Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Maltraitance

Chat défenestré à Nice : la Fondation 30 Millions d’Amis se félicite de la condamnation

Précision : les photos du pauvre animal n’étant pas soutenables, la Fondation 30 Millions d’Amis a fait le choix de publier cet article avec un visuel d’illustration. © pixbull - Fotolia.com

Immédiatement après le drame du chat brûlé puis défenestré à Nice, la Fondation 30 Millions d’Amis s’était constituée partie civile et était présente lors du procès. L’auteur des faits a été condamné par le Tribunal de Grande Instance de Nice (01/02/2016). Chronologie.

Lundi 1er février 2016, 19h : L'auteur des faits a été reconnu coupable par la justice et a été condamné à 2 ans d'emprisonnement ferme et 6 mois avec sursis et mise à l'épreuve. La peine complémentaire d'interdiction à vie de détenir un animal a également été prononcée. La Fondation 30 Millions d'Amis se félicite de cette condamnation exceptionnelle !

Lundi 1er février 2016, 17h39 : Le Procureur a requis 30 mois de prison (24 mois ferme et 6 mois de sursis avec mise à l'épreuve) et interdiction de détenir à vie un animal. Le verdict sera rendu dans la soirée.

Lundi 1er février 2016 : L’auteur présumé des faits est présenté au Tribunal de Grande Instance de Nice en comparution immédiate à 13h30, pour « actes de cruauté ». La Fondation 30 Millions d’Amis est représentée par son avocat et demande une peine de prison ferme.

Samedi 30 janvier 2016 : Le suspect, qui avait été rapidement interpellé par les forces de l’ordre, est incarcéré. La Fondation 30 Millions d’Amis est mise au courant de l’affaire et se constitue partie civile immédiatement afin de faire punir sévèrement le bourreau présumé de ce pauvre animal. Chaque année, la Fondation se constitue partie civile dans près de 100 procès par an pour faire reculer la maltraitance animale et qu’aucun de ces actes odieux ne reste impuni.

Jeudi 28 janvier 2016 au soir : A Nice (06), au cours d’une violente dispute conjugale au sujet d’une jalousie, un homme d’une trentaine d’années aurait décidé de se venger de sa compagne en s’en prenant à son chat. Aspergeant celui-ci d’alcool, il l’aurait ensuite brûlé. Le chat, selon les médias, aurait tenté de se débattre en mordant son assaillant et se serait réfugié sous le canapé. Le canapé s’embrasant, l’homme aurait alors défenestré l’animal du 7e étage de son immeuble.

Toujours vivant malgré d’horribles souffrances à l’arrivée de la police, l’animal a ensuite été amené chez le vétérinaire par l'Association justice pour les animaux qui a dû euthanasier le chat pour abréger ses souffrances.

Commenter

  1. guilaine 80 20/12/2018 à 17:43:52

    Bien bonne sanction pas de pitié eux ils en ont pas pour tout c'est pauvres bêtes bravo et surtout que sa continue que les sanctions tombent pour chaque acte de maltraitance

  2. madocha 23/06/2016 à 21:27:24

    Tant mieux ca lapprendra a toucher a des animaux cest grace a eux que tu vie espece de p****

  3. hacquard.herve@neuf.fr 19/04/2016 à 21:11:53

    Enfin une sanction digne de ce nom, 2 ans d'emprisonnement ferme, c'est bien. Souvent, ils ont du sursis. Il faut des exemples car il y a trop de cas de ce genre, n'oublions pas que les animaux sont des êtres vivants, ce chat qui ne demandait rien, a souffert le martyre.

  4. puce62 19/04/2016 à 20:44:44

    Encore un c**** !! pauvre chat qui n'était pas fautif des histoires de ce couple.

    Cela m'énerve au plus haut point de voir ces fous! car oui faut l'être pour faire cela

    Il mérite bien deux ans de prison.

    Nous sommes vraiment dans un monde de malades !! 

    Je n'ai jamais fait de mal à un animal de ma vie, j'adore mon chat et je suis VG et fiére de l'être.

    Tous les animaux méritent de vivre. 

    Les horreurs des abbatoires m'ont choqué au plus haut point, pas un jour ne passe

    sans que j'y pense. 

    J'ai caressé derniérement un agneau, comme il était doux, joueur, à la recherche de sa maman

    je ne peux pas comprendre que l'on puisse les tuer ?? les autres non plus !!

    Merci à 30 millions d'amis de sauver et protéger les animaux 

     

  5. zaza1506 19/02/2016 à 18:53:21

    Comment peut-on faire du mal à un animal, quelqu'il soit (domestique ou autre). Ne soyons pas hypocrite, on mange de la viande, mais on doit tuer l'animal sans souffrances. Le transporter dans de bonnes conditions.

    Quant à torturer je ne peux pas comprendre ça. Je suis d'accord moi aussi pour dire que l'on devrait leur faire la même chose, abandonner l'être humain sur le bonne de la route attaché à un arbre, lui faire subir les mêmes atrocités qu'il a fait subir à l'animal.

    Malgré tout cette condamnation prouve qu'il y a quand même une justice pour les animaux.

  6. allaur 18/02/2016 à 18:48:19

    C'est triste à dire mais je suis heureux de cette condamnation, triste car ce geste horrible n'aurai jamais du avoir lieu mais heureux de cette condamnation bien que personnellement j'aurai aimé lui faire la même chose et je dis cela sans haine mais avec franchise 

  7. claire.amr@outlook.com 17/02/2016 à 23:54:45

    Bonjour à tous. Je suis choquée de certains commentaires.. Il mérite ce qu'il a fait au chat ? Mais bien qu'un chat soit un animal, être sensible, ressent la douleur et a dû agoniser dans d'atroces souffrances.. Une vie d'un chat n'est pas égale à celle d'un homme, bien que ce soit une ordure et tout ce qu'on veut, je trouve que sa peine est.. Juste ?

    Dans ces cas là pourquoi ne pas remettre la peine de mort chez les humains ? Un homme tue quelqu'un, on le punit pour cet acte et on le tue ensuite, faisant l'acte que nous venons de condamner. Des animaux, comme dans les abattoires, sont tués d'une même horreur, et pourtant que fait la justice ? Pourquoi la plus part (car je sais que certains agissent) des personnes ferment les yeux sur ça ? (petit clin d'oeil aux carnivores)

    Cela m'énerve vraiment, parce que c'était un petit chat tout mignon, sa mort doit être punie. Pourquoi la vache, le cochon, le mouton, morts égorgés (sans référence à une religion) et vidés de leur sang alors qu'ils sont encore conscients, ne suscissent pas les mêmes réactions ? Le chat est proche de l'homme certes, tout comme le cheval par exemple, mais ils ont les mêmes capaités cérébrales et affectives, pourtant on mange le cheval et pas le chat ? C'est une question de culture, en Chine lors d'un festival atroce les chiens sont torturés et plus leur agonie est longue plus la viande est bonne, d'après les traditions. Alors la justice ici pour le moment est très évolué et on devrait se battre pour faire évoluer les autres institutions plutôt que la justice française, la fondation comme 30 millions d'amis est là et mène des actions, seulement ce n'est pas le cas dans tout les pays alors je trouve que blâmer la justice française, vouloir la mort de cet homme (même si ce n'est qu'une ordure sans nom) c'est un peu fort.

    Bravo à ceux qui auront lu mon commentaire et désolée pour la longueur ! :)

  8. bouboule87 16/02/2016 à 17:36:28

    Il a fait appel de la condannation ...Sa famille crie à l'injustice ...Les méchants juges ont fait abstraction de la légendaire gentillesse du monstre Sebastien Le Bras....Pauvre famille, même pas la dignité de la fermer et de raser les murs..!!!...

  9. Polometus 14/02/2016 à 14:44:30

    Je suis peut être cruel pour certains (je trouve que c'est complétement normal), mais pour moi la personne qui a tué et fait souffir le chat ne mérite pas la prison. Que ce soit 2 ans ou toute une vie. Elle mérite ce qu'elle a fait, c'est à dire d'être brûlée vive (pour la souffrance) et puis d'être jetée du haut d'un immeuble, et là ça sera peut être équitable, parce que honnêtement, je trouve que la sanction est largement trop petite. Mais c'est déjà ça, parce qu'il y a quelques temps de ça, une personne qui faisait du mal à un animal n'avait rien voire quasiment rien. Je tiens à dire BRAVO a 30 Millions d'amis pour leur travail!

    Si une quelconque personne exerce de la souffrance sur autrui (être vivant sensible), elle mérite elle aussi de la souffrance.

  10. lavorel.sophie@wanadoo.fr 13/02/2016 à 15:36:27

    Enfin un début de justice juste pour les animaux. Que de laxisme la plupart du temps.

    Mais les juges doivent savoir désormais que l' animal est un être vivant et sensible, autant que nous.

    En outre, on établit de plus en plus le lien entre les bourreaux  d' animaux et les bourreaux  d' humains.

    L' animal n' est pas un simple exutoire mais un terrain d' entrainement pour s' habituer à faire de plus en plus mal y compris aux humains.