Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Faune

Non à la chasse le dimanche !

Non à la chasse le dimanche !

Photo : © Kadmy - Fotolia.com

Alors que la chasse provoque chaque année des dizaines d’accidents parfois mortels, l’Association pour la Protection des animaux Sauvages (ASPAS) et la Fondation 30 Millions d’Amis demandent son interdiction le dimanche. Une pétition adressée à Delphine Batho, ministre de l'Ecologie, est accessible à tous.

L’année 2012 touche à sa fin, et le bilan des accidents de chasse est à nouveau sans appel : 13 morts et 54 accidents depuis le 1er janvier... Des chiffres qui s’élèvent à 42 morts et 150 accidents si l’on considère l’ensemble de la saison 2011-2012. Des accidents se produisent en grande partie le dimanche : « Entre 53 % à 63 % des accidents selon les années, explique Pierre Athanaze, président de l’ASPAS. La suppression de la chasse le dimanche permettrait donc d’en éviter plus de la moitié ».

Crainte des balles perdues

Un constat qui s’explique très facilement : le dimanche est le jour où nombre de personnes se retrouve en forêt, à la montagne ou à la campagne pour pratiquer des activités aussi diverses que la randonnée, le VTT, les balades à cheval, l’observation de la faune sauvage, le ramassage des champignons ou la simple promenade familiale : « On compte aujourd’hui environ 5 millions de randonneurs en France qui pratiquent la marche au moins une heure par semaine, poursuit Pierre Athanaze. Si on compte aussi les promeneurs du dimanche, on estime que le nombre des marcheurs s’élève à environ 15 millions ! » Or la chasse ne concerne qu’une infime minorité de nos concitoyens, dont le nombre est, selon l’ONCFS*, estimé à 1 million de personnes.

Outre les interdictions auxquelles doivent faire face les non-chasseurs - fermeture de circuits de randonnée, interdiction d’accès à des sites - ces derniers ont de plus en plus peur des tirs et des balles perdues, et se privent parfois de loisirs en plein air par manque de sécurité. Un sentiment éprouvé à juste titre : les mesures interdisant la chasse à proximité des habitations n’existe plus depuis 1982, à l’exception des ACCA**.

Triste exception française

Depuis une vingtaine d’années, les droits des non-chasseurs ne cessent de s’amenuiser. En 2000, une loi instaure un jour de non chasse - le mercredi - ainsi qu’un décret fixant les règles de sécurité à la chasse. Un texte abrogé dès 2003 ; quant au décret, il n’a jamais été appliqué :  « En France, la loi laisse aux fédérations départementales des chasseurs le soin de rédiger leurs propres règles de sécurité, s’insurge Pierre Athanaze. Et comme seuls les chasseurs ne sont qu'individuellement pénalement responsables des tirs, et non leurs fédérations, celles-ci n’ont pas vraiment envie d’encadrer la pratique par des règles trop contraignantes ».

La France est ainsi le seul pays où l’on chasse tous les jours de la semaine. En Grande-Bretagne, il n’y a plus de chasse le dimanche depuis 1831, à l’instar des Pays-Bas. En Italie, seuls trois jours de chasse par semaine sont autorisés, et au Portugal, seulement deux !

Déjà 300 000 signatures

Cette revendication, que les organismes défendant les droits de non-chasseurs demandent depuis des années, est pour l’instant restée sans résultat. La pétition lancée sur le site de l’ASPAS pourrait peut-être faire pencher la balance : 300 000 signatures ont déjà été recueillies.

Une initiative soutenue par la Fondation 30 Millions d’Amis, qui lutte depuis sa création contre les dangers que représente cette pratique pour les usagers de la nature. La Fondation - qui agit en outre régulièrement aux côtés de l’ASPAS pour la protection des animaux sauvages des campagnes françaises - appelle à signer ce texte, qui sera prochainement remis à Delphine Batho, ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie.

*Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage
**Les ACCA [Associations Communales et Intercommunales de Chasse Agréées, NDLR] régissent certains territoires. Les chasseurs de l'ACCA ne peuvent exercer leur pratique qu'au-delà de 150 mètres des habitations ; le propriétaire peut cependant chasser sur son terrain dans ces 150 mètres.

Commenter

  1. garde.environnement 08/09/2015 à 15:57:17

    Bjr,

    Hé oui enfantine peut-être mais tellement irréfragable puisque les usagers veulent user & abuser de la forêt et/ou la nature privées pour leurs agapes (ex: ceuilleurs de champignons, citadins) sans débourser 1 seul centime.

    Les chasseurs eux je le rappelle ils paient autant pour les dégats des animaux sauvages que les bipèdes inconscients!

    SVP donnez des vrais arguments/preuves et non des enfantillages!

    Merci ;)

    @+

  2. Robertus Flawinnis 08/11/2014 à 10:51:18

     

    Petites nouvelles de Belgique ==> Pétition "Non à la chasse le dimanche ...":

    https://12564.lapetition.be/

    À une amie qui me demandait d’organiser de nouveau une petite balade un dimanche , j’ai répondu ceci :
    La chasse ayant démarré , il est devenu problématique d'organsier une rando le WE... sans courrir de risques . En effet , à mes demandes de renseignement concernant la "chasse" :

    > Les sociétés de chasse ne me répondent pas à chaque fois
    > Les communes non plus
    > Le département "Nature et forêt" non plus

    > Quand des informations sont fournies elles sont floues ou fragmentaires et ne permettent pas d'organiser une balade en toute sécurité

    Un autre organisateur de rando m'écrit ceci :

     

    Merci pour votre message. Nous rencontrons en effet régulièrement les difficultés que vous mentionnez. Et même avec une reconnaissance, nous ne sommes pas à l'abri d'une mauvaise surprise. Pour être +/- efficace une reconnaissance doit se faire moins de 48 h avant le début de la rando. Et même ainsi, il n'y a aucune garantie ! Les panneaux affichés au cours de la dernière rando dans les ardennes que nous avons faite ne correspondaient pas à ce qui avait été annoncé (zones et dates différentes) ! Les chasseurs disposent d'une quasi impunité totale et c'est une véritable honte ! Dès que j'en aurai le temps je verrai s'il est possible d'aller plus loin dans les démarches notamment en tentant de fédérer les clubs de rando et en contactant la région wallone à ce sujet. Mais c'est un peu le combat de Don Quichotte

    Quand à la "régulation " , c'est plutôt le nombre de chasseurs qu'il faudrait "réguler" , ils sont les responsables de la pléthore et donc des dégâts , par nourrissage excessif et lâcher d'animaux  "de tir" .

     

     

    Petite précision : pour le « GARDE environnement » à la « logique » enfantine :

    Je rappelle que les routes sont accessibles à tous et non pas à une "caste" privilégiée ... Ce qui pose problème ici , c'est "l'accaparement de la nature par un groupe social particulier au détriment de la population dans son ensemble !!!
    Cet accaparement est d'ailleurs concomitant à la main-mise des certains exploitants agricoles et forestiers sur la voirie publique ( obstacles à la circulation,  interdictions illégales)

    Cette spoliation est  aussi le fait de particuliers indélicats et souvent assez nantis qui envahissent le domaine public  et/ou  empêchent le passage sur les voiries publiques ou le long du littoral ....

    La FAIBLESSE et la CONNIVENCE parfois de Pouvoirs Publics est désolante à cet égard !!!

     

     

  3. garde.environnement 13/04/2014 à 10:40:33

    Bjr,

    Petite précision pour toutes & tous:

    -ce sont les cotisations des chasseurs qui permettent de rembourser les dégats causés par les animaux sauvages aux plantations agricoles.

    -que ce sont les mêmes fédérations de chasseurs qui peuvent être condamnées si la régulation n'a pas été procédée par leurs services sur les dites terres agricoles.

    Je suis pour la fermeture temporaire de la chasse pendant 1 an afin que ceux qui  fustigent la chasse remboursent de leur poche les dits dégats.

     Nota: je ne chasse pas.

    @+ 

  4. Color Me 22/11/2013 à 11:59:29

    Bonjour ! Très juste Capucine de souligner l'électorat potentiel du lobby "chasse/pêche/armes de la France profonde", nos politiques quels qu'ils soient ont les chocottes de perdre des voix précieuses et nombreuses. La sécurité des personnes non-chasseurs et de leurs animaux domestiques ainsi que la vie des animaux sauvages qui auraient bien besoin de souffler de leurs harcèlements, sont moins importantes à leurs yeux que les pressions exercées par les chasseurs pour se livrer à leur passe-temps favori. Conclusion : on n'est pas sortis de l'auberge.

    COURAGE et DETERMINATION !

  5. GRAZEILABOXER2010 20/11/2013 à 20:10:30

    Bonjour tous le monde,

    permettez moi de vous racontez une petite anecdote:

    l' an dernier, j'étais en voiture et j' arrive a proximité d'un bois se trouvant sur ma droite et là je vois un chien (un labrador si je me rappelle bien) sortir de ce bois et traversé la route donc je freine et j' aperçois sur ma gauche des chasseurs postés face au bois. Ce qui veut dire que si un gibier sortait du bois à cause des rabatteurs, les chasseurs tiraient en direction du bois à travers la route. Vous me suivez? Imaginez une voiture ou un cycliste ou autre qui arrive à ce moment là, c' est l' accident assuré. En plus ce bois se trouve en sortie de virage, donc on apercevait les chasseurs une fois sorti du virage et vice versa.

    C' est à mon avis, un vrai manque aux règles de sécurité alors il me semble normal d'agir. Malheureusement pour ceux qui respectent les règles, les codes et la loi concernant la chasse, ils vont "prendre" pour les inconscients

    TCHAO

  6. Dabi 20/11/2013 à 17:28:30

    Un chasseur ne respecte rien, encore moins la nature, et encore moins la vie. Un chasseur TUE! Interdire la chasse c'est sauver des vies et prevenir des accidents. Les chasseurs sont des laches car ils s'en prennent a des creatures sans defenses. Mettez-les face a des gens armes, ils deguerpirons immediatement. Ils ont le gout de la violence, parlez avec un chasseur et vous comprendrez...

  7. garde.environnement 02/01/2013 à 10:26:38

    Bjr,

    Dans toutes les générations, il y aura tjrs des inconscients comme des extrémistes de tous bords & poils.

    Les Fédérations de chasseurs font le ménage entre elles et parmi leurs membres.

    Les gardes-chasse particuliers agrées & assermentés sont là pour sanctionner, les agents de l'ONCFS répriment tout acte dangereux comme délictueux.

    Moi-même garde particulier assermenté, il m'est arrivé à plusieurs reprises d'avertir et de sortir fermement des gens prêts à braconner.

    Ceux-là n'avaient ni permis ni autorisation légale quelconque... 

    Les gendarmes comme les policiers peuvent être sollicités par le public.

    Donc oui la chasse peut être un sport dangereux quoique très souvent les accidents de chasse ont lieu...entre les chasseurs eux-mêmes. 

    En agissant contre les braconniers et autres imbéciles, le comportement des chasseurs ne pourra plus être exploité à des fins partisanes et extrêmistes comme procède l'ASPAS. 

    @+ 

  8. CHIMENE22 02/01/2013 à 02:43:29

    LE problème c'est que certains chasseurs tirent sur tous ce qui bouge sa peut très bien être le chat de la voisinie ou l'enfant qui promène son chien ne pensant pas être en danger!certains chassent même quand la nuit tombe!malgré cela je sais qu'il y a de braves chasseurs qui aiment les bêtes et les respectent et restent vigilent!

  9. garde.environnement 22/12/2012 à 15:44:14

    Bsr,

    Je tiens à rappeler que les chasseurs, par leurs cotisations et leurs actions communes, agissent pour le peuplement et la conservation des espèces.

    Par conséquent, leur demander de ne pas chasser le dimanche, c'est leur supprimer un jour de chasse qu'ils ont payé donc si il y a un jour en moins qui va leur rembourser le jour de cotisations?

    L'ASPAS peut-être?

    Cette proposition est aussi simpliste que d'interdire les voitures parce-qu'elles causent des accidents...

    ou bien d'interdire tous les derniers wagons parce que c'est là où il y a plus d'agressions.

    Au lieu d'interdire systématiquement en France, autant jouer de la prévention et de la formation.

    Signé pour l'ASPAS: un garde assermenté qui ne chasse pas Tongue out

     

    @+ 

  10. capucine1003 06/12/2012 à 16:09:37

    De quel droit les chasseurs seraient les seuls à profiter de la nature et se comporteraient comme s'ils étaient en terrain conquis au détriment des autres personnes : randonneurs, cueilleurs, cyclistes et autres.... Si les politiques étaient beaucoup plus fermes sur le sujet il n'y aurait pas tant de débordement de leur part. Mais ceux sont aussi des électeurs alors on les ménage.... Lamentable !