Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Sauvetage

75 bovins pris en charge par la Fondation 30 Millions d’Amis

75 bovins sont secourus par la Fondation. © Fondation 30 Millions d'Amis

La Fondation 30 Millions d’Amis et l'OABA se portent au secours de 75 bovins vivant dans de très mauvaises conditions dans une laiterie, en Ille-et-Vilaine (23/06/2015).

75 bovins, principalement des vaches laitières, sont secourus à Bruc-sur-Aff (35). Intervenant sur arrêté préfectoral, la Fondation 30 Millions d’Amis est pleinement mobilisée pour organiser le sauvetage de ces animaux qui seront ensuite confiés à l’OABA (Oeuvre d'Assistance aux Bêtes d'Abattoirs).

Des bovins maigres et laissés sans soins

Selon un contrôle des services de la Direction Départementale de Protection des Populations, les bovins vivent dans de mauvaises conditions : leurs boxes sont souillés de fumier, d’excréments et de lisier empêchant les animaux de s’y coucher… Ils s’y enfoncent et ne parviennent pas à se déplacer correctement.

Quant à leur état de santé, les vétérinaires font état d’animaux très maigres et non soignés. Ils seraient insuffisamment abreuvés et nourris. Des cadavres de bovins ont aussi été retrouvés sur la propriété. Enfin, la salle de traite et les stabulations ne sont pas nettoyées.

Sur place, l'enquêteur de la Fondation 30 Millions d'Amis, Arnauld Lhomme, a découvert « une bonne dizaine de cadavres » ainsi que « des veaux enfermés dans une installation de fortune et une vache entravée ». A 12h, « 36 bovins étaient déjà chargés et prêts à partir vers leur pension d'accueil. ». A 13h, nos équipes comptabilisaient 75 bovins en tout dont 10 veaux.

Une plainte pour « abandon »

Le propriétaire de cette exploitation laitière a d’ores et déjà fait l’objet d’un rappel à la réglementation de la part du Tribunal de Grande Instance en septembre 2014 après que les services de la DDPP aient constaté en 2012 de graves soucis sur l’exploitation : animaux non identifiés, cadavres d’animaux non déclarés…

Deux nouvelles visites conduites en 2015 ont révélé que la situation s’était gravement dégradée.

Les services de la DDPP poursuivent le propriétaire en justice pour « mauvais traitements » et la Fondation 30 Millions d’Amis a déposé une plainte pour « abandon ».

Commenter

  1. 100 02/03/2016 à 17:43:25

    La justice !!!!bah il n'y en à pas pour les animaux il aura fallu attendre tout ce temp pour les enlever de chez leur bourreau ha elle est belle la justice en France beurkkkkkkk

  2. Nathalie54 24/06/2015 à 20:01:36

    Il y en a vraiment mare de tout ces tortionnaires, moi je dis pas de justice pour ces monstres la cela ne le sert à rien, la preuve il y a toujours des faits de ce genre tous les jours. Que ma route ne croise jamais quelqu'un qui fera du mal aux animaux car je lui ferai subir la même chose enfermé sans manger et sans boire, vous la justice bougez vous un peu!!!!!!!

  3. fafafafa 23/06/2015 à 17:53:35

    que foute les services de l'Etat de 2012 à 2015 qu'elle honte , il servent à rien alors ?

    et que de souffrance pour rien ; l'Etat  ne fait pas son boulo rapidemment et voilà le résultat. mais tout le monde s'en fou.

    quant au propriétaire c'est écoeurant une bonne raclé voilà ce qu'il faudrait faire et s'assume mes propos