Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Justice

L’homme qui avait traîné son chien à 140 km/h sur le périphérique de Nantes condamné… à une amende

Le chien "Rusty" avait été traîné sur plusieurs kilomètres sur le périphérique de Nantes avant d'être euthanasié./Photo d'illustration ©Adobe Stock

L’individu qui avait traîné son chien « Rusty » à 140 km/h sur le périphérique de Nantes (44), fin juillet 2021, a été condamné à une interdiction de détenir un animal pendant 5 ans et une amende de… 900 euros. La Fondation 30 Millions d’Amis – qui s’était portée partie civile - déplore une peine dérisoire.

Les conséquences sont lourdes, la peine ne l’est pas… Un habitant de Saint-Herblain (44) a été reconnu coupable un an après avoir traîné son chien « Rusty » à 140 km/h sur le périphérique de Nantes (26/7/2021).

Loin des peines maximales prévues par la loi

Le tribunal correctionnel l’a condamné à une interdiction de détenir un animal pendant 5 ans et une amende de 900 euros. L’acte de cruauté n’a pas été retenu faute d’éléments prouvant l’intention d’attacher ou de faire du mal à l’animal. L’infraction a finalement été requalifiée en abandon volontaire d’un animal.

« Même si nous avons évité la relaxe, nous sommes quand même très loin des peines maximales prévues pour ce type d’infraction, explique Caroline Lanty, avocate de la Fondation 30 Millions d’Amis. Quand bien même il n’aurait pas eu intention de traîner le chien, il l’a quand même sciemment laissé sur le bas-côté de la route, encore en vie mais en sang. Cette attitude constitue l’abandon pour lequel il a été – trop légèrement – condamné. Ce comportement inadmissible et source de grande souffrance pour l’animal aurait dû conduire à une peine exemplaire et dissuasive ».

Il avait détaché l’animal en sang, avant de prendre la fuite

Pour rappel, deux automobilistes avaient assisté à la scène d’horreur dans la soirée du 26 juillet 2021. L’animal était accroché en laisse à l’arrière d’une voiture « flirtant avec les 140 km/h ». Selon un article de Ouest France, quand les témoins sont parvenus à stopper le véhicule, le conducteur aurait déclaré qu’il « ne savait pas » que le chien était attaché à l’arrière et que la voiture « ne lui appartenait pas ». Il avait pris la fuite après avoir détaché l’animal en sang.

Le chien supplicié avait dû être euthanasié après l’intervention des pompiers du Sdis 44. La Fondation 30 Millions d’Amis s’était portée partie civile sur la plainte pour acte de cruauté et sévices graves envers un animal de son partenaire, le refuge animalier de Loire-Atlantique.