Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Comportement

Saint Valentin : les animaux d’espèces différentes peuvent nouer des liens forts !

Des animaux d'espèces différentes peuvent vivre ensemble en harmonie ! © /AdobeStock

De nombreuses images diffusées sur les réseaux sociaux montrent que les animaux peuvent nouer des relations inter-espèces, y compris à l’état sauvage. 30millionsdamis.fr revient sur ces belles histoires : magiques et atypiques, elles nous rappellent que chez les animaux, l’amour n’a pas de frontière !

Un cochon partageant le quotidien d’un lapin, une chienne qui se lie d’amitié avec un cerf… De nombreux cas de camaraderie entre espèces différentes ont été documentés chez les mammifères. Presque ordinaires chez les animaux domestiques, elles apparaissent en revanche rares et d’autant plus précieuses à l’état sauvage.

Des relations inter-espèces étroites…

Des images récemment partagées sur les réseaux sociaux (02/2020) révèlent le lien surprenant que peuvent nouer des animaux d’espèces sauvages. En Californie, un coyote et un blaireau ont effectivement été surpris à emprunter, ensemble et à plusieurs reprises, un corridor pour la faune sauvage. Si la proximité entre les animaux peut s’expliquer, selon les spécialistes, par leur complémentarité en matière de chasse, elle semble aller au-delà de cette seule coopération. « Ces animaux semblent très à l’aise et amicaux », confie Jennifer Campbelle-Smith, écologue comportementale au National Geographic.

À quelques kilomètres de là, dans l’Etat du Colorado, le foyer de Steve Greig illustre tout particulièrement la propension des animaux domestiques à établir des relations inter-espèces étroites. Un cochon, une dinde, un lapin et plusieurs chiens y vivent en parfaite harmonie !   

En décembre 2018, au Canada, un animal domestique - une chienne - s’est prise d’affection pour… un animal sauvage et pas n’importe lequel : le roi de la forêt ! Après une fugue de trois jours, Koda, une husky de 2 ans, est revenue au domicile de ses maîtresses Rachel et Clinton. Grâce à un voisin, elles ont pu visionner les images de cette escapade révélant leur chienne en compagnie d’un beau cerf. Dans la neige, près d’un lac ou sur une parcelle d’herbe, les deux compères se suivent, s’amusent, se blottissent… et se léchouillent ! « Koda est si sociable qu’elle souhaite être l’amie de tous, se réjouit Rachel sur son compte Facebook. Un an après, la Nord-américaine n’arrive toujours pas à y croire : « Je suis émerveillée. Elle dormait, mangeait et s’amusait avec un cerf, quel toutou incroyable ! ».

… généralement liées à la domestication

À l’état sauvage, les connexions établies entre animaux sont d’autant plus touchantes qu’elles demeurent exceptionnelles. Ainsi, « chien et cerf sont deux espèces normalement antagonistes, le premier ayant tendance à harceler ou attaquer le second, voyant celui-ci comme une proie potentielle », confie à 30millionsdamis.fr Jacques Prescott, biologiste éthologue. En principe - et contrairement au cas de Koda et de son compagnon - ce type de relation n’a lieu que si les deux animaux ont grandi côte à côte.

En effet, les liens noués entre les animaux sont généralement liés à leur domestication. « Chez les animaux d’espèces domestiques (chiens, chats, lapins, poneys…), l’aptitude à établir des liens de camaraderie interspécifiques a été encouragée par la domestication », précise J. Prescott.  Et plus les rencontres inter-espèces se forment en bas âges, plus elles auraient tendance à perdurer. « Des animaux d’espèces différentes, s’ils ont été élevés en présence l’un de l’autre, peuvent trouver un réconfort à être ensemble, jouer ensemble ou profiter de la protection l’un de l’autre », conclut le biologiste. À 30 Millions d’Amis on le sait bien : chez les animaux, l’amour ne connaît pas la frontière des espèces !