Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Faune

Chasse : une réglementation jugée inadaptée

La réglementation de la chasse toujours trop légère

Depuis quelques semaines et l'ouverture officielle de la chasse, la campagne retentit de coups de feu, provoquant l'ire des non-chasseurs. Considérée en France comme un "loisir", la chasse séduit 1,2 million de nos concitoyens. Pour ses opposants, la réglementation ne protège pas assez des dangers et des nuisances de cette activité.

Depuis quelques semaines et l'ouverture officielle de la chasse, la campagne retentit de coups de feu, provoquant l'ire des non-chasseurs. Considérée en France comme un "loisir", la chasse séduit 1,2 million de nos concitoyens. Pour ses opposants, la réglementation ne protège pas assez des dangers et des nuisances de cette activité.

Deux accidents graves sont à déplorer depuis l'ouverture de la saison de chasse. Le dernier date du 14 septembre 2009. Alors qu'ils se promenaient dans la Drôme (26), un père et son fils ont essuyé une volée de plombs. Le père a été touché à la joue et à l'œil et risque une cécité à vie, tandis que son fils âgé de 13 ans a été blessé dans le dos. Aucune véritable mesure ne garantit la sécurité des promeneurs qui souhaitent aussi profiter de la forêt et des chemins de campagne. Le président de l'ASPAS, l'Association pour la Protection des Animaux Sauvages, Pierre Athanaze, répond aux questions de la Fondation 30 Millions d'Amis*.

Pierre Athanaze président de l'ASPASFondation 30 Millions d'Amis : La sécurité des non chasseurs et la protection des nuisibles sont vos deux fers de lance... Y a-t-il eu du changement en matière de réglementation pour cette saison par rapport à la saison précédente ?
Pierre Athanaze :
Oui. Malheureusement en pire. Nous devions d'ailleurs aborder cette question à l'occasion d'une table ronde nationale consacrée à la chasse cet été, mais on [le ministère de l'Ecologie, NDLR] nous a gentiment exclu des débats et ce thème n'a même pas été abordé. Pourtant les accidents de chasse touchent près de 400 personnes par an dont 60 non chasseurs. Dans la ligne de mire : joggeurs, vététistes, randonneurs, cueilleurs de champignons...

F30MA : Pourtant Dominique Voynet [ministre de l'environnement du gouvernement Jospin entre 1997 et 2001] avait fait mettre en place une directive en 1999 qui allait dans le bon sens du point de vue de la sécurité...
Pierre Athanaze :
Oui. Elle prévoit le port du gilet jaune pour les chasseurs, l'obligation de casser le fusil, pas de tir à moins de 150 mètres d'une habitation, interdiction de tirer en direction d'une habitation, etc. Et cela a eu de l'effet ! Les accidents ont diminué de 40% depuis. Mais ces mesures ne s'appliquent qu'aux battues. Tous les autres styles de chasse (à courre, rabattage...) se pratiquent sans précautions particulières. Rappelons que les chasseurs ne représentent que 2% de la population française et rendent impraticables les zones boisées sept jours sur sept !

Trophées fièrement étalés après une partie de chasseF30MA : On peut chasser tous les jours, en France, même le dimanche ?
Pierre Athanaze :
Oui. Absolument. C'est le seul pays d'Europe où ça se passe comme ça. Même en Angleterre, pays connu et reconnu pour son art de la chasse, le dimanche est un jour sans chasse depuis plus d'un siècle ! Nous avions réussi à obtenir le mercredi en 2000 grâce au ministre de l'Ecologie de l'époque, Yves Cochet. Malheureusement, Roselyne Bachelot en lui succédant a annulé cette petite avancée. De la même manière qu'un décret devait être pris il y a quelques années pour réglementer la sécurité à la chasse... La loi Poniatovsky, votée en mars 2009 a mis fin à tout cela.

F30MA : Qu'est-ce que la loi Poniatovsky ?
Pierre Athanaze :
C'est un texte qui devait – à l'origine – renforcer la "loi chasse" de 1982 en précisant, par exemple, la nécessité d'édicter des règles précises en matière de sécurité. Or, en renvoyant aux articles 424 et 426 du code de l'Environnement, dans lesquels il est stipulé que les règles de sécurité de la chasse sont précisées par le préfet, donc changent d'un département à l'autre, le "code chasse" se dédouane de ses obligations. Sans compter que la taxe chasse est diminuée de moitié pour favoriser l'accès au permis à de nouveaux membres. En fait il n'y a pas de secret. Notre parlement est constitué de 577 députés et aujourd'hui, 300 d'entre eux sont inscrits au "groupe chasse" de l'Assemblée. C'est un véritable corporatisme : pas étonnant que les lois soient biaisées...

sangliers chassés par des passionnés de chasseF30MA : Qu'est-ce-que le "groupe chasse" auquel vous faîtes référence ?
Pierre Athanaze :
C'est un rassemblement de députés en affinité avec l'esprit de la chasse. Il n'est nullement nécessaire de pratiquer cette activité pour en faire partie. A titre d'exemple, il existe au sein du Palais Bourbon un groupe réunissant des députés amateurs de cigare.

F30MA : Avez-vous tenté de faire entendre votre voix au nouveau ministre de l'Ecologie, Jean-Louis Borloo ?
Pierre Athanaze :
Oui bien sûr ! Nous comptons d'ailleurs lui faire rapidement parvenir une pétition signée par 200 000 personnes favorable à l'instauration d'une journée nationale sans chasse, en l'occurrence le dimanche. Mais sans vouloir accabler Monsieur Borloo, il n'a jamais tenté par les textes de s'opposer au lobby de la chasse. La meilleure preuve que nous en ayons est que, à son arrivée, il a retiré la marte et la belette de la liste des espèces nuisibles. Sous la pression des chasseurs, il les y a remis à peine trois mois plus tard.

F30MA : Est-ce la raison pour laquelle l'ASPAS met l'accent sur la défense des espèces dites nuisibles ?
Pierre Athanaze :
Nous luttons pour voir diminuer le nombre d'espèces inscrites à la liste des nuisibles, autrement dit, des animaux que l'on peut chasser à la fois en les trappant et au fusil sans limite de saison. On retrouve la marte, la fouine, le renard parmi les espèces qui y sont inscrites. Yves Cochet avait permis d'en ôter la marte, le putois et la belette qui y ont été remis par Roselyne Bachelot [ministre de l'Environnement de mai 2002 à mars 2004, NDLR].

F30MA : Qu'appelle-t-on  espèces nuisibles ?
Pierre Athanaze :
Ce sont des espèces considérées comme invasives telles que le rat musqué ou le ragondin dont la surpopulation peut mettre en danger d'autres espèces indigènes. Mais c'est aussi un moyen facile de se débarrasser d'espèces qui ont mauvaise réputation comme le putois alors que ce dernier est très fragile. Pour les chasseurs "ces espèces mangent notre gibier donc elles doivent être piégée." Personnellement, je n'ai jamais vu une marte ou une fouine s'attaquer à autre chose qu'à des mulots ou des moineaux, mais en aucun cas à des canards ! En revanche, une surpopulation de mulots due à la raréfaction de l'espèce prédatrice qu'est la martre peut mener à une mauvaise régénérescence de la forêt puisque les mulots mangent les fèves, les jeunes pousses et les graines des arbres.

F30MA : Certaines de ces espèces sont-elles en voie de disparition ?
Pierre Athanaze :
Oui. C'est le cas du putois. Curieux de nature, c'est un animal extrêmement facile à attraper puisqu'il suffit de poser un piège sur son territoire pour qu'il vienne voir. C'est de cette façon que le putois d'Ecosse a totalement disparu au XIXème siècle. Comme il ne s'agit "que" de piégeage il n'y a pas de quotas. Personne ne peut dire combien de bêtes il a tué.

F30MA : Y a-t-il des grands mammifères inscrits à la liste des nuisibles ?
Pierre Athanaze :
Oui. Le sanglier. Qui est en surpopulation partout en France. A tel point que dans certaines régions, en particulier dans les Pyrénées, il est monté en altitude et a franchi les 2000 mètres. Or le sanglier est omnivore et mange des œufs en particulier ceux du grand-tétra qui niche à même le sol. La population des grands-tétras a diminué de 60% depuis les années 1970.

F30MA : Il y a un paradoxe : le sanglier est un nuisible et il n'est pas chassé ?
Pierre Athanaze :
Si, mais le sanglier est aussi une manne pour les sociétés de chasse. Plus il y a de sanglier sur un territoire, plus il va être possible de vendre des cartes de chasse... Peu importe que l'animal, considéré comme nuisible, soit de loin l'espèce animale responsable des plus importants dégâts économiques dans certaines régions. C'est pour cela que la liste des nuisibles doit comporter de vrais "nuisibles" comme le sanglier, mais pas d'espèces comme la martre ou d'autres qui n'y figurent qu'en raison de leur mauvaise réputation.

* Soucieuse de laisser toutes les voix s'exprimer, la Fondation 30 Millions d'Amis a sollicité une interview de Jean-Louis Borloo, ministre de l'Ecologie, en charge du dossier chasse, auprès de son cabinet. Après un long silence, la Fondation 30 Millions d'Amis a enfin obtenu une réponse, jeudi 17 septembre 2009 à 19h30 par téléphone expliquant qu'en raison "d'un emploi du temps et d'une actualité chargée, le ministre ne pouvait [lui] accorder d'interview."

Commenter

  1. lotiriel 08/10/2009 à 17:01:36

    la chassz ok s i c'est pour limiter les sanglier , cerfs, chevreuils ... mais dans une limlite et sans  cruauté ni excés. mais que des chasseurs tirent sur des vaches, chavaux, chiens , chats... là je dit NON et qu'ils soient très séverement condamnés  si ils font des conneries.

  2. lesly_730 01/10/2009 à 17:24:25

    Je n'aime pas du tout qu'on touche à nimporte kel animal (de la ptite mouche à l'éléphant !!) alors quand je lis qu'un "chasseur" tue un chat à 50 m d'une habitation je suis hors de moi !

    Ce ne serai que de moi j'instorerai une loi pour la chasse :

    1 jour par semaine et surtout pas le mercredi, jour des enfants, ni le samedi et le dimanche. je trouve que c'est du grand nimporte quoi les lois de chasse. ok je veux bien qu'on chasse pour ne pas avoir trop d'animaux sauvage mais quand jentend les "chasseurs" dire que c'est un loisir !! je ne sais pas s'ils ont un coeur?!

    Mais faire quoi ? Une pétition est déja mis en place...

    J'espère qu'un jour cette loi verra le jour !!

     

  3. carole27 28/09/2009 à 18:36:00

     

    Hier un chasseur a tué notre merveilleux chat à moins de 50 mètres de notre maison !.

    Ce "chasseur" savait très bien ce qu'il faisait ! sans aucun scrupule et certainement avec plaisir, il a tué mon chat.

    Mon mari a tout vu mais ne pouvait pas imaginer qu'il s'agissait d'un chat, de notre chat... Il n'a compris le drame que losque le tueur s'est sauvé en l'apercevant, mais il était malheureusement trop tard. 

    Depuis hier nous pleurons notre chat adoré et ne savons même plus quoi faire.

    Ce chasseur malade ne sera sans doute pas incriminé, les gendarmes sont venus mais trop tard "évidemment" et d'ailleurs ne peuvent pas grand chose, mis à part alerter la mairie et le garde chasse !.

    Voilà nous sommes seuls avec notre chagrin et notre colère et personne ne semble pouvoir nous aider.

    Des chasseurs tueurs arpentent les abords de nos jardins, tous les jours ou presque, en toute impunité...

    Et mes larmes ne cessent de couler...

     

     

     

      

  4. Pierre61 27/09/2009 à 23:06:02

    Ce dimanche 27 septembre, c'est l'ouverture dans l'Orne. Dans un superbe brouillard, presque "à couper au couteau", c'est parti, coups de feu à droite, coup de feu à gauche … Et moi qui croyais que la chasse était interdite par temps de brouillard ! Ah oui, c'est vrai, il ne faut surtout pas rater l'ouverture … Lamentable. Yell

  5. pauline29 22/09/2009 à 11:58:02

    Comme le dit Maline 72, ce serait assez jouissif!

  6. maline72 21/09/2009 à 18:06:39

    Moi je suis contre la chasse, on devrait leur donner un coup de fusil dans le derrière de ces chasseurs !!!!!!!!!!

  7. pauline29 21/09/2009 à 17:27:46

    Vraiment il faut féliciter Roselyne Bachelot d'avoir si bien oeuvré pour l'environnement!!! Nous ne la remercierons jamais assez!!!

    Quand on leur confie un ministère s'assure t'on au moins qu'ils connaissent le sujet??? ou qu'ils se sentent un minimum concernés??

    J'espere que M Borloo considerera la demande de l'ASPAS car cela fait partie de ses fonctions de s'en préoccuper et de proteger la population des balles perdues. Par ailleurs  il n'avait pas à céder à la demande des chasseurs pour ce qui concerne la martre ,la belette et le putois . Il faudrait aussi qu'il revoie la definition de ce qui est catalogué nuisible ; c'est quand meme le minimum requis pour prendre de bonnes decisions sur ce sujet.

    EN outre,il y a quand meme 97% de la population qui n'a pas donné son avis sur ce cas là.

    Puisque le seul moyen pour se faire entendre  est de faire "pression" alors allons-y.

    Je ne manque pas de signer votre pétition.