Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Faune

L'inutile euthanasie des 200 bouquetins du Bargy

Visuel d'illustration. © Myrtille MLB - Fotolia.com

Autorisé, puis suspendu… puis de nouveau à l’ordre du jour ! L'abattage de 200 à 250 bouquetins du Bargy a encore été prévu par la préfecture de Haute-Savoie. Une décision inefficace pour la Fondation 30 Millions d’Amis.

Une euthanasie massive. C’est le sort qui sera réservé aux 200 à 250 bouquetins vivant dans le massif du Bargy, en Haute-Savoie. Seule une soixantaine de bouquetins devrait être épargnée. La préfecture de ce département a en effet autorisé l’abattage partiel de ce cheptel de bouquetins pour lutter contre la brucellose, une maladie infectieuse (17/09/2015). Cette décision - qui n'en est pas à son premier essai - va à l’encontre de l’avis du Conseil National de Protection de la Nature émis à la quasi-unanimité le 15 septembre 2015.
La préfecture de Haute-Savoie redoute des « dommages à l'élevage et aux filières agricoles de montagne ». Cette décision s’est concrétisée par un arrêté préfectoral qui a autorisé l’Etat à procéder à la « capture » et « l’euthanasie » de bouquetins séropositifs en « vue de la constitution d'un noyau sain parmi la population des bouquetins du Bargy ». Mais dans le lot, de nombreux bouquetins en bonne santé seront abattus malgré tout puisque la préfecture prévoit l'abattage d'animaux « non-testés séronégatifs en 2015 et ne faisant pas partie du noyau sain constitué ». Dans le cheptel, seules 40 % des bêtes seraient contaminées selon la DDPP.

Une méthode contre-productive

Des animaux qui sont en bonne santé vont donc être sacrifiés injustement, par précaution. La Fondation 30 Millions d’Amis déplore cette décision d’autant que l’euthanasie du cheptel n’est pas une méthode efficace pour enrayer la brucellose. En effet, « les études conduites par une quinzaine d'experts européens réunis par l'Anses entre octobre 2014 et juillet 2015 ont permis de démontrer que l'abattage massif, rapide, non différencié, loin de réduire la maladie a pour conséquence d'augmenter les risques notamment par l'éparpillement des animaux » dénoncent les associations France Nature Environnement, LPO, Frapna et Aspas. Elles estiment également que les « bouquetins du Bargy ne représentent pas un danger significatif pour le cheptel domestique (niveau quasi-nul à minime) et que le risque actuel pour l'homme est quasi-nul ». Des associations de protection animale ont déposé un référé suspensif en justice et travaillent ensemble pour « user de tous les moyens légaux pour empêcher ce mauvais scénario ».

Une audience a été fixée le 19 octobre 2015 devant le tribunal de Grenoble et les associations espèrent « faire suspendre cet arrêté au plus vite d'autant que des tirs d'abattage ont toujours lieu ».

Plus d'infos :

Les bouquetins du Bargy en 7 points clés

A lire aussi :

Les différents rebondissements de l'affaire des bouquetins du Bargy

Commenter

  1. dakota2757 23/10/2015 à 21:51:30

    Pauvre bouquetins!!!!! Cela et débile d'eutenasier ces pauvre bêtes innocente 

  2. 100 02/10/2015 à 17:51:38

    encore un pretexte pour tuer!!!!!!!!!!!!!!!, il y a une autre solution les attapper et les soigner, comme ça ils restent vivants, mais bien sur tuer c'est plus rapide et ça coute moins cher!!!!!!!!!!!, au diable le respect et l'amour des animaux, vous n'etes que des e*****!!!!!!!!!!!!!

  3. berlherm 02/10/2015 à 13:15:00

    Ils ont déjà abattu les bouquetins du massif de la Tournette au dessus du lac d'Annecy, zone Natura 2000.

  4. bouboule87 02/10/2015 à 11:49:06

    Euthanasie oui ! mais pour les décideurs et chasseurs de bouquetins !