Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Coup de coeur

USA : un chien retrouve son maître à 1000 kilomètres de son domicile, 5 ans après leur séparation !

Michael a conduit pendant plus de 9 heures pour retrouver son chien Sam disparu cinq ans plus tôt. Depuis leurs retrouvailles, ils ne se quittent plus ! ©Michael Joy

Des miracles arrivent parfois ! Aux Etats-Unis, Michael Joy vient de retrouver Sam, son chien disparu depuis cinq ans. L’animal qui errait à plus de 1000 kilomètres de son domicile a été identifié grâce à sa puce. L’américain a confié à 30millionsdamis.fr l’importance de recourir à l’identification : sans elle, son fidèle compagnon aurait été perdu à jamais...

Ce récit pourrait bien inspirer la « Walt Disney Pictures » ! Le héros ? Sam, un chien de six ans, retrouvé grâce à sa puce à 1300 kilomètres de son foyer, cinq ans après sa disparition !

Sam n’avait que 4 mois lorsque Michael Joy l’a recueilli dans un refuge de l’Etat de Géorgie (Etats-Unis). Le chiot s’est aussitôt adapté à sa nouvelle famille, aux côtés de deux autres jeunes congénères, eux-aussi adoptés. « J’ai fait de Sam un membre de la famille, confie M. Joy à 30millionsdamis.fr. Il s’est toujours montré aimant et me suivait partout tel un pot de colle ! ».

« 5 ans après notre séparation, mon chien me manquait toujours autant »

 

Après toutes ces années, mon chien se souviendra-t-il de moi ?

Michael Joy

Un lien fusionnel, brisé en 2016 lorsque le Labrador croisé Husky s’échappe par la porte arrière de la maison de Clarcksville, dans le Tennessee. De retour chez lui, l’ancien médecin militaire lit l’inquiétude sur les visages de ses proches : « Les trois chiens avaient fui, mais seul Sam n’était pas rentré, confie Michael. J’ai alors conduit pendant des heures pour tenter de le retrouver après une longue journée de travailCe jour-là, je n’ai pu m’empêcher de pleurer en pensant qu’il ne rentrerait peut-être  jamais à la maison. » Pourtant, Michael refuse de perdre espoir et continue chaque jour de chercher son compagnon dans les cliniques vétérinaires et refuges locaux.

Mais les années passent… sans aucune nouvelle de Sam. Malgré sa peine, cet américain au grand cœur décide d’adopter trois autres chiens rescapés de maltraitance, tous avec des traits similaires à ceux de Sam.  « Malheureusement, en décembre 2020, le dernier des deux chiens que j’avais avec Sam est décédé, s’émeut Michael. Ce drame a contribué à faire ressortir l’absence de Sam : il me manquait toujours autant et j’espérais de tout cœur qu’il se porte bien… »

« Depuis nos retrouvailles, nous sommes inséparables »

L’impensable finit par se produire le 2 avril 2021 quand il reçoit un appel téléphonique de Cleveland, dans l’Ohio… à plus de 1000 kilomètres de son domicile : « Ne connaissant personne de cet Etat, j’étais sur le point d’ignorer l’appel ; mais mon instinct m’a incité à répondre… L’un des meilleurs choix que j’ai pu faire ! » Au bout du combiné, un agent de police explique avoir trouvé ses coordonnées grâce à la puce électronique d’un chien errant, tout juste pris en charge par le service de soins des animaux de la ville. Sous le choc, Michael prévient immédiatement sa famille : « Je suis allée voir mon épouse à son travail et je lui ai demandé d’annuler ses projets car nous devions absolument aller dans l’OhioElle m’a regardé bizarrement… Quand je lui ai annoncé que Sam avait été retrouvé, elle m’a simplement demandé ‘’quand part-t-on le chercher’’ ? ‘’Tout de suite !’’ ai-je répondu, sans hésitation. »

Le jour des retrouvailles, Michael et Sam ne voulaient déjà plus se quitter !  ©Michael Joy

Sur le trajet, Michael ne cesse de questionner sa compagne : « Après toutes ces années, est-ce qu’il se souviendra de moi ? ». A l’arrivée, l’excitation est à son comble : « J’étais tellement nerveux… Sam a d’abord regardé autour de lui ; il devait me prendre pour un étranger puisque mon apparence avait changé depuis nos derniers instants. Mais alors qu'il se rapprochait et commençait à me sentir… sa queue s'est transformée en hélicoptère ! Il était si heureux. Je n'ai pas cessé de le serrer dans mes brasMa femme et ma fille, elles, ne pouvaient plus s’arrêter de pleurer ! »

« Je suis tellement soulagé d’avoir identifié Sam quand il était chiot »

 

L’identification est comme une laisse invisible qui relie l’animal à son maître pour toujours.

L. Dombreval - Député 

Depuis ces retrouvailles, les deux compères ne se quittent plus : « Chaque matin, Sam veille à être le premier à me câliner, avant les autres chiens, plaisante Michael. Nous sommes inséparables ! ». Un dénouement heureux rendu possible grâce à l’identification. Car sans sa puce électronique, le jeune Labrador croisé Husky n’aurait jamais retrouvé ses maîtres. « Je suis tellement soulagé d’avoir identifié Sam quand il était chiot, confie Michael. Même si je n’ai jamais pensé que cela serait aussi utile ! »

Comme Sam, d’autres animaux ont pu rejoindre leur foyer grâce à leur puce ou leur tatouage. En France, où l’identification est obligatoire, c’est un chat nommé Gengal qui a retrouvé sa maîtresse, grâce à sa puce, en plein confinement… 7 ans après sa disparition au cours d’un déménagement. En 2019, Jasmin, un chat siamois disparu depuis 3 ans, a été retrouvé grâce à son tatouage… à 350 kilomètres de son domicile ! Un an plus tôt, c’est Choupa qui a rejoint sa famille… 11 ans après sa fugue ! « L’identification est comme une laisse invisible qui relie toujours l’animal à son maître en lui garantissant un bien-être fondamental : celui de retrouver son foyer », résume le député et vétérinaire Loïc Dombreval (LaRem). Selon une étude menée en 2016 par l’I-CAS et l’Institut TNS/Sofres, un animal perdu identifié a 40% de chances supplémentaires d’être retrouvé qu’un animal non identifié.

Commenter

  1. Bandy86 15/05/2021 à 03:38:47

    Un peu de bonheur dans ce monde de maltraitance, ça fait vraiment du bien. Belle et longue vie à cette famille aimante, et à leurs animaux.

  2. Clairette2 14/05/2021 à 15:40:41

    Quelle jolie histoire (de faire identifier son animal de compagnie est très important... la preuve une nouvelle fois)

    Un peu de bonheur dans ce monde de dingus

  3. Goupil54 14/05/2021 à 09:46:05

    une belle histoire ... qui donne de la joie

  4. pouguy 13/05/2021 à 18:46:14

    un chat ça arrive mais un chien c'est rare, je leurs souhaite beaucoup de bonheur après cette joie de se retrouver

  5. nous pour eux 12/05/2021 à 21:46:16

    Que du BONHEUR longue vie à eux !

  6. Sam21 12/05/2021 à 17:52:55

    Trop beau, magnifique, cela donne de l'espoir, mais trop peu malheureusement face à tous les prédateurs humains

  7. potala 12/05/2021 à 17:04:35

    Longue et heureuse vie à Sam et sa famille !

  8. COJERIN 12/05/2021 à 16:12:44

    A beautiful history. Very very well. We are happy for Sam and his master.

  9. moussette62 12/05/2021 à 11:57:33

    Après le décès de ma mère ma soeur a pris son chat, mais il a disparu au bout de 6 mois. Les recherches n'ont rien donné. Deux ans et demi après  un appel téléphonique d'un vétérinaire annonçait à ma soeur que le chat était retrouvé, grâce à une dame qui avait pu lire son tatouage. L'identification est vraiment utile, mais pour les chats n'est peut être pas systématique, et c'est bien dommage

  10. lolies 12/05/2021 à 11:12:53

    Son SOIGNEUR, pas son maître !!

    Chaque être vivant sur Terre est sensé être né LIBRE et les Humains leur ont imposé des contraintes qu'aucun être vivant ne devrait avoir à subir.

    J'ai onze zoo-animaux et je ne me considère certainement pas comme leur "maîtresse". Je les soigne et j'essaie de leur rendre la vie aussi agréable que je peux malgré les clôtures, les routes, les murs et la nourriture qui est devenue frelatée pour la plus grande fortune des industriels et aux dépends de leur santé. Sans parler des chasseurs...

    Les animaux sont nos victimes et nous devons revoir notre vision ainsi que ce que nous leur imposons.