Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Sauvetage

La Fondation 30 Millions d’Amis intervient pour la 4ème fois chez un individu interdit de détenir des animaux !

La Fondation 30 Millions d'Amis sauve un chaton détenu dans une famille dont le fils, trentenaire, est déjà condamné par la justice pour mauvais traitements sur animaux./DR

Les enquêteurs de la Fondation 30 Millions d’Amis sont (encore) intervenus dans un même appartement – dans l’Oise – pour un chaton victime de maltraitances présumées. Le jeune félin était détenu dans une famille dont le fils, trentenaire, est déjà condamné par la justice et interdit de détenir des animaux. Deux chats et un chien leur avaient déjà été retirés précédemment.

Et de 4 ! La Fondation 30 Millions d’Amis est intervenue pour la quatrième fois consécutive dans une petite commune de l’Oise, au domicile d’une famille, après un nouveau signalement de maltraitance présumée sur un animal. Un chaton cette fois-ci.

« Balancé contre un mur »

Selon le voisinage, le pauvre animal « aurait été balancé contre le mur ». Lors d’une opération conjointe avec la gendarmerie, les enquêteurs de la Fondation 30 Millions d’Amis ont découvert le « chaton de 2 à 3 mois » qui vivait « dans le noir ». L’animal est désormais en sécurité et pris en charge par nos soignants. Il se « porte bien ».

Il s’agit donc de la quatrième intervention dans ce foyer. Auparavant, trois animaux dont deux chats et un chien avaient été retirés à la suite de mauvais traitements présumés. Le croisé épagneul Spirou a déjà été adopté, tout comme le chat Cosmo qui s’est métamorphosée après son traumatisme.

« Terrible d’y retourner »

« C’est terrible d’avoir à y retourner », peste Séverine, enquêtrice pour la Fondation 30 Millions d’Amis. Il faut concéder que le contexte est pesant : par le passé, l’individu âgé d’une trentaine d’années qui vit sous le toit de ses parents a déjà été condamné par la justice pour mauvais traitements et condamné à une interdiction de détenir des animaux.

La Fondation 30 Millions d’Amis a immédiatement engagé une nouvelle action auprès du Parquet pour « mauvais traitements », « sévices graves » et « violation d’interdiction de détenir un animal ».

Commenter

  1. patinette2 14/04/2022 à 10:33:19

    Que fait la justice ? C'est une honte.

  2. bison blanc 27/02/2022 à 09:49:33

    *** ....DE PLUS JE NE COMPRENDS PAS QUE LES PARENTS AIENT AUTORISE DES ANIMAUX  CHEZ EUX SACHANT LES CIRCONSTANCES D UNE NON DETENTION ANIMALE ENVERS LEUR *** FILS...COMME QUOI ILS SONT BIEN DERANGES AUSSI 

  3. Eole84 23/02/2022 à 09:58:56

    Mais dans quel pays vit-on ? On marche sur la tête !!!

  4. AnneV 17/02/2022 à 18:56:35

    En Angleterre, ce genre d'acte est surveillé et condamné ainsi que la stérilisation et identification des animaux chez les particuliers. En France ? C'est le vide sidéral .............partout ! 

  5. gisse10 16/02/2022 à 06:16:13

    C'est une peine de prison ferme qu'il faut appliquer à cet individu et à tous les bourreaux  , il serait également important que tout le monde puisse ( dans la mesure du possible ) consulter une liste noire de maltraitants .  

  6. Clairette2 07/02/2022 à 15:03:04

    Les bras m'en tombent... c'est avec ce genre d'histoire à répétition qu'on voit que la justice et comme l'emmental pleine de trous

  7. pouguy 04/02/2022 à 18:53:56

    là c'est le pompon,  on voit bien que les politiques sont comme la justrice, ils s'en foutent complètement des animaux, c'est pas rentables pour eux, alors on laisse de coté, on ne s'en occupe pas, pourtant ils en ont grand besoin vu comme ils sont maltraités (heureusement qu'il y a des associations pour les sauver) et les tortionnaires impunis

  8. nous pour eux 03/02/2022 à 21:08:16

    Alors là il faut m'expliquer comment sont-ils surveillés ! Mais comment trouver les bons moyens afin qu'ls ne récidivent pas. Heureusement qu'il y a des dénonciations de signalement de maltraitance. Mais ce monstre doit-être puni ! Comment sont engagées les nouvelles actions auprès du Parquet pour « mauvais traitements », « sévices graves » et « violation d’interdiction de détenir un animal ». HEUREUSEMENT qu'il y a des gens qui dénoncent et qu'il existe des Associations comme les votres. Merci à toutes et tous une fois de plus pou l'effet / Réaction...

  9. gamin00 03/02/2022 à 18:51:24

    Et voilà, encore une preuve que cela ne sert à rien de les punir de cette façon puisqu'ils ne sont jamais contrôlés. Ce qu'il faudrait faire, c'est leur faire payer des sommes colossales avec saisie sur salaire si il y  a ou sur les allocs et sur les parents aussi car eux aussi sont responsables.

    Yen a marre de ces ta*** qui font ce qu'ils veulent et torturent de pauvres animaux ***

  10. mamy evette 03/02/2022 à 18:33:01

    Il n'y a pas une loi qui interdit à vie la détention d'animaux quand il y a maltraitance ? En plus constatée pour la quatrième fois !!! On a qu'à employer ces personnes pour aider à rénover et à maintenir les refuges en bon état de marche. Au moins, ils travailleraient pour la bonne cause plutôt que de se défouler ainsi et cela leur permettrait de réfléchir un peu plus !!!