Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Actualités

Valentino renonce à son tour à la fourrure animale

L'industrie de la fourrure tue plus de 100 millions d'animaux chaque année. ©HSUS

A l'instar d'autres grandes griffes, Valentino a décidé de ne plus utiliser de fourrure animale dans ses collections à partir de 2022, une annonce saluée en Italie par des militants de la cause animale. En France, 9 personnes sur 10 s’opposent au commerce de la fourrure (baromètre Fondation 30 Millions d'Amis - Ifop, 2021).

La maison de couture italienne a annoncé que son entreprise de fourrure Valentino Polar cesserait sa production à la fin de l'année et que la dernière collection à inclure de la fourrure serait celle de la saison automne-hiver 2021/22.

« Le concept "sans fourrure" est parfaitement en phase avec les valeurs de notre entreprise », a déclaré le PDG de Valentino, Jacopo Venturini, cité dans un communiqué (19 mai 2021). « Nous avançons rapidement dans la recherche de matériaux alternatifs en vue d'une plus grande attention à l'environnement pour les collections des prochaines années », a-t-il ajouté.

Les grandes maisons de luxe s'engagent, l'une après l'autre

Ces dernières années, les grandes maisons italiennes Prada, Armani, Gucci, Versace, Furla, la britannique Burberry, les griffes américaines Donna Karan, DKNY, Michael Kors ou encore le couturier français Jean-Paul Gaultier avaient fait des choix similaires.

« Comme tant d'autres créateurs, Valentino sait que l'utilisation de la fourrure donne aux marques une image dépassée et déconnectée », a commenté la directrice de l'ONG de protection animale Humane Society International - Italie, Martina Pluda, avant de dénoncer une « industrie qui tue 100 millions d'animaux pour leur fourrure chaque année ».

9 Français sur 10 contre le commerce de la fourrure

En France, 9 personnes sur 10 (90 %) s’opposent au commerce de la fourrure (baromètre Fondation 30 Millions d'Amis - Ifop, 2021) et plus de 370.000 ont déjà signé la pétition réclamant la fermeture des fermes à fourrure en Europe.

Si la proposition de loi visant à lutter contre la maltraitance animale (n°3661) - dite "PPL animaux" - va dans le bon sens en interdisant l’élevage de visons d’Amérique pour leur fourrure, le texte exclut toutefois les autres animaux concernés par cette pratique cruelle (lapins angoras, etc.)... et son examen n'a toujours pas été inscrit à l'ordre du jour au Sénat.

(Avec AFP)