Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Justice

Prison avec sursis et interdiction de détenir des animaux pour avoir accumulé plus d’une centaine de chats chez elle

La Fondation 30 Millions d'Amis était intervenue pour secourir plus d'une centaine de chats avant de les prendre en charge./DR

Une femme a été condamnée à 6 mois de prison avec sursis et une interdiction définitive de détenir des animaux. Elle avait accumulé plus d’une centaine d’animaux chez elle, au mépris de leur bien-être. Les félins avaient été sauvés par la Fondation 30 Millions d’Amis.

C’est l’un des sauvetages les plus spectaculaires de l’après-Covid. Début mai 2021, une équipe de la Fondation 30 Millions d’Amis est intervenue dans une petite maison de Saint-Julien-Mont-Denis, en Savoie, pour secourir plus d’une centaine de chats

Leur détentrice, qui faisait déjà l’objet de deux signalements pour avoir accumulé une soixantaine de chats alors qu’elle vivait en Côte-d’Or, vient d’écoper d’une peine de 6 mois de prison avec sursis et une obligation de soins pendant 24 mois. Elle est également interdite de détenir des animaux. Tous les animaux retirés lors des deux opérations ont été confiés définitivement à la Fondation 30 Millions d’Amis.

Des cadavres dans le congélateur

« Le Tribunal a longuement interrogé la prévenue et analysé méthodiquement ce dossier. Sa décision est à la mesure de la gravité des faits, réagit Me Eva Souplet, l’avocate de la Fondation 30 Millions d’Amis. En entassant des animaux par dizaines dans des conditions désastreuses, enfermés dans des pièces insalubres, dans le noir, dans des toilettes, dans des cages de transports inondées d’excréments et entassées les unes sur les autres…, elle leur a fait beaucoup de mal. Parmi ces animaux, il y avait des chats libres pour lesquels l’enfermement est à lui-seul insupportable. »

Lors du sauvetage, les enquêteurs de la Fondation 30 Millions d’Amis avaient été stupéfaits des conditions de vies « insalubres » et de la présence de « cadavres dans le congélateur ».