Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Faune

30 Millions d’Amis s'engage contre les pièges tuants

La Fondation s'engage contre les pièges tuants

Photo : © ASPAS

Destinés à capturer des « nuisibles », les pièges tuent sans distinction espèces protégées et animaux domestiques. La Fondation 30 Millions d’Amis, en partenariat avec l’Aspas, réclame leur interdiction. Un reportage consacré à ces pièges sera diffusé ce dimanche, à 12h50 sur France 3.

Pour réguler les populations dites de « nuisibles », les autorités et les chasseurs ont recours à des méthodes souvent synonymes de grandes souffrances pour les animaux et régulièrement dénoncées par les organisations de protection animale : empoisonnements, tirs et piégeages. L'Association pour la Protection des animaux Sauvages (ASPAS) estime que des milliers d’animaux - toutes espèces confondues - sont ainsi tués chaque année par ce seul et dernier procédé. Sans compter les animaux pris au piège mais non tués sur le coup, cruellement blessés et parfois mutilés. Des faits qui se déroulent malheureusement « quotidiennement, dans nos campagnes » estime Madline Reynaud, directrice de l’ASPAS.

Chats et chiens euthanasiés

Ces pièges, dotés d’appât, attirent non seulement les « nuisibles » mais également de très nombreuses espèces sauvages de morphologie similaire, sans distinction. Les animaux sont saisis au collet et finalement étranglés. Des jeunes, moins expérimentés et donc moins méfiants que les adultes, sont également fréquemment piégés. « Genettes, chats forestiers, blaireaux, hérissons, castors d’Europe, loutres, hérissons... La liste des victimes collatérales est très longue » estime Madline Reynaud. Une technique qui porte atteinte à des populations déjà vulnérables sur le sol français, comme celle du vison d’Europe, en dépit de leur statut d’espèces protégées.

Mais ces appâts attirent également des chiens et des chats dans leurs mâchoires tueuses. « On ne peut alors les libérer sans une pince spéciale, et il n’est pas rare de voir l’animal agoniser sous les yeux de son maître... Certains propriétaires ont même dû euthanasier leur animal ! » témoigne Madline Reynaud. L'emploi de cages (notre photo) - à l'origine non dangereuses - a aussi été remarqué : « Ce type de piège n'est souvent pas relevé règlementairement, c'est-à-dire tous les matins, donc un animal non blessé peut y mourir de faim ou de chaud... sans parler du stress énorme causé à le fermeture de la cage » poursuit-elle.

Campagne et pétition

En France, la plupart de ces méthodes sont légales et accessibles à tout un chacun dès l’âge de 16 ans, après une formation de deux jours et l’obtention d’un agrément. « Cela permet à de nombreux chasseurs de tuer des animaux en dehors des périodes légales de chasse », dénonce Madline Reynaud. Quant à l’absence de contrôle et de verbalisation dénoncée par les organismes de protection animale, elle pourrait être à l’origine de l’utilisation encore très largement répandue aujourd’hui des pièges à mâchoires pourvus de dents, pourtant interdits depuis plus de 20 ans !

La Fondation 30 Millions d’Amis, farouchement opposée au piégeage - quelle que soit l’espèce visée - participe à la campagne d’information* lancée par l'ASPAS. Une pétition est également accessible à tous.

Télécharger la plaquette de l'ASPAS

Imprimer les cartes à envoyer au ministère de l’Ecologie et à l’ASPAS

>> Un reportage consacré aux pièges tuants sera diffusé ce dimanche 11 janvier 2015, à 12h50 sur France 3.

*Pour obtenir ce document, envoyer un courrier contenant une enveloppe A5 timbrée à 0,95 euros à ASPAS - BP 505 - 26401 Crest Cedex.

Commenter

  1. nouna-les-nounes@hotmail.fr 25/06/2016 à 19:29:29

    Juste une petite remarque :
    les machines avec les dents, ces collier qui pendent les animaux
    Et on parle de réguler une population ??
    On régule avec un fusil en sachant limite sur quoi on tire et encore je suis contre
    C'est en régulant et avec leurs c***** qu'il y a des espéces menacées ou disparue
    mais pas avec des collets et autres trucs barbares

    Ces chats et chiens qui meurt a causes de ces saletés de piéges !


    Réguler les renards qui peuvent detruire les poulaillers et donner la rage passe, les lapins qui se reproduise à vitesse grand V passe (pourtant je suis toujours contre)

    mais des daims et des cerfs, c'est ce moquer du monde c'est vraiment pas ce qui procréer le plus
    Les poules d'eau le canard et j'en passe, la chasse est devenu un jeu ou on tue pour le plaisir ou pour bouffer .. triste réalité certains avoue même que "c'est parce que la viandes est cher"

    L'animal tue ce qu'il doit manger, l'homme tue plus que necessaire c'est un fait !!

    Recemment j'ai vu un renard pendu au mur d'une maison (certainement un chasseur le proprio) Pardon mais en coté de facade à la vu de tous, c'est exhiber un "trophée"
    c'est ne pas être clair dans sa tête, pas beaucoup d'intelligence

    Et j'ajouterais que poser des pieges, devrait êtres des piéges plus ou moins "doux" genres des cages
    Et il devrait être obligatoires d'aller les inspecter tout les jours !

    Si on les vérifiait quotidiennement, on y verrais peut être des chats ou chien en cage à sauver ...
    Peut être même certains dans des collets amochés mais vivants
    Quelle idée un peu raisonnée vous ne trouvez pas ?

    On fait identifier un animal et y'en a pas de p** de chasseur qui viendra un jour nous dire "ecoutez on a trouver votre chat ..."
    Non on reste dans le noir, nos chats disparaissent et on reste sur des visions positive avec de faux espoir ou certaines qui en ne le retrouvant pas s'imagine le pire (ce qui arrive généralement)

    Personnellement je prefere un chasseur qui me rapporte mon chat dans un chiffon aprés identification (au moins je le hairais en silence)
    Putôt que de rester avec des espoirs ou des mauvaises vision et se tuer lesprit et la santé

    Réfléchissais un peu mr les chasseurs, et si un animal vous foutez un fusil entre les deux yeux ?
    Vous lui demanderiez pitié ? compassions ?
    C'est utopique pas vrai ... personelle j'espere que ca viendra
    Avec tout ce qu'on leurs apprends je pense que l'animal finira par evoluer

    Tout autour de chez moi, c'est des bois et propriétées privées
    une année j'ai perdu 7 chats, n'a essayer de faire intervenir à plusieurs reprises 30 millions d'amis
    Et personne n'a répondu
    Puis j'en est eu d'autres idem
    Recemment j'ai repris un chat, identifié, il etait castré et revenait à heure réguliére et du jour au lendemain Pouf ...
    Il a plu, tonner, eu des drages, des chaleurs pas possible ces derniers jours et rien ?
    ue croyait vous que ca nous fasse ?


    Dites moi ou il est, lui comme les autres ?  ... un village à peine 1000 habitants ?
    Un renard  ... pardon mais n'aviez vous pas dit que vous les réguliés ?

    Dites moi si je vais à la mairie en demandant si un chasseur peut faire un tour avec moi auprés de ces piéges pour voir si mon chat n'y est pas ...

    Qu'elle sera sa réponse selon vous ?

    Vous pouvez dire ce que vous voulez
    si
    "Qui aime bien les bêtes aime les gens" que pensais de l'inverse

  2. garde.environnement 10/09/2015 à 08:35:52

    Je constate que lorsqu'il y a de l'émotion, l'humain est prêt à fustiger tout le monde & n'importe comment:

    1) le piégeage n'est pas une chasse

    2) le piégeage est un moyen de réguler une population d'animaux nuisibles représentant un danger (ex:sanitaire...) pour l'humain.

    3)"l'assassinat à coups de fusil de vos malheureux chiens jugés inutiles" je laisse à son auteur la responsabilité de ses propos...mais si cela doit se produire devant ses yeux rien ne l'empêche de porter plainte auprès des services de Police!

    4)"je veux parler de ces pauvre lévriers Galgos" cela se passe du côté de l'Espagne & non en France!

    5)" j'aimerai bien voir les piégeurs courir derrière un animal et l'attraper à mains nus" ça c'est 100% illégal pour un piégeur puisque c'est de la chasse et non du piégeage.

    Sans doute trop vu de séries à la t.v.!

    6)"elle a etait prise dans un collet a renard non homologué" là il s'agit du braconnage et non d'un piégeur agrée soumis à de strictes règles/procédures!

    Donc c'est répréhensible par la Loi et il vous appartient de porter plainte devant les services de Police/Gendarmerie! Faîtes le pour que tel braconnier n'agisse plus!

     

    Merci!

  3. launiko 18/01/2015 à 20:47:27

    C'est trop horrible! Sa ma donner les larmes au yeux!

    Surtout quand j'ai vue la photo de la pétition avec le petit chat mon dieu!

    Les humains sont des monstres!

  4. oliouss 16/01/2015 à 17:20:02

    je viens de perdre ma femelle de braque allemand ce 13 janvier 2015 dut a cette connerie humaine. Elle n 'avait que 18 mois et ce jour la pendant notre promenade quotidienne elle a etait prise dans un collet a renard non homologué elle est morte sur le coup nuque brisé devant mes yeux. Le plus dur est de toujours voir cette derniere image qui revient sans cesse dans la tete, ma petite puce etendu sur le sol accroché a ce cable. Tu nous manque tellement 

  5. GRAZEILABOXER2010 22/11/2013 à 18:00:03

    Et c'est quand qu'on inventera des pièges à braconniers et pour attraper tous les méchants qui font du mal aux animaux? Il en faudrait des pièges Laughing

    C'est facile d'attraper une bebetes avec un piège mais j'aimerai bien voir les piégeurs courir derrière un animal et l'attraper à mains nus, ça doit etre marrantWink

  6. Color Me 22/11/2013 à 11:23:53

    C'est toujours le même discours hypocrite et éhonté : les chasseurs se présentent comme les bienfaiteurs de la nature et des animaux, ils ne cherchent qu'à gérer au mieux la multiplication des "nuisibles", ils relâchent dans la nature les animaux domestiques piégés, etc.... Trop drôle ! De qui se moque t'on ? Les "nuisibles", selon vous sont à mettre de quel bord ? Celui des animaux ou celui de l'humain virtuose du ball-trap et du tir à la Tourterelle ? Et au nom de quoi ? D'un sport ? La convivialité !! Et puis l'amusement, la détente, la passion de la nature, de la faune, un hobby innocent quoi !!! Personne ne vous croit. Beaucoup se mobilisent pour tenter de lutter contre vous et vos pratiques cruelles envers les animaux sauvages et domestiques. Dur combat, parce que votre hobby n'est qu'un lobby de plus (tient en plus ça rime !). Tous les intervenants sur cette page de la Fondation 30 Millions d'Amis ne le savent que trop, lutter contre le lobby "chasse/pêche/armes/de la France profonde" n'est pas chose aisée alors arrêtez votre provocation et votre arrogance en abreuvant ces pages destinées au soutien des engagements de la Fondation 30 Millions d'Amis. Vous n'avez rien à faire ici dans une Fondation vouée au secours des animaux de la planète. Je tiens à rappeler d'autres luttes qui sont menées contre votre hobby toujours présenté à votre sauce : l'assassinat à coups de fusil de vos malheureux chiens jugés inutiles parce que nuls à la chasse en France et ailleurs aussi, je veux parler de ces pauvre lévriers Galgos. Mais revenons à nos moutons : le piège. Rien de plus lâche selon moi... La chasse où qu'elle soit dans le monde est une HONTE. STOP !

  7. garde.environnement 19/12/2012 à 10:54:04

    Bjr,

    Sacré ASPAS tout est bon pour leurrer les lecteurs!

     Vous mettez un article de Loi de 2007 que vous prétendez actuel qui est périmé par rapport à l'arrêté ministériel de 2012 et l'arrêté préfectoral de 2011.

     Concernant mon pseudo, je vous dirais que je suis assermenté et agrée avec plusieurs habilitations (garde particulier) et que malgré le langage pompeux qu'use l'ASPAS, elle n'a aucun agrément ni compétence reconnue officiellement.

    L'ASPAS malgré ses relances aux dons en faisant pleurer dans les chaumières est pour moi qu'une association moribonde arguant des textes à sa propre sauce pour s'engraisser via de l'argent public sur le dos des contribuables.

     @+ 

  8. ASPAS 18/12/2012 à 11:32:20

    À garde environnement


    Une dernière réponse et nous cesserons de perdre du temps et d'encombrer ce site.

    Vous tentez de nous persuader que les pièges tuants ne sont pas utilisés en Gironde. En premier lieu notre action concerne l'ensemble du territoire français.

    En second lieu les pièges tuants sont autorisés en Gironde! Vous ne savez pas lire un texte, ce qui est affolant pour quelqu'un qui s'auto proclame "garde environnement".

    L'arrêté ministériel du 2 août 2012 autorise le piégeage, en Gironde, des fouines, renards, ( +corneilles, pies et étourneaux). Les pièges autorisés sont ceux listés par l' Arrêté du 29 janvier 2007 - art. 2 (V) , donc des pièges tuants notamment. L'arrêté ministériel du 3 avril 2012 les autorise (entre autres) pour les espèces exogènes (cf notre précédent message).


    L'arrêté préfectoral du 9 juin 2011 que vous citez, comme son titre l'indique, concernait l'année cynégétique 2011-2012. Il n'est donc plus applicable depuis fin juin 2012. Les disposition des arrêtés ministériels précités fixent désormais les règles en la matière.


    Quant aux décisions de l'ASPAS, vous pouvez en prendre connaissance sur le site www.aspas-nature.org, rubrique "Actions juridiques – Résultats".
    Pour la Gironde, il ne s'agissait nullement d'un vice de forme : http://www.aspas-nature.org/4723/nuisibles-annulation-du-classement-20092010-pour-la-gironde/

    Votre pseudo est bien mal choisi…

  9. garde.environnement 13/12/2012 à 10:38:49

    Bjr,

    Revenons donc à la prétendue affirmation de l'ASPAS sur les pièges tuants qui seraient appliqués en Gironde.

    1)Voici ce que dit l'Arrêté du 02 Aout 2012:

    Arrêté du 2 août 2012 pris pour l'application de l'article R. 427-6 du code de l'environnement et fixant la liste, les périodes et les modalités de destruction des espèces d'animaux classées nuisibles.

    Rien n'est formulé sur les pièges tuants.

    Par contre ce qui corrobore mon post précédent:

    Article 3 


    En cas de capture accidentelle d'animaux n'appartenant pas à une espèce classée nuisible, ces animaux sont immédiatement relâchés.

    Le fait de s'y soustraire est prévu dans le Code de l'Environnement donc punissable pour son auteur.

    Pour les pièges tuants il faut consulter l'Arrêté Préfectoral fixant les conditions de destruction à l'aide de pièges des animaux classés nuisibles dans le département de la Gironde:

    2)Pour Gaudichat:

    Pour savoir si un piège a été posé par un piégeur, il faut visualiser le piège car tout piégeur agrée a une plaque sur son piège afin de l'identifier.

    Si pas de plaque = braconnier

    Il suffit de procéder à des photographies du piège + d'avoir des témoins puis d'appeler l'ONCFS ou bien des agents de la Police Nationale.

    Vous allez à la Mairie, vous demandez de consulter les arrêtés publics affichés  généralement à l'entrée et si le piégeur est agrée pour effectuer des missions de piégeage, vous connaitrez son identité si besoin que vous pourrez fournir aux autorités.

    A défaut d'attestation et preuve physique, vos allégations n'ont aucun fondement légal et sont sous la seule responsabilité de leur auteur= c'est à dire VOUS

    Espérant avoir apporté des éléments légaux dans ce dossier.

    @+

  10. garde.environnement 12/12/2012 à 10:38:07

    Bjr,

     

    1)Pour l'ASPAS, il s'agit des procès sans fin ayant lieu au Tribunal Administratif.

    Gagnés par l'ASPAS par la forme et non le fonds. 

    Tellement bien que nos gouvernants ont pris l'affaire en main et ont modifié la Loi afin de clore tout ces procès abusifs.

     

    2)Pour ce qui est de Gaudichat, la Loi est la Loi, si vous ne respectez pas le Code de la route vous risquez d'être verbalisé & condamné.

    Pour ce qui est du braconnage c'est pareil, vous risquez de passer par la case Tribunal.

    Les piégeurs dans l'ensemble la respectent, comme pour le Code de la Route il y aura tjrs des irréductibles.

    Si vous constatez des irrégularités, rien ne vous empêche de le faire constater par les gardes de l'ONCFS comme les agents de la Police Nationale.

    Pour conclure, je ne suis pas un héro comme vous le prétendez et oui je relache les animaux protégés comme ceux qui ne sont pas considérés nuisibles.

    De plus comme sur la Gironde, il n'y a que les cages, lacets & collets qui sont obligatoirement  utilisés, les animaux ne subissent aucune atteinte physique. 

    Pour vos accusations Gaudichat vous êtes pardonné ;) pour la peine je vous bise :D

    @+