Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Maltraitance

Une chienne visée par des tirs au fusil de chasse, le maire mis en cause après la disparition de l’animal

Pouchka, une chienne Husky (en haut à gauche), était en balade avec sa maîtresse et ses congénères lorsqu'elle a été victime de tirs mortels au fusil de chasse. ©DR

Partie en forêt se promener avec une amie et leurs chiens respectifs, Chloé est revenue de balade sans Pouchka, sa chienne Husky. L’animal a été la cible de tirs au fusil de chasse, assénés par le maire de la commune de Bérelles (59) qui a reconnu les faits auprès des forces de l’ordre. La Fondation 30 Millions d’Amis s’est constituée partie civile pour sévices graves et actes de cruauté contre un animal domestique. A cette heure, le corps de la chienne n’a toujours pas été retrouvé.

Une balade qui a viré au drame…

Chloé se promenait avec une amie et leurs chiens respectifs à Bérelles, dans le Nord, lorsque leurs deux Husky ont disparu (19/02/2022). Après de longues recherches, seul l’un des deux chiens apparaît, à l’endroit où les deux amies avaient garé leur voiture, en lisière de forêt. Mais Pouchka, la chienne de Chloé, reste introuvable. Sa maîtresse lance aussitôt des appels sur les réseaux sociaux. Une fois ses autres animaux placés à l’abri à son domicile, elle repart chercher son fidèle compagnon, aidée d’un proche. En fin de journée, un témoin lui apprend la triste nouvelle : sa chienne a été abattue.

Pouchka victime d’un tir au fusil de chasse

 

L’homme a tiré à trois reprises, alors que les chiens tentaient de s’enfuir.

Un témoin

« Ce jour là, mon chien aboyait anormalement ; alors je suis sorti avec ma femme et mes deux enfants : deux chiens couraient après les agneaux du voisin qui hurlait en brandissant des bâtons, confie le témoin joint par 30millionsdamis.fr. L’homme a alors sorti un fusil et tiré à trois reprises, alors que les chiens tentaient de s’enfuir. L’un d’eux s’est écroulé. Il est mort en quelques secondes. Une dizaine de minutes plus tard, j’ai vu des gens mettre l’animal dans un sac plastique… ». Des propos qu’il a également confiés aux gendarmes et à la presse locale.

De son côté, l’auteur présumé – le maire de Bérelles – a reconnu avoir saisi son fusil de chasse et blessé l’animal pour l’éloigner de son troupeau de moutons. Mais il nie l’avoir tué : « Les deux chiens ont attaqué mon troupeau de moutons. Avec mon beau-fils, on a essayé de les faire fuir avec un bâton, mais ça n’a pas marché, explique-t-il à la presse locale (La Voix du Nord). Alors je suis allé chercher mon fusil de chasse. Je pense en avoir touché un, mais j’ai dû le blesser légèrement puisqu’il est reparti après ». Contacté par 30millionsdamis.fr, il n’avait pas encore donné suite à nos sollicitations à l’heure de la publication de ces lignes.

« C’est très compliqué pour moi de ne pas savoir où se trouve le corps de ma chienne, déplore Chloé contactée par 30millionsdamis.fr. Le fait de ne pas connaître la vérité m’empêche de faire mon deuil. Je suis triste et en colère ». Une perte d’autant plus douloureuse que Pouchka, qui allait fêter ses 3 ans, avait déjà subi le traumatisme de l’abandon avant d’être adoptée à l’âge d’un an par sa sauveuse.

 

Le fait de ne pas connaître la vérité m’empêche de faire mon deuil.

La maîtresse de Pouchka

La Fondation 30 Millions d’Amis partie civile

Un acte incompréhensible pour cette Nordiste dont la chienne était joueuse, affectueuse, et dénuée de toute animosité avec les animaux ou les humains. « J’ai l’habitude de promener mes chiens en liberté dans la forêt. Gambader, se dépenser… c’est essentiel pour eux, ils en ont besoin, ajoute Chloé. Je vérifie toujours qu’il n’y a pas de chasse en cours ; mais je n’aurais jamais imaginé cela… ».

La maîtresse de Pouchka a déposé plainte ; le procès verbal a pu être consulté par 30millionsdamis.fr. La Fondation 30 Millions d’Amis s’est constituée partie civile pour sévices graves et actes de cruauté contre un animal domestique. Une enquête a été ouverte par le parquet d’Avesnes-sur-Helpe.

Commenter

  1. pouguy 03/03/2022 à 18:53:56

    ce maire est indigne pour sa commune, un chien n'est pas un gibier, et ce qui l'a fait donne une très mauvaise aux chasseurs (ceux qui sont correct, pas les viandards et les hommes à chapeau), il doit etre sanctionné, mais vu la justice que l'on a il risque rien malheureusement

  2. rat 03/03/2022 à 10:43:23

    encore un chasseur en cause sa prouve encore une fois de plus qu/il n/aime pas les animaux nos fidèles compagnons qui sont plus humains , intelligent et sensible que c/est individu sans coeur j/espère que son arme va lui etre retiré !!!

  3. regus1 03/03/2022 à 08:38:14

    Honte à ce maire qui doit être sévèrement puni pour cet acte odieux ! 

  4. belledonne 02/03/2022 à 15:38:01

    Une fois de plus l'horreur !

    pour avoir subi le même drame le jour où un de ces c*** armés a tué sous mes yeux ma brave chienne Noisette, je compatis de tout cœur avec cette personne qui a perdu son chien dans les mêmes circonstances.

    je hais ces assassins qui agissent en toute impunité. La chasse doit être abolie et nul ne devrait pouvoir posséder une arme létale et se promener avec dans nos espaces naturels.

    honte à ce maire chasseur 

    honte à ce gouvernement pro chasse.

  5. mayalow 02/03/2022 à 13:50:40

    je déplore totalement évidemment ce qui s'est passé mais il me semble important, pour que cela ne se renouvelle pas, de rapeller aux propriétaires de chiens qu'ils ont l'obligation de rester maitres des déplacements de leurs chiens,

    qu'ils sont responsables du bien être de leurs chiens mais aussi de ce que ces derniers font, qui, dès lors qu'ils sont 2, constituent déjà une meute, plus apte à la prédation qu'un individu seul (et encore plus un husky !),

    qu'au dela de 100m, le chien est considéré en divagation, donc les chiens doivent rester à portée de vue de leurs maîtres, forêt ou pas, afin de les protéger des chasseurs en période de chasse, et afin de ne pas porter préjudice à la faune, surtout en période de reproduction, ainsi qu'aux autres animaux domestiques...comme dans le cas présent !

    je déplore la mort de ce chien mais cela aurait pu être encore bien pire pour sa maitresse avec plainte pour destruction de côture et blessures ou morts d'agneaux...

    j'ai moi même un chien avec un instinct de chasse très fort, oubliant toute éducation, que j'ai déjà vu poursuivre par le passé en forêt un chevreuil...depuis, soit il est en longe de 5m en forêt, soit promené en liberté dans un endroit où chacun est en sécurité, humains comme animaux... 

    je vois hélas encore beaucoup trop de personnes qui n'éduquent pas leurs chiens, donc n'ont aucune maitrise sur eux, ne se conforment pas à la réglementation, et pourtant les laissent en totale liberté, au détriment parfois d'autres chiens, provoquant bagarres, morsures mais aussi des autres maîtres...

    en résumé, laisser des chiens en liberté, sans les voir et savoir ce qu'ils font, est totalement IRRESPONSABLE et ce drame aurait pu, et dû, être évité !

     

  6. LARRYDOUDOU 02/03/2022 à 11:42:39

    Ignoble!

    Et de la part d'un maire!!!!!

    JUSTICE 

  7. katrynne 02/03/2022 à 11:20:46

    Ce maire est à vomir, la chasse doit  être abolie, ces *** chasseurs tirent sur n'importe qui, HONTE au maire de les soutenir, pauvre louloute....

  8. patinette2 02/03/2022 à 10:31:22

    Honte à ce maire qui ne mérite pas sa place à la tête de la commune. J'espère qu'il sera puni.

  9. théo 02/03/2022 à 10:14:04

    QUEL EXEMPLE MR le maire ..HONTEUX !!! ON EST PAS MAIRE SI ON AIME PAS LES ANiMAUX.. J'espère que vous serait exclu de vos activités et pénaliser pour votre attitude

  10. Absd 02/03/2022 à 10:08:08

    Encore un a qui il manque des neurones