Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Protection

La Fondation au secours des animaux en Thaïlande

La Fondation au secours des animaux en Thaïlande

La Fondation 30 Millions d’Amis apporte son soutien à la Wildlife Friends Foundation of Thailand. Une aide qui permettra de financer de nouveaux équipements médicaux.

Trafic, braconnage, destruction de l’habitat… En Thaïlande aussi les animaux sont victimes de l’homme et de ses activités. Une situation d’autant plus difficile que la loi ne se montre pas réellement protectrice envers eux. « Le pays dispose d'une législation très limitée pour la protection de sa faune... et les autorités se montrent laxistes envers les propriétaires d’animaux, qui interprètent la loi comme cela les arrange » explique Nicole Vooijs, directrice de la Wildlife Friends Foundation of Thailand. Les éléphants sont tués pour leur ivoire, les primates pour leur viande, les pangolins et les ours pour leurs propriétés médicinales supposées. Ceux qui ne sont pas tués sont gardés comme animaux de compagnie, en totale contradiction avec les besoins de leur espèce. Les abus concernent également les chiens : « De nombreux animaux sont capturés dans la rue, puis acheminés aux frontières pour servir les besoins de la consommation alimentaire en Chine, au Laos et au Vietnam » poursuit Nicole Vooijs.

Plus de 2 000 animaux secourus

Créée en 2001 par Edwin Wiek, un Hollandais expatrié, la Wildlife Friends Foundation of Thailand (WFFT) recueille, soigne, relâche des animaux ou leur offre des conditions de vie adaptées dans son sanctuaire s’ils ne peuvent retourner à la vie sauvage. En 12 ans d’existence, plus de 2 000 ont été secourus, et plus de la moitié a pu être relâchée. 365 jours par an, l’équipe - composée de 35 employés permanents et de 20 à 45 volontaires - soigne les 350 animaux hébergés en permanence dans le sanctuaire : des éléphants, des ours, des langurs, des iguanes et même des félins s’ébattent sur 24 hectares.

L’ampleur de la tâche est énorme : « Le gouvernement thaïlandais a augmenté ses efforts dans la lutte contre le trafic d'espèces sauvages, mais la corruption limite les effets de son action », explique Nicole Vooijs. Ainsi, « le braconnage est omniprésent, y compris dans les parcs nationaux ». Par sa situation géographique, le pays occupe une place stratégique. « L'aéroport international est l’une des principales plaques tournantes du trafic illégal, explique la jeune femme. Plus de 3 millions de tonnes de marchandises y transitent chaque année… dont seulement 3% sont contrôlés par les autorités ». Pour contrer ce phénomène, la Wildlife Friends Foundation of Thailand a lancé le projet WARN (Wildlife Animal Rescue Network, NDLR) : ce réseau transfrontalier, qui implique plusieurs centres de sauvetage d’animaux sauvages, veille à l’application des différentes législations. « Son but est également de renforcer les capacités de ces structures et de promouvoir des normes minimales pour l’accueil et les soins dispensés à la faune sauvage » détaille Nicole. Parmi les pays participants, le Laos, le Cambodge, la Chine ou encore l’Indonésie.

Changer les mentalités

Parallèlement aux sauvetages qu’elle organise, le Wildlife Friends Foundation of Thailand mène des campagnes de sensibilisation pour expliquer les différentes menaces qui pèsent sur la faune sauvage de Thaïlande et d’Asie du sud-est. Mais la population locale n’est pas la seule à devoir modifier ses comportements. Toutes ces menaces s’accentuent notamment avec le tourisme : « Plusieurs sites thaïlandais exploitent la faune en proposant aux visiteurs des séances photos avec des gibbons, des jeunes macaques et même des iguanes. Les balades à dos d’éléphants sont toujours très populaires » déplore la fondation. Ce que les touristes ignorent, c'est que la moitié des éléphants captifs de Thaïlande meurent de mauvais traitements ou de faim chaque année, selon des chiffres publiés par le WWF*.

Depuis quelques années, les interventions de la Wildlife Friends Foundation of Thailand se multiplient sur le terrain, grâce à l’acquisition d’une clinique mobile. Elle est utilisée pour les opérations d’urgence, mais également dans le cadre de campagnes de stérilisation des animaux errants. La Fondation 30 Millions d'Amis a souhaité débloquer une aide de 5 000 euros pour financer l’achat d'équipements médicaux.

En savoir plus sur le site de la Wildlife Friends Foundation of Thailand (en anglais)

*Fonds mondial pour la nature