de la reproduction des cétacés en captivité. Les établissements avaient six mois pour se conformer à l'arrêté. 

>> Partagez cette actu sur Facebook, Twitter et Google +.

Le 11 janvier 2018, les « Sages » se sont donc penché sur le fond des requêtes en annulation et réservaient leur décision. Deux semaines plus tard, l’instance estime que « compte tenu de l’importance et de l’ampleur des changements apportés au projet soumis à la consultation du public, il juge que les modifications apportées à l’arrêté dénaturent le projet soumis à consultation publique. Une nouvelle consultation était donc requise » (29/01/18).

Commenter

  1. oceanicor1@hotmail.fr 07/07/2018 à 01:14:05

    Je veux ajouter que Nicolas Hulot, "défenseur de la Planète", est tout de même propriétaire de 7 voitures !

  2. oceanicor1@hotmail.fr 07/07/2018 à 01:11:31

    Ouiiiiiiiiiii ! Il faut que les delphinariums cessent ! Ce n'est pas normal d'exhiber des animaux rien que pour le plaisir d'un public humain, qui paie joyeusement pour se sentir plus intelligent !

  3. AnneV 04/07/2018 à 18:34:58

    Non ! cela ne s'arrête pas !!!! Faut pas rêver !!!!

  4. ananas84 25/02/2018 à 04:18:59

    Enfin ça s\'arrête! Je suis et j\'ai toujours été contre les parcs comme marineland ou les cirques.Les animaux ne sont pas des joués!!!

  5. darko13500 14/02/2018 à 21:59:04

    c\'est honteux de revenir sur cet arrêté,tous ces parcs animalier devrait être fermé.

  6. Winkie 05/02/2018 à 22:27:32

    Il faut que beaucoup de personnes signent cette pétition pour que le nouvel arrêté soit pris en compte.

  7. phoenix35 31/01/2018 à 21:19:19

    Il faut absolument boycotter les delphinariums et fermer ces prisons pour dauphins!

    J'espere que le nouvel arrete sera cette fois conforme !!

  8. Milka73 31/01/2018 à 16:16:48

    Les animaux ne sont ni des objets ni des clowns, foutons leur la paix afin qu'ils puissent vivre tranquilles 

  9. invariant 30/01/2018 à 17:48:01

    Plutôt que de demander un arrêté à Nicolas HULOT, il vaut mieux lui demander d'arrêter.

  10. rabeh02034194 30/01/2018 à 17:29:05

    oui n'allez plus dans les delphinariums, les animaux y sont exploités, privés de leur liberté, et souvent maltraités, alors si vous les aimez boycottez les!!

    merci