Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Comportement

L'arrivée du chien : les bons réflexes

L'arrivée du chien

Photo : © CALLALLOO Canis - Fotolia.com

L'arrivée d’un animal est un bouleversement, pour lui-même mais aussi pour le futur maître. 30millionsdamis.fr fait le point sur les questions à se poser et les réflexes à adopter pour que l'intégration du chien dans son nouveau foyer soit une réussite.

Avant toute chose, la décision d’adopter un animal doit être le fruit d’une réflexion préalable. Un chien vit entre 10 et 15 ans, et il vous accompagnera de longues années. Les conditions sont-elles réunies pour assurer son bien-être ? Disposerez-vous du temps et de l’argent nécessaires à son entretien ? Comment vous organiserez-vous pendant les vacances ? Autant de questions qu’il est nécessaire de se poser avant de prendre votre décision. 

Conseils

- Aménagez un coin tranquille et isolé : dans un endroit qui n’est pas dans un passage, disposez un panier, une gamelle d’eau et une de nourriture. Evitez donc les couloirs et à proximité des portes. A savoir : les premiers jours, il va partir à la découverte de votre habitat. Laissez le tout voir, mais pas tout faire !

- Laissez-lui du temps : il lui faut environ 2-3 semaines pour se sentir véritablement en sécurité. Soyez patient et observez son comportement pour détecter d’éventuels signes de mal-être (perte de poids, état apathique). Pour les premières nuits - qui peuvent se révéler difficiles - ne cédez pas à ses gémissements. Le chien s’habituera au bout de quelques jours à dormir seul.

- Soyez dès les premiers instants d’une grande fermeté. Que ce soit pour son éducation - il ne sera peut-être pas propre immédiatement - ou ses repas - il est préférable de le faire manger après la famille - le chien a besoin de règles, et si celles-ci sont posées clairement dès le départ, vous éviterez tout problème de domination et de comportement. Attention, il ne faut pas lui donner de nourriture lorsqu’on est soi-même à table : le chien doit manger après son maître, question de hiérarchie dominant/dominé.

- Les achats à prévoir avant son arrivée : une petite brosse adaptée à son type de poil, une laisse et un collier, un panier, des jouets, un os à ronger, une gamelle, une cage de transport... et quelques friandises, pour chien bien sûr !

Chiot ou chien adulte ?

Nombreux sont ceux qui fondent littéralement devant un chiot. Mais sachez que l’animal soit jeune ou plus âgé, il nouera avec son maître une relation unique. Le chiot : assurez-vous que l’animal est âgé de plus de 8 semaines. C’est l’âge où, sevré, il peut être retiré à sa mère. Son équilibre d’adulte en dépend. N’hésitez pas à le mettre en contact d’autres chiens afin de bien le sociabiliser, et sortez-le le plus souvent possible. Pour la propreté, attention de ne pas céder aux idées reçues : si votre chiot fait ses besoins à l’intérieur, ne le grondez pas en lui mettant la tête dans ses déjections.Le chien adulte : si vous adoptez dans un refuge, renseignez-vous sur le motif de son abandon. Certains chiens peuvent être destructeurs, d’autres ont pu faire preuve d’agressivité où n’ont aucun problème particulier. Agissez en conséquence !

>> L’arrivée du chiot en vidéo 

>> Adopter un chien maltraité (vidéo)

Commenter

  1. Pasapatte 15/01/2013 à 21:42:20

    Bonjour, 

    Je suis entièrement d'accord avec la personne précédente. La notion de dominance est non seulement complètement dépassée, elle est aussi inapplicable aux relations inter-spécifiques. Sa propagation conduit malheureusement de nombreux maîtres à traiter leurs compagnons de manière inappropriée. De nombreuses morsures pourraient être évitées si des éducateurs n'encourageaient pas les propriétaires de chiens à "dominer" leur animal pour ne pas se faire eux-mêmes "dominer". 

    En tant que comportementaliste canin, je lutte tous les jours contre ce type de préconceptions. Et c'est avec regret que je constate que la fondation 30 millions d'amis, censée militer pour le bien-être animal, véhicule aussi ce genre de message.

    Autre thématique sur laquelle ma conception diverge de celle présentée dans cet article. Je ne pense pas que laisser le chiot pleurer seul les premières nuits soit très respectueuse. Imaginez si, du jour au lendemain, vous vous retrouviez seul dans un lieu inconnu, avec des gens qui ne vous sont pas familiers, alors que jusqu'ici vous avez vécu 24h/24 avec vos frères et soeurs et votre mère... 

    Ma vision est exposée ici : http://www.pasapatte.com/actu/2013/01/un-nouveau-chiot/ . Cela vaut mieux qu'un long discours...

     

    Bien à vous,

    Sandrine 

  2. SecretsdeChiens 11/01/2013 à 11:47:52

    Bonjour,

    Commenter un article n'est pas chose aisée. La critique est facile, mais peu constructive en général.

    Il est dommage qu'au 10 janvier 2013, un organisme tel que le vôtre, dont les engagements auprès des animaux, notamment des chiens, sont si importants, et le réseau étendu, propose dans cet article une référence à une prétendue hiérarchie inter-spécifique, ou même intra-spécifique chez le chien.

    Ainsi, de façon à vous fournir matière à élargir vos sources, je vous renvoie vers le site de l'AVA, dont font partie les docteurs BEDOSSA et DEPUTTE, et lieu de recherche en éthologie fondamentale du chien et du chat.
    Plus précisément, aux articles suivants :

    www.avarefuge76.com/_media/files/Organisation_sociale_d_une_meute_de_St_Hubert_Ferry_2012.pdf

    Et cette parution, qui a été accompagnée par votre magasine...ce qui rend votre article d'autant plus sujet à controverse...

    www.avarefuge76.com/_media/files/il_est_dominant_qu_est_ce_que_ca_veut_dire.pdf

    Et il ne s'agit là que de parutions françaises.

    J'espère que vous aurez à coeur de tenter de remettre en question ces notions de dominance entre chiens, inspirées de l'étude de meutes de loups en captivité dans les années 70, et aujourd'hui remises en question...

    Quand à une hiérarchie entre l'Homme et le chien, je vous renvoie au second article où tout est parfaitement expliqué.

    Bien cordialement

    VAUCANSON