Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Faune

Il n’y aura pas d’abattage total des bouquetins du Bargy

Le bouquetin au cœur d’une campagne d’abattage en Haute-Savoie

Photo : © Matthieu Stelvio

Dans le massif du Bargy, dans les Alpes, les bouquetins sont menacés par un arrêté préfectoral à la suite de la découverte de cas de brucellose. Le collectif « Sauvons les bouquetins » dénonce un massacre injustifié et précipité. 30millionsdamis.fr fait le point.

Mise à jour (24/11/14) : Le préfet de la Haute-Savoie a annoncé vendredi 21 novembre 2014 qu'il n'y aurait finalement pas d'abattage total des bouquetins du massif du Bargy. C’est à la demande de Ségolène Royal, ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, qu’un nouveau protocole d'éradication de la brucellose sera établi dès le début du mois de décembre « afin d'intégrer les dernières données scientifiques disponibles » a indiqué le préfet Georges-François Leclerc dans un communiqué cité par l’AFP. Un recul salué par les défenseurs des animaux, alors que le haut fonctionnaire avait annoncé, en septembre2014, sa volonté d'abattre l'ensemble des bouquetins du massif du Bargy pour éradiquer les cas de brucellose. Depuis un arrêté préfectoral d’octobre 2013, plus de 300 bouquetins ont déjà été abattus, soit la moitié des bouquetins du massif.

En octobre 2013, la préfecture de Haute-Savoie autorise l’abattage des bouquetins de 5 ans et plus au sein du massif du Bargy, un chaînon montagneux du massif des Bornes en Haute-Savoie. Motif invoqué : des cas de brucellose, une maladie infectieuse susceptible de se transmettre aux animaux d’élevage, détectés sur des caprins. Pourtant, sur l’ensemble des 12 000 tests réalisés sur les animaux des environs - des ovins, des bovins, mais aussi des cerfs et des chevreuils - tous se sont révélés négatifs. « D’après l’Agence National de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail (ANSES), l’infection est circonscrite aux bouquetins » explique Matthieu Stelvio, farouche opposant à cette mesure et membre du collectif d’associations de protection animale « Sauvons les bouquetins »*. En outre, les bouquetins sont des animaux sédentaires, poursuit le défenseur de cet animal emblématique de la montagne. Le risque d'extension à d'autres zones et massifs est donc très faible. »

Alternatives à l’abattage

Pourtant, depuis la prise de l’arrêté, plus de 230 bouquetins ont déjà été abattus. Certes, des animaux malades… mais aussi des animaux sains, dont la proportion est estimée à 70 % par les associations : soit deux bouquetins sur trois. « Par souci d’économie et contre l’avis des instances scientifiques comme le Conseil National de Protection de la Nature, l’Etat n’a pas pris le temps de différencier les individus sains des individus positifs à la brucellose » poursuit Matthieu Stelvio. En effet, chaque animal pourrait bénéficier d’une prise de sang avant d’être tué… et aucun test n'a été réalisé sur les animaux abattus. Or ces tests sérologiques seraient, de l’avis de tous, simples à mettre en œuvre.

Les mesures d’abattage perdurent aujourd’hui, malgré les préconisations des différents experts scientifiques. « L'ANSES a dès le mois de septembre recommandé de lancer une étude sur la vaccination des bouquetins. Malheureusement, elle n'a pas encore été lancée » rapporte le porte-parole du collectif. Sans compter que la population visée par l’abattage est encore mal connue. La préfecture de Haute-Savoie estime sa population entre 300 à 520 individus, un chiffre à la fois imprécis - elle n’a jamais fait l’objet d’études - et particulièrement faible au regard des 230 bouquetins déjà abattus : selon les estimations citées, entre 44 et 76% de la population du Bargy aurait déjà été abattue !

Espèce protégée

Si les services de la préfecture de Haute-Savoie restent pour le moment sourds aux demandes des associations de protection animale - y compris aux questions de 30millionsdamis.fr, restées sans réponse - ils tiendront peut-être davantage compte des injonctions européennes. Le bouquetin est protégé depuis 1981 en France, et au niveau européen par la convention de Berne relative à la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel. Le collectif « Sauvons les bouquetins » prépare actuellement un dossier afin de saisir la Cour Européenne de Justice. En France, le Tribunal administratif de Grenoble (38) a également été saisi en novembre dernier. « Malheureusement, pendant que nous attendons le jugement, les bouquetins continuent d’être abattus » déplore Matthieu Stelvio. « L’Etat pourrait éradiquer la totalité de la population des bouquetins du Bargy dans un futur proche sous la pression des éleveurs et des chasseurs » dénoncent-elles dans leur communiqué. Une véritable régression, puisque ce caprin a déjà disparu du territoire français au XIXème siècle, avant de faire l’objet d’un programme de réintroduction depuis les années 1950. Une pétition, qui a déjà recueilli plus de 27 000 signatures, est accessible en ligne.

Plus de renseignements sur le site www.sauvonslesbouquetins.com

*Le collectif « Sauvons les bouquetins » regroupe l’ASPAS (Association pour la Protection des Animaux Sauvages), la FRAPNA (Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature), FNE (France Nature Environnement), la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux), One Voice et FERUS

Commenter

  1. didou13790@gmail.com 25/11/2014 à 09:19:23

    c est car meme halucinant qu il faut se battre pour eviter que des animaux ne sois pas abattue , pauvre etre humain , on fait pitié

  2. AnneV 24/11/2014 à 17:18:44

    Pas d'abattage total ? Qu'arrive t'il à cette chère Ségolène, lui aurait on implanté une cervelle ? Les animaux déjà massacrés sans discernement sont néanmoins de trop !! Quand on aura tout éradiqué, que restera t'il pour les accros du fusil : Ils s'entretueront et là, inutile de lancer une pétition pour leur préservation : Elle est perdue d'avance !  

  3. math 14 09/10/2014 à 16:18:11

    que des conneries eux aussi ils ont le droit de vivre

     

  4. morpho01 05/10/2014 à 21:09:37

    L'abattage n'a pas encore eu lieu et n'aura pas lieu si la mobilisation est importante, si un mouvement citoyen s'oppose à cette mesure radicale arbitraire, infondée scientifiquement, prise pour satisfaire les éleveurs et producteurs de reblochon. Une poignée d'irréductibles par leur simple présence sur le terrain est déjà parvenu une première fois à empêcher le carnage il y a une quinzaine de jours. Un grand bravo à eux ! (http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/massacre-de-bouquetins-les-157152). Dès que l'odeur de la poudre se fera à nouveau sentir, il faudra à nouveau remonter occuper le terrain pour perturber et si possible rendre impossible cet abattage !

  5. AnneV 05/10/2014 à 20:47:31

    Cette pauvre S. ROYAL est une cata ambulante ! S'il fallait éradiquer tous nos virus politicards, cela en ferait, des morts !! Minable, comme la France ! 

  6. jojo02 05/10/2014 à 18:37:56

    C'est HORRIBLE !

  7. scootifle 05/10/2014 à 11:32:16

    Et oui, l'homme s'ennuie sur cette terre alors il faut qu'il massacre les bêtes qui elles ne demandent  que la paix, je suis d'accord avec chatchien les hommes sont DES GROS C

  8. SAM44 05/09/2014 à 17:43:33

    L'Homme est le plus grand virus mortel sur notre terre,qui à décimer des milliers d'éspèces animales,ainsi que dans les mers avec la peche intensive et la pollution.Sans parler de l'écosystem,l'amazonie,le poumon de la terre se meurt un peu plus chaque jour,en antarctique la fonte des glaces.Franchement,qu'on crèvent tous,notre planète s'en portera mieux,l'homme est un pervers égocentrique qui ne mérites pas d'avoir sa place parmis la faune.

  9. chatchien 25/04/2014 à 22:57:32

    Et encore des animaux tués pour rien,que l'homme est trop con au risque de me répéter trop souvent.

  10. kenzoamour 25/04/2014 à 18:26:20

    Vraiment l' homme est le plus grand predateur ! sur cette terre .

    Avant on se posait moins de questions et la vie etait bien meilleure ! J' espere que ce massacre va s' arreter !!!! petition signee et envoyee a tous mes amis (es)