Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Coup de coeur

L’émouvante photo d’une chienne portée par son maître pour fuir la guerre en Ukraine : que sont-ils devenus ?

La photo de Pulya sur les épaules de son maître en pleine guerre d'Ukraine a ému le monde entier./A. Teptiuk

Une photographie a été l’un des symboles des premiers jours de guerre en Ukraine : celle d’une chienne de 12 ans portée sur les épaules de ses maîtres qui se relaient pendant plus d’une dizaine de kilomètres pour passer la frontière polonaise. Le berger-allemand est trop vieux pour faire le trajet sur ses pattes... 30millionsdamis.fr les a retrouvés et à pris de leurs nouvelles.

« Il était hors de question de la laisser ! » Au moment de se mettre en quête d’un abri anti-bombe pour échapper à l’assaut russe, Alisa, son mari Dmytro et leurs deux filles n’envisagent pas une seule seconde d’abandonner derrière eux leur chienne Pulya. Mais les chiens ne sont pas admis dans le campement du métro de Kiev, la capitale ukrainienne. Pourtant, se réfugier quelque part sans le berger-allemand de 12 ans n’est pas une option pour Alisa : « Depuis son adoption, c’est le premier membre de ma famille. Elle a accueilli mes deux filles, elle joue tout le temps avec elles. C’est une chienne très intelligente mais aussi vive d’esprit ! »

Dans un premier temps, c’est donc au sous-sol de la maison que la famille se met en sécurité : « Nous n’avons pas dormi ! J’ai compté les explosions. Il y en eu 10 », se remémore la jeune femme pour 30millionsdamis.fr. Dans ce chaos, la priorité est de quitter le pays. L’opportunité de sauver son monde lui est offerte par son entreprise qui organise « un déplacement vers la Pologne et l’Allemagne ». Dans la nuit, ce sont 9 adultes, 4 enfants et 2 chiens qui s’entassent dans la seule voiture avec de l’essence pour rejoindre la frontière polonaise. Quatre heures de route plus tard, Alisa et sa famille sont bloquées à 17 kilomètres du but. « Soit on prenait le bus, soit on marchait, lâche Alisa. Le bus n’acceptait pas les animaux. Alors on a marché… »

Une photo qui fait le tour du monde

 

Soit on prenait le bus, soit on marchait. Le bus n’acceptait pas les animaux. Alors on a marché…

Alisa - Maîtresse de Pulya

Dans un froid glacial, « les enfants pleuraient de fatigue » et Pulya, la chienne de 12 ans (un âge canonique pour un berger-allemand), « avait d’immenses difficultés à marcher ». Les autres adultes partent devant avec les enfants. Alisa et son mari s’arrêtent pour donner de l’eau à Pulya avant de repartir : « J’ai arrêté des voitures pour les supplier de nous prendre avec notre chienne mais personne ne voulait nous aider, raconte-t-elle. On marchait, on s’arrêtait, on marchait, on s’arrêtait… Pulya souffrait. Mon mari a alors décidé de la porter sur ses épaules. » La photo fera le tour du monde et restera parmi les clichés phares de ce début de guerre en Ukraine, un symbole de l’amour réciproque entre des maîtres dévoués et leur chien.

« Pulya a été incroyable, souligne Alisa. Elle a beaucoup marché malgré son âge. Elle est un membre à part entière de la famille, pas moins que quelqu’un d’autre. » Dmytro finit par déposer une Pulya épuisée à la frontière polonaise, sous les yeux rouges d’Alisa : elle sait que son mari doit faire demi-tour pour défendre leur patrie. La loi ukrainienne interdit aux hommes aptes au combat de quitter le pays. Un moment déchirant pour la jeune femme.

« Notre chère Pulya va bien »

Des amis d’Alisa l’aident à organiser le transfert vers Varsovie et Pulya est soignée dans une clinique vétérinaire. Aujourd’hui, la famille vit dans la capitale polonaise dans l’espoir de retrouver rapidement Dmytro avec qui Alisa communique tous les jours.

Pulya est au chaud avec sa famille dans l'espoir de retrouver son maître resté combattre sur le front./©A. Teptyuk

« Nous devons rester forts, insiste-t-elle. Nous sommes sains et saufs et notre chère Pulya va bien. Nous faisons des petites promenades dans le parc et nous essayons de nous souvenir à quoi ressemblait une vie normale. » Alisa se sent « reconnaissante que le monde entier ait vu sa photo », que les gens aient pu voir ce qu’ils ont « surmonté » et ce qu’ils « surmontent aujourd’hui ». Elle conclut : « Un jour, j’espère que nous regarderons cette photo ensemble et que nous nous souviendrons de la manière dont nous avons traversé la période la plus sombre de notre vie… »

 

Commenter

  1. Henny 27/04/2022 à 12:42:39

    Ce sont vos véritables amis les animaux ! Un animal a autant de valeur qu'un enfant pour moi. Vous ne laissez pas non plus vos enfants derrière vous, n'est-ce pas ? Je ne quitterais pas la maison sans mes animaux. Pas question !

    Si seulement tout le monde était comme ça, mais malheureusement.

  2. patinette2 14/04/2022 à 10:15:26

    Félicitations à ces personnes courageuses qui vivent des atrocités et qui pensent quand même à leur animal qui est un membre de la famille à part entière. Si tout le monde pouvait être comme cela... BRAVO.

  3. kiki du 30 10/04/2022 à 19:16:28

    J'ai une grande admiration pour courage et la détermination dont fait preuve le peuple Ukrénien .

    Je constate que beaucoup n'abandonnent pas leurs animaux dans ces condition si diffiles .

    Cette histoire n'en n'ai que plus touchante !

  4. TINY83 08/04/2022 à 13:21:23

    Vous êtes de vraies personnes avec un vrai coeur !!

    Vous avez tout compris de la vie !

    VOUS ETES COURAGEUX ET REMARQUABLES , BELLE VIE A VOUS !!!

  5. Bandy86 08/04/2022 à 01:22:01

    Merveilleuse famille, que cette guerre s'arrête vite et que la famille se retrouve au complet. courage.

  6. nous pour eux 06/04/2022 à 20:26:32

    Belle histoire à lire SUPER ! Les voilà en sécurité merci

  7. greanpeece 06/04/2022 à 18:49:54

    Merveilleuse histoire.   Des  maîtres qui aiment  leur toutou. J'espère que tout va bien se passer pour eux. Quel courage de la part de ces gens et de Pulya. 

  8. greanpeece 06/04/2022 à 18:49:49

    Merveilleuse histoire.   Des  maîtres qui aiment  leur toutou. J'espère que tout va bien se passer pour eux. Quel courage de la part de ces gens et de Pulya. 

  9. pouguy 06/04/2022 à 18:36:24

    quel beau geste, on devrait en voir plus souvent, car bien souvent les gens fuient leur pays en laissant leur(s) animaux

  10. camisha 06/04/2022 à 18:13:34

    Très émouvent, j'espère de tout mon coeur que la famille se retrouvera très vite et Pulya tiens bon ma jolie.